mardi 18 février 2020

Élections 2002, 2020, 2022.



Toujours le même scénario et quasi les mêmes acteurs.

Un peu lassant, non ?

Merci anonyme pour ce rappel souriant. La campagne des municipales a bien commencé ! Un mort.


22 commentaires:

  1. Oui, elle n'avait pas sa langue dans sa poche cette brave dame. Et elle s'y connaissait en histoire ! (ou presque, en gros quoi)

    RépondreSupprimer
  2. Fatma Bisounours ben couscous18 février 2020 à 23:55

    Le " s'est plié" en dit long.
    Y'en a marre de rejouer la mascarade du vote démocratique téléguidé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans les immigrés, un parti pro-France aurait une chance de passer.

      Avec les immigrés, la seule chance est d'abandonner la démocratie.

      Supprimer
  3. Fatma Bisounours ben couscous19 février 2020 à 01:40

    Pourquoi les immigrés ne voudraient pas le bien de la France ?
    La démocratie est quelque peu abandonnée déjà.
    La démocratie c’est quand le peuple choisit lui-même ses lois. Ce n’est pas quand il choisit ses maîtres qui choisiront ensuite ses lois pour lui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les immigrés issus d'Afrique votent en majorité à gauche. Tu as ta réponse. Sans eux, du moins leur droit de vote, on pourrait changer la donne par les élections. C'est factuel, il suffit de regarder la sociologie des précédentes élections. Désormais, il faudrait que 60% au moins de FDS votent pour le FN (ou autre parti pro-France) pour espérer changer la donne. Autant dire que c'est mort. Donc, je souhaite la fin de la démocratie pour sauver mon pays et son peuple. Que disait Céline déjà à propos de la démocratie ? Ce qui explique notre situation en partie...

      Supprimer
  4. Quand un immigrés, un fils d'immigré ou même un petit fils d'immigrés se considèrent encore comme immigrés ça pose question non ?
    Je ne me souviens que je ne suis pas française uniquement quand je sors mon passeport
    Je ne pense pas que la nationalité soit le problème.....
    J'en ai un peu marre de revenir sans cesse au même sujet.

    Quand au peuple qui choisit lui même ses lois j'ai un doute.
    Encore faudrait il que le peuple soit en possession de toutes les cles lui permettant de légiférer pour tous et pas seulement pour ses intérêts du moment.

    On ne choisit (ou ne devrait pas) choisir des maîtres mais des représentants. Même les tribus les plus reculées du monde se choisissent des chefs.
    A nous de bien les choisir.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne faut pas se mentir. Encore une fois, il y a une différence entre les immigrés EDS (européens de souche) qui ont embrassé le destin français, et ceux qui viennent d'Afrique pour le conquérir par revanche (même si certains africains ont aussi embrassé le destin français, si peu malheureusement). Ils sont trop bêtes pour comprendre que c'est tuer la poule aux oeufs d'or. C'est de la razzia. Point. Avec la complicité de nos zélites qui n'en font pas moins. Le peuple français n'est plus qu'un mouton à tondre selon eux.

      Supprimer
  5. Fatma Bisounours ben couscous19 février 2020 à 02:02

    En quand il se considère Français, ça ne devrait plus poser de question.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non si on admet et accepte ce qu'est la France
      Un pays laic avant tout, ou la langue française prime partout.
      Et que tout le reste reste dans la sphère privée

      Supprimer
    2. Je suis ok avec Mila.

      C’était comme ça « avant » 😂

      Supprimer
    3. On en est là. Devoir décrire ce qu'est être français à des gens qui sont là depuis des dizaines d'années. Je ne sais pas si on peu y voir un plus grand mépris.

      Supprimer
    4. Qui sont la depuis des dizaines d'années et qui de plus pour beaucoup n'ont jamais mis les pieds dans leurs pays fantasmes

      Je ne renie absolument pas mes origines mais, sans jugement de valeur, je remercie mes parents d'avoir choisi.

      Et oui je suis d'accord avec toi Anonyme je vois dans ces attitudes un immense mépris

      Supprimer
    5. Bien sûr Mila. Comme je l'ai déjà dit, j'ai grandi avec des FDS, des EDS et aussi les autres. FDS et EDS n'ont jamais posé problème. Gamin, mes deux meilleurs potes étaient italien et polonais. Et il y avait les autres. C'est eux qui ne veulent pas. Pas nous. Ils ne veulent pas changer. Parce qu'ils se pensent supérieurs à nous. Ce qui est cocasse vu d'où ils viennent. (il y a bien sur des exceptions)

      Supprimer
  6. Fatma Bisounours ben couscous19 février 2020 à 02:17

    A ce soir, bonne journée à toutes et à tous.

    RépondreSupprimer
  7. "Le projet que je propose au pays n'est pas un projet socialiste"
    Lionel Jospin

    En clair : "Le peuple français, je m'en branle". La différence avec Griveaux est juste dans la formulation.

    RépondreSupprimer
  8. quand est-ce que l'on va se considérer comme humain?????!!!!???
    quand des zitis nous envahiront, trois yeux, six bras et neuf jambes( réf filme premier contacte)
    @Mila-"Quand un immigrés, un fils d'immigré ou même un petit fils d'immigrés se considèrent encore comme immigrés ça pose question non ?
    Je ne me souviens que je ne suis pas française uniquement quand je sors mon passeport
    Je ne pense pas que la nationalité soit le problème.....
    J'en ai un peu marre de revenir sans cesse au même sujet."
    d'accord avec cela. je me sens français en France, marocain au Maroc, sénégalais au Sénégal, et plus marseillais à Marseille, breton en Bretagne, corse en Corse etc.....
    c'est l'arrivant qui se doit de s'adapter et non le contraire!!!

    cordialement.
    Nûr Ed-Dînne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas dix millions de français au Maroc, ou en Algérie, ou en Tunisie qui pompent le pognon et changent la trajectoire du pays. L'invasion n'existe qu'en Occident. Et il n'y a pas lieu de s'en réjouir.

      Les discours à base de "on est tous humains", j'y croirai quand les pays d'où viennent les immigrés ouvriront aussi leurs frontières et leurs moeurs. C'est une vaste escroquerie en l'état. Une simple destruction de l'Occident. Une fable à la Star-Trek.

      Supprimer
    2. Une autre fable est celle de laisser croire que l'education nationale ne serait pas égalitaire
      Les livres et la gratuité est la même pour tous.
      La différence c'est quand "touche pas à mon pote" à fait son "beur" en faisant croire à toute une génération que c'était la France qui devait s'adapter à eux sans contrepartie
      Au nom de quoi ?

      Supprimer
    3. "La différence c'est quand "touche pas à mon pote" à fait son "beur""

      Très bien dit. C'était le début de la fin de l'assimilation et d'une France apaisée. Une honte. Le meilleur moyen de nous diviser.

      Supprimer

Modération.


------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.