jeudi 6 février 2020

La double identification en miroir.



Je n’ai aucun mal à m’identifier aux héros ou héroïnes noirs.

Qui ne s’est pas identifié à Whoopi Goldberg dans la « couleur pourpre » de Spielberg ?

Qui ne s’est pas identifié à ce petit garçon noir qui vole un bébé maltraité pour l’élever avec amour ?
Un magnifique film sud-africain dont j’oublie régulièrement le titre.

La couleur de peau n’a rien à voir dans les émotions. Les enfants noirs s’identifient à la Princesse Aurore ou à Peter Pan sans difficulté, il me semble.

Un héros noir qui prend les attributs d’un « Prince de conte européen », quelles conséquences dans l’imaginaire ?

Quoiqu’il en soit, comment faire autrement de nos jours ? Pour la cohésion sociale, pour le vivre ensemble, pour oublier l’histoire et la modifier dans l’esprit de tous. Pour effacer les fautes et les manques.

Ce territoire est multi-racial. Il n’est absolument pas multiculturel (multi-quoi ? Développer l’argument c’est l’assurance de souffrir. Je me préserve un peu ;).

Et si on peut éviter un Helter-Skelter Manson-nien avec une propagande bien menée, pourquoi pas ?

Je ne sais pas ce que vous en pensez et j’aimerais avoir l’opinion de noirs.

Bref, nous en sommes là et O. Sy reste la personnalité préférée des français confondus.

Confondus.

————-
Étymologie :


Modifier

Du latin confundere (« verser ensemblemêlermélangerunir »). Utilisé dans la poésie latine : Confundere proelia cum aliquo : Engager un combat contre quelqu’un. — (Gaffiot)

Qui, ici, n’a pas jeté son Gaffiot ? Je me souviens du mien posé sur le buffet de la salle à manger toujours à la même place pendant des années :)

9 commentaires:


  1. Omar Sy est un transfert colonial du bonhomme Banania. Il est , il pense , il joue totalement dans cet esprit.
    Dans Intouchables il prend son rôle de serviteur de notre monde et ensuite est propulsé dans la célébrité.Les petits blancos qui font ce job sont toujours méprisés et ramenés aux rangs des gilets jaunes.
    Le Prince oublié s'adapte à l'identification du malaise des pères et reprend le contexte du serviteur ...de sa fille.
    Tout est dit. La montée en puissance des filles puis des femmes qui copient leurs prédécesseurs les hommes en utilisant leurs compétences. La couleur de peau pour bien assumer l'effort de ceux qui sont d'une condition différente et subalterne. L'époque qui se veut en transition , alors qu'elle ne fait que tourner en boucle sur la suprématie blanche. La novlangue sur tous les sujets pour faire passer les anciens clichés et les actualiser.
    Tous les films où Omar Sy est mis en avant tournent autour de cette "suprématie" blanche.
    Parfois c'est très subtil mais il s'est tellement identifié à ce rôle qu'on pourrait le porter comme support aux gags de Dieudo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Beaucoup de mots, beaucoup de bruit pour rien dire ou si peu et tellement alors je pense que :

      https://youtu.be/OoNSPEFDuxo

      Si tu n'as rien à dire, TG.

      Supprimer
    2. Merci pour avoir donné ton avis !

      Supprimer
    3. En fit, non. Alors quel est ton avis ?

      Supprimer
    4. merci ano 23:45 c'est exactement ce qui me tracasse dans cette bien pensance . Au fond la manipulation du système transforme les vieux clichés en les habillant à la sauce migratoire . Et ça fonctionne . Et les blancos en redemandent. On colorise l'époque noir et blanc mais l'affaire reste la même. Les publicités jouent aussi là-dessus.

      Supprimer
    5. 23:45 23:52 https://youtu.be/OoNSPEFDuxo

      Supprimer
  2. S.MARYO, toujours la banane et la classe des humoristes réellement capables d'auto-dérision mais aussi capables de devenir clowns sensibles

    RépondreSupprimer
  3. LOL le Gaffiot :))) Le mien a fait les biceps de trois générations et a servi à bien d'autres choses outre thèmes et versions. Il est toujours là, en sommeil, guette et attend tranquillement la quatrième génération à traumatiser. :)))

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.