mercredi 19 février 2020

Petit point Nature.


Jolie vidéo.

Gaïa...bla-bla-bla...notre mère, bla-bla-bla, les animaux si purs ...bla-bla-bla ...

L’homme a mis des milliers d’années à s’en protéger, la contenir, la maîtriser et la cultiver.

Le concept de ville c’est la naissance de la civilisation. Romulus et Remus, Rome...toussa...

En 5 ans, l’état sauvage est devenu un Éden fantasmé.

La mièvrerie à l’œuvre est écoeurante.

La nature n’a pas besoin de nous pour la défendre, par contre, la culture, si !

La nature nous précédait, nous accompagnait et elle nous survivra quoiqu’il arrive.

Ferdinand le gentil Taureau c’est la culture, pas la nature.

Le quinoa en sachet qui traverse les mers en polluant les eaux c’est la culture pas la nature.

Notons ensemble que la population des pays producteurs en consomme fort peu, ils ne sont pas fous, ils mangent du maïs comme tout le monde. Jdcjdr.

Les anti specistes ne sont pas des guerriers Masai ou des trappeurs. Ce sont des gens gavés de compléments alimentaires « bio » et de steaks de soja avec les soucis hormonaux afférents et en manque de protéines pour nourrir leur masse musculaire.

Un combat de boxe, juste pour voir ? Entre un vegan fanatisé et un paysan-éleveur ?

Toutes ces fariboles sont advenues dans un monde trop vieux et usé, affaibli et pillé de ses ressources.

Quand tout allait bien, les gens avaient moins de « cœur ». Je note c’est tout.

Comme si le dernier choc pétrolier de 2005 avait fait naître les chats sur internet pour consoler et surtout culpabiliser les populations privées de $...

Ce qu’il y a de bien avec les chatons c’est que tout le monde comprend, partout sur cette planète et sans être un aigle...

Tant que l’homme sera un loup pour l’homme, un retour à la raison sera toujours possible.

C’est une consolation ? Pas vraiment.

Une spéciale dédicace à la propagande par les chats et à ses concepteurs. Chapeau !



Plus c’est gros mieux ça passe. Griveaux nous en parlait, il y a peu.

L’effondrement est en cours et je pense sincèrement que nous le savons tous.

Il y a trop de $ en circulation pour que nous nous sentions immédiatement menacés mais nous savons tous que ça ne va pas dans le bon sens. Quand toucherons-nous le fond ?

Le temps ne nous appartient plus depuis que nous avons quitté nos terres, charmés par le chant des sirènes des usines où l’on pointait...

« Le Maître des Horloges »* nous tient dans sa paume.

Alea jacta est.

——-

* en 1772, Voltaire, dans l’une de ses distiques publiées dans les Cabales, avait repris la figure de l’horloger en référence à Dieu, «le créateur de l’univers» 

«L’univers m’embarrasse, et je ne puis songer, que cette horloge existe et n’ait point d’horloger.» 

Cette comparaison entre Dieu et l’horloger avait déjà été faite par René Descartes dans Essais philosophiques, suivis de la métaphysique.




Un post sans intérêt mais que j’avais égoïstement envie d’écrire. Des bizzzzzous à tous !