vendredi 7 février 2020

Le Coronavirus via le Pangolin ?




Guangzhou, the capital of China's southwestern Guangdong Province and the country's fifth largest city with nearly 15 million residents, has just joined the ranks of cities imposing a mandatory lockdown on all citizens, effectively trapping residents inside their homes, with only limited permission to venture into the outside world to buy essential supplies.
The decision means 3 provinces, 60 cities and 400 million people are now facing China's most-strict level of lockdown as Beijing struggles to contain the coronavirus outbreak as the virus has already spread to more than 2 dozen countries. Source et plus.
That's more than 400 million people forcibly locked inside their homes for 638 deaths? Just think about that: If there was ever a reason to believe that Beijing is lying about the numbers (and not just because Tencent accidentally leaked the real data), this is it. 




——- 638 décès et 400 millions de chinois bouclés chez eux ? 🧐
Ça n’a aucun sens....sauf à penser que c’est bien plus grave que ce qu’on veut bien nous en dire..
Merci Tof, pour cette Source, à propos du virus  ! 
Des vidéos alarmantes circulent. Fake ou pas ? 

Source en Français : des gens bloqués sur des bateaux....Hallucinant !


L'animal qui a transmis le coronavirus à l'humain identifié ? 
Le pangolin (l'espèce la plus braconnée au monde) serait le chaînon manquant. 
En le mangeant, les Chinois ont été infectés.
 [WuhanCoronovirus (Université d'agriculture du sud de la Chine)]


24 commentaires:

  1. Grain de riz :

    https://youtu.be/p9q5ylGoi84

    RépondreSupprimer
  2. Ah Ywden, c'est un animal tellement mignon quand il se met en boule, encercle tout couronné, on redoute un écocide ciblé dans tous les pays d'asie, la peur tue

    RépondreSupprimer
  3. Toutes les pistes sont écartées, elles sont tellement nombreuses qu'il y a peu de chance que nous sachions un jour laquelle est la véritable.

    Reste plus qu'à s'en remettre à notre "technologie interne" hyper sophistiquée d'après les scientifiques qui s'y intéressent.

    Par exemple, notre ADN dont le langage a été décrypté serait porteuse de messages (et pas le moindre celui de la vidéo), ça semble fou mais pourquoi pas ? (voir vidéo à 21'), c'est un auteur à succès américain qui l'affirme en reprenant les résultats trouvés par les scientifiques. :

    https://www.youtube.com/watch?v=K9CQ8dHuAlc

    RépondreSupprimer
  4. Je porte cette chaine à la connaissance de tous sur notre corona gna gna :

    https://www.youtube.com/user/1isaacmusic/videos?disable_polymer=1

    C'est pointu, écrit par un pro, et correctement vulgarisé.

    ça dit que :

    1/L'obligation vaccinale a pris place le 1 décembre 2019 en Chine, date qui correspond au R0 du coronavirus. Je rappelle que tout vacciné est contagieux potentiellement pendant la période d'incubation du virus/vaccin.

    2/Que les soviétiques dans les années 70-80 avaient déjà repéré une épidémie de fièvre hémorragique dans la même région chinoise, un probable accident de labo :

    https://www.nytimes.com/1999/04/05/world/soviet-defector-says-china-had-accident-at-a-germ-plant.html

    Et que pour développer un vaccin contre le Corona, il faut créer et trafiquer un Corona like.

    3/Qu'une des protéines du virus (ORF10) est un suppresseur d'anticorps cellulaire et donc aussi un booster pour la réplication parfaite de la bête, ce qui rend le virus plus difficile à détecter. C'est une machine à tuer la réponse immunitaire normale de l'organisme au niveau cellulaire. D'où les médocs anti sida, mais il ne faut pas rêver, ça n'est pas très bien adapté au Corona !

    Quand les anticorps sont absents, le virus ne souffre d'aucune entrave pour se répliquer à la perfection, ce qui n'est pas le cas avec d'autres virus, les réactions immunitaires les faisant muter dans un sens moins virulent, ce qui éteint les épidémies !

    4/Que les 9 autres protéines forment une soupe abominable, l'arme parfaite.

    5/Que si l'on fait des extrapolations de contagion, on risque de se retrouver avec les mêmes taux de contamination et décès que pour la peste noire de 1350. La grippe de 1918 n'est pas vraiment représentative, puisque ce sont les doses massives d'aspirine qui provoquaient la mort pulmonaire !

    6/L'ORF10 est partagée aussi par le SRAS, le MERS, l'herpévirus-8, c'est une VAP (Virulence Associated Protein) qui fait partie des très rares pathogènes viraux (7) à provoquer le cancer, notamment le sarcome de Kaposi (cousinage VIH).

    7/Que l'herpévirus-8 associé au SRAS, MERS, et Corona/Wuhan est plus présent chez les populations asiatiques, moyen-orientales, sud-américaines, maghrébines et africaines, donc qu'il semble être génétiquement ciblé.

    8/Que si les médecins chinois continuent de mourir à ce rythme, les hôpitaux deviendront vite des mouroirs prisons et que par effet domino, l'épidémie deviendra incontrôlable.

    10/Ne paniquons pas, les chiffres de ces 15 prochains jours seront déterminants pour savoir si les chinois parviennent à juguler l'épidémie. Nous serons vite fixés. On comprend mieux dès lors les mesures drastiques prises par les autorités chinoises, ils jouent leur peau.

    11/Que s'ils n'y parviennent pas, on pourra compter plus d'1 million de mort/jour à la fin mars, compte tenu de sa progression géométrique actuelle, attendu que les chiffres sont sous-estimés, les décès de décembre ayant été imputés à des pneumonies, ce qui fout par terre les calculs de progression à partir du R0.

    12/Que les croisières sur ces affreux rafiots lavoirs-trimballe-couillons, c'est pas vraiment une bonne idée.

    13/Que l'auteur a produit aussi une super vidéo sur les nombres 216, 666, 3600, 144 000, en relation avec Sumer, les cycles lunaires, solaires, et les maths de l'époque. Le gars est brillant !

    Tof

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tof
      Merci pour ton érudition.
      Je te "vois".
      Pourquoi le questionnement, de ceux sincères et raisonnables, des choix et décisions des élues du peuples( sic), est taxé de complotisme?

      Continues à éduquer qui est prêt.
      pour ma part, je ne me fatigue plus à essayer d’éveiller, je parle par parabole.
      "Ne pas jeter de perles aux pourceaux, de peur qu'ils ne les foules....".

      Cordialement.

      Nûr Ed-Dîne

      Supprimer
  5. Hollywood peut se rhabiller..;)

    https://i.4cdn.org/gif/1581080709674.webm

    RépondreSupprimer
  6. 18 octobre 2019 : Quand le Forum de Davos se préparait à une pandémie de coronavirus


    L’épidémie de coronavirus qui a débuté début décembre 2019 à Wuhan (Chine) a été précédée moins de deux mois auparavant par un exercice du Forum de Davos avec l’aide du Johns Hopkins Center for Health Security et de la Bill & Melinda Gates Foundation.

    Cet exercice s’est tenu à New York, le 18 octobre 2019. Il s’agissait explicitement de planifier la réaction de sociétés transnationales et de gouvernements à une épidémie de coronavirus.

    15 leaders mondiaux participaient à cet exercice, dont les deux responsables officiels chinois et états-unien de lutte contre les épidémies.

    Latoya Abbott, responsable des risque du groupe hôtelier états-unien Marriott International.
    Sofia Borges, vice présidente de la Fondation des Nations Unies
    Brad Connett, president du groupe Henry Schein (premier producteur de matériel médical au monde)
    Christopher Elias, responsable du développement global à la Bill & Melinda Gates Foundation
    Tim Evans, ancien directeur du département Santé de la Banque mondiale.
    George Gao, directeur du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies
    Avril Haines, ancienne directrice adjointe de la CIA et ancienne conseillère de Sécurité nationale du président Barack Obama.
    Jane Halton, ancienne ministre australienne de la Santé, administratrice d’ANZ (banque d’Australie et de Nouvelle-Zélande).
    Matthew Harrington, directeur d’Edelman, la plus importante firme de relations publiques au monde.
    Martin Knuchel, directeur des situations de crise du groupe de transport aérien Lufthansa.
    Eduardo Martinez, conseiller juridique du plus importante société de logistique postale au monde, UPS, et directeur de l’UPS Foundation.
    Stephen Redd, directeur adjoint des US Centers for Disease Control and Prevention.
    Hasti Taghi, vice-présidente du groupe de communication, NBCUniversal
    Adrian Thomas, vice-président du géant de la pharmacie Johnson & Johnson
    Lavan Thiru, gouverneur de la Banque centrale de Singapour

    RépondreSupprimer
  7. Attention urgent ! Derriere info de sources surs et verifiable ci dessous par le lien present par ce site sérieux.

    CORONAVIRUS CHINA HOSPITAL (PRISON) - BIENVENUE EN ENFER!

    La Chine vient d'achever la construction de son nouvel hôpital de deux étages spécialement conçu pour accueillir les victimes de coronavirus. Ce que vous regardez est censé être un hôpital, mais en réalité cette structure reflète un camp de la FEMA avec des cellules verrouillées, des points de contrôle et des gardes armés, également connu sous le nom de prison de 645 000 pieds carrés.

    Un membre de l'équipe de construction qui a travaillé sur l'hôpital démontre que toutes les portes sont verrouillées de l'extérieur, ce qui signifie que les patients ne peuvent pas entrer ou sortir librement de leurs chambres ou de l'établissement.

    "Ce soi-disant hôpital est en fait une prison. Vous ne pouvez pas sortir si vous êtes à l'intérieur", dit l'homme. "En fait, [les patients] attendent de mourir ici. Ils seront ensuite envoyés au crématorium après leur mort." Les salles de conteneurs de fortune sont extrêmement compactes et propres. La chambre de chaque patient a une fenêtre qui donne sur le couloir, mais la fenêtre est fermée par des barres de fer.

    Le coronavirus pourrait-il être un canular permettant au gouvernement chinois de construire un centre de détention secret dans un camp de la FEMA au milieu d'une grande ville sans alarmer ses citoyens ? Vous vous souvenez qu'il y a quelques mois, les citoyens chinois ont riposté et se sont dressés contre leur gouvernement ? Ce nouveau "camp de la FEMA" pourrait-il être le moyen utilisé par le gouvernement chinois pour se préparer à la loi martiale ?

    Ou bien le coronavirus est bien réel et le gouvernement chinois se prépare à une extinction massive. Préparer la ville avec un nouveau camp de la FEMA construit pour héberger les victimes infectées contre leur gré afin d'éviter d'infecter d'autres personnes. L'hôpital, qui n'est pas ouvert au public, ne recevra que des patients selon les dispositions prises par le gouvernement local de Wuhan, ce qui est très pratique.

    Enfin et surtout, je pense qu'il est important de mentionner que Wuhan, l'épicentre du coronavirus, est le principal centre de test pour le déploiement massif d'un réseau 5G. Wuhan compte environ 10 000 tours 5G qui ont toutes été allumées fin décembre 2019.

    Le mal des rayons 5G présente des similitudes avec les symptômes du coronavirus. Le troisième et dernier "et si" étant les citoyens de Wuhan meurent à gauche et à droite à cause des milliers de tours 5G qui ont été testées sur eux. Les décès dus au "coronavirus" pourraient très bien être des décès dus aux radiations 5G masqués comme un virus inventé de toutes pièces !

    Ces trois scénarios sont possibles et très probables dans le monde dans lequel nous vivons actuellement. Il se passe quelque chose d'énorme en Chine, peut-être dans le monde entier, mais vous croyez plutôt que le coronavirus est réel ou qu'il s'agit d'un canular.

    P.S. Le canular de la mort de Kobe Bryant a été parfaitement chronométré, détournant l'attention des masses d'une possible situation réelle de danger de mort, empêchant les esprits curieux de découvrir la vérité cachée à la vue de tous...

    Restez éveillé, conscient et préparé.

    Lien vers la source des photos :

    https://www.theepochtimes.com/footage-of-new-military-operated-coronavirus-hospital-in-wuhan-reveals-prison-like-environs_3225863.html

    RépondreSupprimer
  8. France : L’Anse peine à évaluer les éventuels risques liés à la 5G

    Missionnée par le gouvernement pour établir les risques sanitaires et environnementaux de la 5G, l'Agence réclame plus de données aux industriels
    Par Geneviève Fournier - @FournierGenevi1


    La 5G en progrès en Chine
    En juillet 2018, les ministères de la santé, de l’environnement et de l’économie saisissaient l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire, alimentation, environnement, travail), pour évaluer les risques éventuellement causés par l’utilisation de la 5G. Le 26 janvier, l’agence soulignait la « nécessité de disposer des données décrivant les technologies développées et leurs installations afin de caractériser les niveaux d’exposition associés et d’évaluer les éventuels effets sanitaires ».

    Les premières conclusions sont attendues pour le 1er trimestre 2021
    Il est toujours étonnant d’observer les délais des calendriers administratifs et publics. Saisie en 2018, l’Anses a été sollicitée pour évaluer les éventuels dangers causés par la 5G. Le déploiement, et bien que cela soit encore incertain, est toutefois officiellement prévu pour fin 2020, si l’on en croit la publication de l’Anses. En outre celle-ci prévoit d’établir son rapport préliminaire pour 2021. Autrement dit, les suggestions et préconisations de l’Agence nationale risquent d’arriver un peu tard…

    D’autre part, si l’Agence insiste, en ce début d’année 2020, sur la nécessité d’obtenir davantage de données de la part des industriels pour simplement « identifier les axes principaux d’évaluation des risques », il semblerait qu’elle n’ait pour l’instant pas grand chose à se mettre sous la dent pour remplir la mission confiée par le Gouvernement : « L’Anses souligne la nécessité de disposer du maximum d’informations techniques de la part des industriels impliqués afin d’être capable de définir des scénarios d’exposition des populations, en collaboration avec l’Agence nationale des fréquences (ANFR), et d’évaluer l’impact sanitaire éventuel. », peut-on lire sur le site officiel de l’Agence.

    DANS LA MÊME CATÉGORIE

    Google : l’enquête antitrust s’accélère et se concentre sur ses outils publicitaires
    Mais ce n’est pas grave, celui-ci pourra toujours, en cas de problème, se dédouaner, rappelant qu’il a « fait son travail » en sollicitant les travaux de l’Anses en 2018. Travaux manifestement encore difficiles à mener pour cause de manque d’informations. Il semblerait, donc, que le gouvernement ne dispose d’aucun moyen pour inciter les industriels à faire part des données essentielles à l’évaluation des éventuels risques liés à la 5G. Dommage.

    L’accent est pour le moment mis sur deux champs d’expertise
    L’agence a pour l’instant l’intention d’évaluer les fréquences radio autour de 3,5 gigaHertz et les fréquences millimétriques. Le premier champ pose problème car l’agence explique qu’il lui manque des « données scientifiques sur les effets biologiques et sanitaires potentiels ». Le second dépend du nombre de personnes qui utiliseront le réseau 5G, or cela est bien entendu très difficile à évaluer pour l’instant, rappelle un expert de l’Anse, Olivier Merckel, cité dans Le Point.

    Si l’Anses venait à constater des « effets inquiétants » pour certaines fréquences, l’Agence pourrait « recommander une modification des seuils », a ajouté l’expert. Encore faut-il pour l’Agence être en mesure d’évaluer ces effets d’une part, et être écouté dans ses recommandations d’autre part…

    Une incertitude dans l’histoire du déploiement de la 5G, qui ne cesse de faire parler d’elle ces dernières semaines, principalement en Europe. Si les pays membres de l’UE peinent à trouver un accord pour des raisons sécuritaires, il est clair que d’un point de vue technique, la chose semble encore compliquée à déterminer. Il n’est donc pas étonnant que l’Anse rencontre elle aussi quelques difficultés pour remplir sa mission

    RépondreSupprimer
  9. NDLR : Ben voyons ! Comme si on ne savait pas qu'on pouvait réduire un cerveau en bouilli rien qu'avec des ondes basse fréquence. Ce texte triche avec les date set le but réel du nouvel hôpital qui est en fait un camp de la FEMA disposant de miradors de barbelés, de cellules individuelles bouclées à clef dont les malades n'ont même pas le droit de recevoir de visite, d'un crematorium. Ce complexe, même les chinois n'aurait pas pu construire en quinze jour.

    Wuhan compte environ 10 000 tours 5G qui ont toutes été allumées fin décembre 2019 et non le 25 Janvier 2020 comme le prétend cet article.

    Il existe un labo RLSW de recherche biologique qui a exactement le même logo que la Umbrella corporation dans la ville d'ou le coronavirus est part, et Corna est l'anagramme de Racoon.

    Enfin, 18 octobre 2019 : Quand le Forum de Davos se préparait à une pandémie de coronavirus


    L’épidémie de coronavirus qui a débuté début décembre 2019 à Wuhan (Chine) a été précédée moins de deux mois auparavant par un exercice du Forum de Davos avec l’aide du Johns Hopkins Center for Health Security et de la Bill & Melinda Gates Foundation.

    Cet exercice s’est tenu à New York, le 18 octobre 2019. Il s’agissait explicitement de planifier la réaction de sociétés transnationales et de gouvernements à une épidémie de coronavirus.

    15 leaders mondiaux participaient à cet exercice, dont les deux responsables officiels chinois et états-unien de lutte contre les épidémies.

    Latoya Abbott, responsable des risque du groupe hôtelier états-unien Marriott International.
    Sofia Borges, vice présidente de la Fondation des Nations Unies
    Brad Connett, president du groupe Henry Schein (premier producteur de matériel médical au monde)
    Christopher Elias, responsable du développement global à la Bill & Melinda Gates Foundation
    Tim Evans, ancien directeur du département Santé de la Banque mondiale.
    George Gao, directeur du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies
    Avril Haines, ancienne directrice adjointe de la CIA et ancienne conseillère de Sécurité nationale du président Barack Obama.
    Jane Halton, ancienne ministre australienne de la Santé, administratrice d’ANZ (banque d’Australie et de Nouvelle-Zélande).
    Matthew Harrington, directeur d’Edelman, la plus importante firme de relations publiques au monde.
    Martin Knuchel, directeur des situations de crise du groupe de transport aérien Lufthansa.
    Eduardo Martinez, conseiller juridique du plus importante société de logistique postale au monde, UPS, et directeur de l’UPS Foundation.
    Stephen Redd, directeur adjoint des US Centers for Disease Control and Prevention.
    Hasti Taghi, vice-présidente du groupe de communication, NBCUniversal
    Adrian Thomas, vice-président du géant de la pharmacie Johnson & Johnson
    Lavan Thiru, gouverneur de la Banque centrale de Singapour.

    A vous de vous faire votre propre opinion, mais il est certain que la 5 G a un lien direct avec ce qui se passe à Wuhan. Vous pouvez lire ce texte en suivant ce lien.
    https://siecledigital.fr/2020/01/28/la-5g-pour-combattre-le-coronavirus-en-chine/

    ---------------------------------------------------------------------------------


    RépondreSupprimer
  10. Attention urgent ! Dernière info de sources surs et verifiable ci dessous par le lien present par ce site sérieux.

    RépondreSupprimer
  11. Suite :

    CORONAVIRUS CHINA HOSPITAL (PRISON) - BIENVENUE EN ENFER!

    La Chine vient d'achever la construction de son nouvel hôpital de deux étages spécialement conçu pour accueillir les victimes de coronavirus. Ce que vous regardez est censé être un hôpital, mais en réalité cette structure reflète un camp de la FEMA avec des cellules verrouillées, des points de contrôle et des gardes armés, également connu sous le nom de prison de 645 000 pieds carrés.

    Un membre de l'équipe de construction qui a travaillé sur l'hôpital démontre que toutes les portes sont verrouillées de l'extérieur, ce qui signifie que les patients ne peuvent pas entrer ou sortir librement de leurs chambres ou de l'établissement.

    "Ce soi-disant hôpital est en fait une prison. Vous ne pouvez pas sortir si vous êtes à l'intérieur", dit l'homme. "En fait, [les patients] attendent de mourir ici. Ils seront ensuite envoyés au crématorium après leur mort." Les salles de conteneurs de fortune sont extrêmement compactes et propres. La chambre de chaque patient a une fenêtre qui donne sur le couloir, mais la fenêtre est fermée par des barres de fer.

    Le coronavirus pourrait-il être un canular permettant au gouvernement chinois de construire un centre de détention secret dans un camp de la FEMA au milieu d'une grande ville sans alarmer ses citoyens ? Vous vous souvenez qu'il y a quelques mois, les citoyens chinois ont riposté et se sont dressés contre leur gouvernement ? Ce nouveau "camp de la FEMA" pourrait-il être le moyen utilisé par le gouvernement chinois pour se préparer à la loi martiale ?

    Ou bien le coronavirus est bien réel et le gouvernement chinois se prépare à une extinction massive. Préparer la ville avec un nouveau camp de la FEMA construit pour héberger les victimes infectées contre leur gré afin d'éviter d'infecter d'autres personnes. L'hôpital, qui n'est pas ouvert au public, ne recevra que des patients selon les dispositions prises par le gouvernement local de Wuhan, ce qui est très pratique.

    Enfin et surtout, je pense qu'il est important de mentionner que Wuhan, l'épicentre du coronavirus, est le principal centre de test pour le déploiement massif d'un réseau 5G. Wuhan compte environ 10 000 tours 5G qui ont toutes été allumées fin décembre 2019.

    Le mal des rayons 5G présente des similitudes avec les symptômes du coronavirus. Le troisième et dernier "et si" étant les citoyens de Wuhan meurent à gauche et à droite à cause des milliers de tours 5G qui ont été testées sur eux. Les décès dus au "coronavirus" pourraient très bien être des décès dus aux radiations 5G masqués comme un virus inventé de toutes pièces !

    Ces trois scénarios sont possibles et très probables dans le monde dans lequel nous vivons actuellement. Il se passe quelque chose d'énorme en Chine, peut-être dans le monde entier, mais vous croyez plutôt que le coronavirus est réel ou qu'il s'agit d'un canular.

    P.S. Le canular de la mort de Kobe Bryant a été parfaitement chronométré, détournant l'attention des masses d'une possible situation réelle de danger de mort, empêchant les esprits curieux de découvrir la vérité cachée à la vue de tous...

    Restez éveillé, conscient et préparé.

    Lien vers la source des photos https://www.theepochtimes.com/footage-of-new-military-operated-coronavirus-hospital-in-wuhan-reveals-prison-like-environs_3225863.html

    RépondreSupprimer
  12. Attention urgent ! Dernière info de sources sures et vérifiables ci dessous par le lien present par ce site sérieux

    CORONAVIRUS CHINA HOSPITAL (PRISON) - BIENVENUE EN ENFER!

    La Chine vient d'achever la construction de son nouvel hôpital de deux étages spécialement conçu pour accueillir les victimes de coronavirus. Ce que vous regardez est censé être un hôpital, mais en réalité cette structure reflète un camp de la FEMA avec des cellules verrouillées, des points de contrôle et des gardes armés, également connu sous le nom de prison de 645 000 pieds carrés.

    Un membre de l'équipe de construction qui a travaillé sur l'hôpital démontre que toutes les portes sont verrouillées de l'extérieur, ce qui signifie que les patients ne peuvent pas entrer ou sortir librement de leurs chambres ou de l'établissement.

    "Ce soi-disant hôpital est en fait une prison. Vous ne pouvez pas sortir si vous êtes à l'intérieur", dit l'homme. "En fait, [les patients] attendent de mourir ici. Ils seront ensuite envoyés au crématorium après leur mort." Les salles de conteneurs de fortune sont extrêmement compactes et propres. La chambre de chaque patient a une fenêtre qui donne sur le couloir, mais la fenêtre est fermée par des barres de fer.

    Le coronavirus pourrait-il être un canular permettant au gouvernement chinois de construire un centre de détention secret dans un camp de la FEMA au milieu d'une grande ville sans alarmer ses citoyens ? Vous vous souvenez qu'il y a quelques mois, les citoyens chinois ont riposté et se sont dressés contre leur gouvernement ? Ce nouveau "camp de la FEMA" pourrait-il être le moyen utilisé par le gouvernement chinois pour se préparer à la loi martiale ?

    Ou bien le coronavirus est bien réel et le gouvernement chinois se prépare à une extinction massive. Préparer la ville avec un nouveau camp de la FEMA construit pour héberger les victimes infectées contre leur gré afin d'éviter d'infecter d'autres personnes. L'hôpital, qui n'est pas ouvert au public, ne recevra que des patients selon les dispositions prises par le gouvernement local de Wuhan, ce qui est très pratique.

    Enfin et surtout, je pense qu'il est important de mentionner que Wuhan, l'épicentre du coronavirus, est le principal centre de test pour le déploiement massif d'un réseau 5G. Wuhan compte environ 10 000 tours 5G qui ont toutes été allumées fin décembre 2019.

    Le mal des rayons 5G présente des similitudes avec les symptômes du coronavirus. Le troisième et dernier "et si" étant les citoyens de Wuhan meurent à gauche et à droite à cause des milliers de tours 5G qui ont été testées sur eux. Les décès dus au "coronavirus" pourraient très bien être des décès dus aux radiations 5G masqués comme un virus inventé de toutes pièces !

    Ces trois scénarios sont possibles et très probables dans le monde dans lequel nous vivons actuellement. Il se passe quelque chose d'énorme en Chine, peut-être dans le monde entier, mais vous croyez plutôt que le coronavirus est réel ou qu'il s'agit d'un canular.

    P.S. Le canular de la mort de Kobe Bryant a été parfaitement chronométré, détournant l'attention des masses d'une possible situation réelle de danger de mort, empêchant les esprits curieux de découvrir la vérité cachée à la vue de tous... https://www.theepochtimes.com/footage-of-new-military-operated-coronavirus-hospital-in-wuhan-reveals-prison-like-environs_3225863.html

    RépondreSupprimer
  13. Raccoon city est la ville dans le jeu "resident evil", où un virus mortel a été créé dans le laboratoire biotech "umbrella" pour décimer la population.

    Le logo de "umbrella" est le même que celui du laboratoire biotech chinois "RLSW"
    "Bao Hu San" signifie "umbrella"
    "Raccoon" est l'anagramme de "corona"

    RépondreSupprimer
  14. http://alt-market.com/index.php/articles/4081-how-viral-pandemic-benefits-the-globalist-agenda

    RépondreSupprimer
  15. J'ai envie de dire au chinois demerdez vous
    Est ce que je mange du pingouin moi ?
    Franchement je ne sais même pas à quoi ça ressemble
    Je sais c'est dégueulasse de penser comme ça mais bon....
    Si un jour je suis contrainte à manger les rats qui vivent dans ma cave ce ne sera pas par choix et que je mourrais de la grippe, quel que soit son nom avant d'en arriver là

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La viande cuite ne présente aucun danger, les virus y compris les coronavirus sont détruits par la chaleur (je crois environ 60°) en revanche ils résistent très bien au froid et même à la congélation. Sur une surface sèche, les virus ne survivent qu'une poignée d'heures. je ne suis pas scientifique, donc à vérifier.

      Supprimer
  16. https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2020/02/02/halte-a-la-psychose-il-y-a-plus-de-chances-de-mourir-dautres-virus-que-du-coronavirus-pr-didier-raoult/

    RépondreSupprimer
  17. https://www.thelancet.com/coronavirus Rien de plus efficace pour calmer les pseudo renseignés.

    RépondreSupprimer
  18. https://www.thelancet.com/coronavirus

    RépondreSupprimer
  19. Les vidéos alarmantes ne peuvent pas être des fake, hélas. Certaines sont tournées dans les hôpitaux, on y voit des gens malades dans les couloirs sur des brancards, assis, avec parfois un masque à oxygène sur la figure. Deux faits me prouvent au delà de ces vidéos que la vérité est plus grave que les nouvelles officielles:1) la mort de ce japonais dans un hôpital à Wuyan, mort de "pneumopathie" pas du coronavirus, car pas testé, ce qui prouve qu'ils manquent de tests ou de temps pour faire les tests. 2) le paquebot au large du Japon, ils ont débarqué 1 malade à Hong Kong, ils en sont à 64 malades, mais sur 3700 personnes n'en n'ont testés que 280, pourquoi? Manque de tests? De personnel, difficile de croire cela.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas si longtemps, ils n'avaient parait-il que 2000 tests par jour à utiliser. Ce qui expliquerait les chiffres très bas.

      Supprimer
  20. c'est prévu de longue date non ? et partout... souvenez-vous !
    http://eso-news.blogspot.com/2008/08/500-000-cercueils-en-plastique.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai tout de suite pensé à ça. Les fameux "hôpitaux" que les chinois ont construit en quelques jours ne sont que l'équivalent des si décriés camps de la FEMA.

      eso-news... un blog que je lisais il y a dix ans. J'avais oublié... je ne savais pas qu'il existait encore... :)

      Supprimer

Modération.


------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.