lundi 17 février 2020

Nos gènes appartiennent aux sociétés marchandes.

Forçage génétique : l’AESA pris en étau par l’industrie.


L’association Corporate Europe Observatory (CEO) a mené un travail d’enquête minutieux qui lui permet d’affirmer que « la moitié des experts chargés d’évaluer les risques potentiels de la technologie ont des liens financiers avec des organisations développant cette technologie et d’autres ayant des conflits d’intérêts avec une entreprise développant des insectes génétiquement modifiés  ». Ces conflits d’intérêt, récurrents au sein de l’Agence européenne de sécurité alimentaire (AESA / EFSA), risquent fort de compromettre la qualité scientifique et la neutralité de l’avis qu’elle va publier.

Source et plus.


Hématologue ? Je l’aurais davantage imaginée en radiologie...tu retrouves toujours les mêmes ...Lauvergeon indisponible ? 

7 commentaires:

  1. Dans les pays où l'on peut dire la vérité les gens peuvent lire la vérité ... sur les gènes notamment.

    https://www.pressreader.com/new-zealand/new-zealand-listener/20200217/page/1

    RépondreSupprimer
  2. La Buze m'apparait bien pressée de quitter le Titanic cramonien et de se prendre une déculottée aux érections.

    Elle sait des trucs sur le coronavirus ?

    Courage fuyons ?

    Tof

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :)

      Des corrompus et des pantalonnades au milieu de virus déchaînés :)

      Supprimer
    2. Elle a peut-être fini de faire ce qu'elle avait à faire en temps et en heure à propos du virus. C'est à dire rien, un grand R. A part quelques affiches.

      Et donc on apprend :

      https://twitter.com/Conflits_FR/status/1229357126407114753

      " ÉPIDÉMIE - Au #Guangdong, des patients présentent des symptômes du #coronavirus 6 jours après la fin de leur période de quarantaine de 14 jours. « Une cantonaise a même été diagnostiquée positive 2 semaines et 6 jours après son isolement. » (HKNews) #COVID19"

      Et les autres revenus de Chine sont libres. Dans la nature. A tousser et postillonner gaiement.

      Supprimer
    3. La période d'incubation pourrait aller jusqu'à 24 jours !

      Le virus éliminant les anticorps, il est difficile à détecter, même chez un malade.

      Un malade guéri peut retomber malade immédiatement et mourir rapidement du cœur.

      Il n'y a pas d'immunité, on utilise les antirétroviraux du sida !

      Sur le papier, c'est l'arme parfaite.

      Tof

      Supprimer
  3. En vrai hématologue lui va très bien.

    RépondreSupprimer

Modération.


------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.