lundi 3 février 2020

Protection de l’enfance, augmentation des taxes locales.

Stratégie nationale de prévention et de protection de l’enfance.
Nous avons cherché un équilibre géographique entre les territoires urbains et ruraux, incluant les outremers, ainsi que les départements présentant des particularités telles que l’insularité, une démographie croissante ou l’arrivée importante de mineurs non accompagnés.
Ces contrats impliqueront un cofinancement par les départements à hauteur de 50 % à l’échelle nationale pour des projets avec des objectifs fixés et dont les premiers résultats seront évalués d’ici un an.
Une première vague de contractualisation dotée d’une enveloppe de 80 millions d’euros. Source
Plus de 350 000 jeunes font l’objet d’une mesure de protection de l’enfance en France, dont la moitié sont placés dans des foyers ou auprès de familles d’accueil.
Confronté à d’importantes difficultés, le secteur de l’Aide sociale à l’enfance (ASE), placé sous la compétence des départements, a fait récemment l’objet de plusieurs documentaires télévisés révélant des prises en charge défaillantes, notamment dans des foyers.
———-
Les illustrations n’ont rien à voir... koike...







L’école de la confiance (?) c’est le prooojjjeeettt et le souhhhhait d’une instruction alimentée par des fonds privés.....