jeudi 13 février 2020

Maux d’elle.


Grossophobie : Leslie Barbara Butch, portrait d’une «combattante».

La DJ et activiste a posé nue en couverture du magazine Télérama mercredi 5 février pour dénoncer la grossophobie. Une image vite censurée sur les réseaux. Source

Égérie. Modèle.

Bientôt, quand nous discriminerons dans nos rapports amoureux, nous recevrons une amende. nous n’aurons plus le droit de choisir nos élans. 

Logique ! Puisque tout se vaut. 

Y compris les humains entre eux. Cette idéologie n’a rien à voir avec l’égalité. Nous sommes individuellement tous égaux. 

Pour autant nous fonctionnons par affinités. Et, pour nous, pour chacun, une personne aimée n’est pas interchangeable. Certains humains nous sont plus chers que d’autres.

C’est extrêmement discriminatoire.

Aux USA, certains luttent activement pour que nous acceptions toute proposition de rapprochement d’où qu’elle vienne. 

Exemple : je refuse les avances de cette dame, je suis ostracisée. 

Confusion de genre, tout se vaut, j’y ai droit, ton corps m’appartient, au final... tu n’es rien, un objet de désir quand tout va bien. Une chose.

Du viol institutionnel

——-


«J’ai senti qu’il me désirait» : Fabrice, assistant sexuel, a changé la vie d’Adeline, handicapée.


Adeline, 33 ans, a recours à un accompagnement sexuel depuis trois ans. Source

—- c’est la collection Arlequin qui soutient la réouverture des maisons closes.
Un salaire pour les prostitués ? 
Pourquoi pas ? est-ce que ça arrêterait le trafic d’être humain ? Je ne sais pas.



Nous on veut de l’amour et eux nous parlent de sexe H24 !





8 commentaires:

  1. C'est surtout un viol visuel. Car de la couverture de magazine au lit il y a un monde. Ils peuvent toujours obliger les gens à taire peurs préférebces, ça n'empechera personne de choisir.

    Sinon ill paraît que Bigard se présente avec Campion à Paris...

    D'ailleurs, c'est l'activité principale de ces dames sur tinder. Il parait même qu'on en a fait un nouveau verbe. Leftswapper.

    Evidemment quand c'est une personne s'iditifiant comme femme (je ne discrimine pas) qui leftswappe c'est progressiste.
    Par contre quand c'est un mec, c'est de la grossophobie, du racisme, de l'abelisme etc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C’est des dingues.

      Oui, nous choisirons mais le poids de politiquement correct est là.

      Quid des plus jeunes ?

      Supprimer
    2. Je ne sous-estime pas la propagande.

      Supprimer
  2. Franchement j'ai du mal avec l'étalage d'amples chairs et de diffuses sensations qu'on prend pour idées ou sentiments. Vive la statuaire grecque ! :D Au moins elle est belle, inspirante et mutique :))) J'entends partout parler d'amour et de respect là où je ne décèle que besoin à satisfaire : besoin de reconnaissance publique et besoin de jouissance essentiellement.
    Marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous on veut de la beauté de l’harmonie de l’amour des émotions...ils salissent tout.

      Supprimer
    2. Il paraît qu'il faut leur pardonner car ils ne savent pas ce qu'ils font :))). Au lieu de Luc 23:34 c'est cul 23/24 h. C'est une saine et fort agréable occupation mais quasi 24/24 h, ça ne laisse pas beaucoup de temps pour la cogitation.
      Marie

      Supprimer
  3. Il en faut pour tous les goûts. Je parie que des africains ne la dédaigneraient pas. La société évolue.

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.