mercredi 8 janvier 2020

USA année électorale.

Le 3 novembre 2020, élections présidentielles en Amérique.

Les usa sont en période électorale avec une population qui ne fait aucune différence entre Iran, Afghanistan, RDC, bishnoi et bengalis...

Les perses intelligents ne vont pas jouer l’escalade et ça se voit. Par contre, Israël pourrait en profiter pour régler ses soucis avec le Hezbollah libanais... au moins placer ses pions. L’Arabie S aussi... Yémen...

L’Iran, la Russie et la Chine, pour le moment sont liés par des accords marchands pétrole/gaz, je vois mal une guerre totale en ce moment...

La seule bonne nouvelle c’est que les gens craignent une attaque nucléaire. Toutes sensibilités politiques confondues.

Je fais confiance aux iraniens. Par contre il peut y avoir une multiplication des attaques au couteau ou autre terreur du quotidien...

Ce MO, Iran, Irak mortellement blessé et pillé c’est une honte. En plus, des populations en stress hydrique profond.

C’est terrifiant ce que « nous » avons laissé faire...

Et si les américains ne connaissent pas les iraniens ou les irakiens, l’inverse est faux. 





Babylone, reconstitution des jardins suspendus. Épargnée par Alexandre le Grand.

Le « berceau de la civilisation », comme les plus vieux ici l’on appris à l’école. 

20 commentaires:

  1. Si vous avez 2250 € et que vous aimez l'art iranien, vous pouvez vous offrir cette superbe illustration du XVIe siècle

    https://www.ader-paris.fr/lot/89703/9027798

    Légende :

    Khezr (Al-Khidr) et Eskandar (Alexandre) et la source de vie, épisode d’un divân de Hafez, Iran, fin XVIe siècle
    Gouache remontée sur page d’album à encadrement de cartouches calligraphiques et marges enluminées d’animaux dorés sur fond bleu. Khez et Eskandar agenouillés à côté de la source de vie, remplissant leurs gobelets et buvant l’eau de la vie éternelle. Derrière eux, des montagnes et une grotte derrière lesquelles un groupe d’hommes avec des torches observent la scène, encadrée dans la miniature en haut et en bas par deux lignes respectives de ghazals de Hafez sur l’eau de vie.
    Les autres cartouches sont des titres de l’histoire de Yusef / sept trônes de Jami. « La demande des frères de Yusef à leur père de l’emmener dans le désert », et « le désir de Zoleykha pour Yusef ».
    DIm. page : 27,5 x 19 cm ; dim. miniature : 12,5 x 8 cm


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On m'a doctement expliqué ici que l'idéologie shiites est la même que celle des sunnites et que tout se vaux.

      En fait non. l'Iran, après deux cent ans de domination arabe a connu une renaissance culturelle dont l'évènement majeur fut la résurrection de la langue persane avec la publication vers l'an mille du Shāhnāmah ou livre des rois par Ferdowsi.
      Le livre des rois est un poème épique qui se veut historique.
      Il retrace l'histoire perse d'avant l'islam.
      La Perse y réaffirme son identité perse.

      Et ce qu'on y apprend est très éclairant sur deux personnages du Coran Dhul Qarnayn et al Khidr qui sont très amusants.

      Ferdowsi nous présent un certain roi perse nommé Dârâb (Darius)

      Dârâb entre en guerre avec le roi de Rum (Rome en arabe c'est à dire Byzance, c'est à dire la Grèce), Feylequs (Philippe de Macédoine père d'Alexandre).

      Dârâb le vainc (tant qu'à faire).

      Le traité de paix conclu est scellé par le mariage de la belle Nâhid, fille de Feylequs, avec Dârâb.

      Mais Nâhib a mauvaise haleine et Dârâb la renvoie à Rum, ignorant qu'elle est enceinte de lui.

      L'enfant naît à la cour de Feylequs qui le fait passer pour son propre fils et le nomme Eskandar (Alexandre).

      Dârâb s'est remarié à une femme perse qui lui a donné un autre fils appelé Dârâ (Darius III). Dârâ hérite du trone à la mort de son père.

      Pendant ce temps Eskandar est élevé par Aristote et devient un homme sage et instruit, alors que Dârâ devient un tyran irréfléchi et belliqueux envers son peuple et tous les pays voisins dont il exige la soumission.

      Eskandar, devenu roi de Rum, refuse de se soumettre à Dârâ et se prépare à la guerre. Cependant, il tente une dernière fois de fléchir son demi-frère en se rendant en personne à sa cour, déguisé en ambassadeur.

      Dârâ devine son ascendance : « Ta prestance et ton visage portent la marque des Keyanides ».

      Eskandar est démasqué, mais réussit à s'enfuir.

      Dârâ lui livre trois batailles, qu'il perd toutes comme le vrai Darius.
      Eskandar lui offre de lui conserver sa royauté, mais Dârâ est trahi par ses fait vizirs (Darius a été effectivelment assassiné par son général Nabarzanès).

      Eskandar désolé accourt au chevet de son demi frère et Dârâ lui donne sa fille Rowshanak (sans doute un emprunt à l'histoire de Roxane) en mariage avant de mourir, afin qu'il perpétue la lignée des Keyanides et protège la religion zoroastrienne.

      Eskander punis les traîtres et devient légitimement roi 'Iran.

      Il explore la Terre d'Est en Ouest mais sans se proclamer souverain des peuples conquis : il conserve le roi indien Keyd, remplace Four le rebelle par Savorg, chasse l'usurpateur Khoza du Yémen pour y rétablir Nasr etc. L'empereur de Chine et la reine d'Andalousie lui donnent même des leçons d'humilité.

      Il parvient aux confins du monde et entre dans la Contrée des Ténèbres, guidé par Khezr (le Khidr coranique), mais il se perd et seul Khezr parvient à la source de l‟Eau de la Vie.

      Sentant sa mort prochaine. Il partage la terre entre les princes persans selon le conseil d'Aristote, puis meurt et est enterré à Alexandrie. Les sages Rum moralisent sur de son cercueil.

      Supprimer
    2. Tout à fait ! C’est ce que certains tentent de faire oublier sur la Perse et les iraniens.

      Non, tout ne se vaut pas et l’Iran est ce que tu décris et ce que j’écris.

      Supprimer
    3. Merci pour cette leçon d'histoire. 😊

      Supprimer
    4. Merci.

      Aure chose : selon le procureur, notre ami de la Haÿ les Roses qui est décédé suite à une interprétation déséquilibrée aurait épargné un passant qui lui aurait récité quelques prières.

      https://youtu.be/hG2jATN4JDU

      Je vais vous faire part d'une technique de survie qui a facilité la vie à de nombreux Byzantins après la chute de Constantinople :

      Se faire passer pour musulman pour les nuls.

      Vous avez de la chance à Constantinople ça impliquait de se faire circoncire et de se coltiner la mosquée tous les vendredis.

      Pour suvrivre à La Haÿ les Roses, c'est pas utile, il vous suffira d'apprendre deux trois prières en phonétique.

      Je vous ai mâché le travail, j'en ai finement choisi des bien courtes et qui vont inciter le ouakbar à s'identifier à vous, maximisant vos chances de survie. N'oublions pas que le terrorisme, c'est une guerre psychologique.

      La première :

      Rabbanâ âtinâ fid dunyâ hasanatan – wa fil âkhirati hasanatan – waqinâ azâban nâr.

      Inutile de savoir ce que ça veux dire, l'Islam ne requière pas que vous compreniez le Coran ou l'arabe, juste que vous l'appreniez par coeur. Râclez bien la gorge sur les h comme si vous aviez un glaviot qui vous gêne et roulez les r.

      Ceci dit sachez que c'est la prière pour avoir une belle part dans ce monde et dans l'au delà. Psychologiquement ça indique au tueur que vous avez, en tant que musulman de pacotille, droit à votre belle part de ce monde ci, que c'est indiqué dans la convention collective, chapitre 2, paragraphe 202 et que vous le savez.

      Vous enchainez la seconde sans lui laisser le temps de réfléchir sur vos erreurs de prononciations ; maintenant le but est de lui faire comprendre que vous maudissez les kouffars autant que lui et que donc vous êtes du bon coté de la ligne verte, celle tracée par al Khidr pour lequel il se prend :

      Rabbanâ afrigh alaynâ sabran – wa thabbit aqdâmanâ – wan surnâ alal qawmil kâfirîn.

      Le kâfirîn à la fin c'est "les mécréants". Dites le avec un rictus de dédain bien marqué pour montrer à quel point tous ces mécréants ça vous dégoute, mashallah. Entrainez vous dans votre salle de bain, façon "you'r talking to me?"

      Votre salut terrestre est presque assuré, enchainez avec la 3eme prière, qui demande la prière et la miséricorde d'Allah, chose pour le moins pertinente vue la situation :

      Rabbanâ âmannâ faghfir lanâ warhamnâ wa anta khayrur râhimîn.

      C'est court, simple et pertinent.

      Voilà, appliquez vous et avec un peu de bol c'est le gentil couple d'amoureux qui arrive en face qui se prendra les coups de couteaux de notre ami divers et vous aurez une bonne histoire à raconter aux flics.

      Vous me direz "ça peut pas marcher, ça se vera tout de suite que c'est du chiqué".

      Détrompez vous, c'est exactement en quoi ça consiste être musuman.

      Apprendre à baraguiner des trucs incompréensibles à la demande par trouille des persécutions. du moins pour 80% des musulmans.

      Supprimer
    5. Finalement quand un de mes ancêtres s'est converti au christianisme c'était apparemment plus simple.😉
      C'était il y a très tres longtemps mais quand même

      Supprimer
    6. Fatma Bisounours ben couscous9 janvier 2020 à 05:26

      Geocedille, cette info n'a été relayée que sur BFMTV, pourquoi ?

      Supprimer
    7. Fatma Bisounours ben couscous9 janvier 2020 à 05:33

      Si l'islam se résumait à ça, Dieu n'aurait pas pris la peine d'envoyer l'ange Gabriel pour transmettre Ses Paroles.
      Le message est très important pour l'humanité entière.
      Ses interprétations peuvent porter préjudice au Message.
      Et l'utilisation de la religion dans un but politique et son instrumentalisation porte préjudice également au Message.

      Supprimer
    8. Ah? L'archange Gabriel dit donc. Rien que ça. Ca devait être drôlement important en effet. Et c'est quoi ce fameux message super important?

      Supprimer
    9. Au moins l'Islam lutte-t-il contre tous les tribalismes...

      https://twitter.com/YaayaFBathily/status/1214126358571442176/video/1


      Sur l'affaire du type poignardé. Un membre de sa famille s'en est pris à Jean Messiah suspecté d'essayer de faire de la récup'. Le poignardé "vomissait" parait-il les horribles idées du RN sur l'islamisation de la France et l'islamisme qui n'est que son évolution naturelle. Le poignardé était donc un PCF/NPA, semble-t-il, pour l'ouverture des frontières. Donc, si on résume, un type qui militait pour l'islamisation de la France s'est fait poignarder par un type converti à l'Islam. Directement du producteur au consommateur. C'est donc une affaire franco-française et le raciste d'origine égyptienne Jean Messiah ne devrait pas s'occuper des affaires du califat FDS. Qu'il se le tienne pour dit ! :) (nonnon, je ne me marre pas)

      Bon, je vais apprendre les borborygmes donnés par Géocédille. Ça pourra servir un jour à ce rythme pour discuter avec Besancenot et les cheminots...

      Supprimer
    10. Quand nos ancêtres se sont convertis au christianisme, ils avaient la trouille aussi. Mais la trouille de se faire jeter au lions par les Romains.

      La trouille était un frein à la conversion qu'il fallait surmonter par la foi.

      L'Islam s'est répandu par la trouille.

      La trouille de se faire tuer par les envahisseurs qui ordonnaient aux cités de se convertir sinon ils allaient être massacrés.
      La trouille des persécutions et humiliations quotidiennes pour les populations chrétiennes et juives vivant sous la sharia.

      Ca allait du fait de se faire bousculer par un représentant de la "meilleure des commaunautés" quand on le croisait dans la rue à voir ses enfants enlevés pour devenir de janissaires dans le cas des garçons ou finir dans un harem pour les filles.

      C'était aussi la trouille d'un massacre de masse de toute la communauté si un chrétien osait se révolter car le tribalisme musulman fait que les responsabilité est perçue comme collective et non individuelle.

      Supprimer
    11. @ Fatima

      J'attends toujours la teneur de l'important message que Gabriel aurait transmis à Mahomet.

      En parlant de transmetteur de messages, tu me demandes pourquoi seul BFM aurait rediffusé le message du procureur de la république.

      Primo, je n'en suis pas sûr que seul BFM l'a fait. Qu'est ce qui te fait dire ça?

      Secondo, en quoi ça change ce que le procureur dit? Tu penses que BFM a engagé une figurante et que ce n'est pas le vrai procureur?

      Tertio je sais pourquoi Libé et le Monde n'en parlent pas. Ca s'apelle le politiquement correct. Le Procureur en parle parce que c'est la réalité de l'enquête, les journeaux ou les médias se sensurent parce que c'est tout de même gênant qu'il y ait une conivance manifeste entre le djihadiste et un musulman random quand on veux faire croire à la théorie du padamalgan et du cépassalislam.

      C'est pas ça l'Islam, mais le passant musulman qui a montré patte blanche, et bien il est toujours vivant et le non musulman il est mort.

      C'est aussi ça l'Islam.

      Supprimer
    12. Fatma Bisounours ben couscous10 janvier 2020 à 06:14

      « guide de lecture » corresponde bien à l’une des fonctions essentielles du Coran. En effet, il ne préconise en aucun cas de changer quoi que ce soit ; littéralement parlant, au texte biblique ou aux textes des apocryphes, sa philosophie étant, à l’instar de celle des Homélies pseudo clémentines, que si Dieu a accepté l’introduction de certaines erreurs lors de la mise par écrit de ces textes, c’est volontairement, afin d’éprouver ceux qui y recherchent les voies de leur salut. Ils sont donc appelés à rester intacts d’autant plus qu’il n’est question, dans le Coran, de la disparition d’aucune communauté monothéiste. Chacun doit être libre d’affronter ses propres textes avec les difficultés qu’ils contiennent, à sa manière et en pratiquant son propre effort de compréhension, qui n’est pas seulement de lecture, mais d’évolution et d’initiation personnelle. De plus ces textes doivent rester intacts pour une autre raison, qui est que les corrections de lecture qu’il en propose puissent toujours être examinées en référence avec les textes originaux concernés. Sans cela, toutes les allusions qu’il leur destine resteraient des coups d’épée dans l’eau. Abrogation ne signifie donc en aucun cas disparition, mais suggestion de lecture pour ceux qui veulent adhérer à la pensée du Coran, croyant qu’elle est vraiment venue de Dieu. Ce livre appelle donc avant tout ses lecteurs à se cultiver et, qui plus est, à se cultiver en s’ouvrant l’esprit, y compris à ce qu’ils ne sont pas prêts à admettre a priori selon leurs origines, à savoir les juifs aux textes des chrétiens, les chrétiens aux acceptions de lecture des juifs, les judéo-chrétiens à celles des juifs et des chrétiens, et tous ceux-là aux pensées des gnostiques, des manichéens et même des Sabéens. Ceux qui croient en la parole coranique doivent maîtriser les textes et les cultures de tous.

      Dans cette optique le Coran se présente doublement comme guide de lecture des Écritures antérieures, Bible et textes apocryphes. Signalons pour finir qu’il existe un autre aspect de la question, tout aussi essentiel. Il s’agit de la manière dont le Coran s’appuie sur les méthodes et les critères à travers lesquels il invite ses lecteurs à relire les Écritures pour en tirer les clés de sa propre lecture, mettant ainsi en œuvre un véritable processus d’intertextualité active.

      Supprimer
    13. Ahhhhhhh. L'intertextualité active. Okéééééé.

      Le kamasoutra des textes sacré quoi.
      La partouze des croyances.
      L'échangisme sacré.

      Le Coran est là pour organiser un petit train d'intepenetration des textes des chrétiens, des juifs, des gnostiques, des manichéens, et même des Sabéens (connaissait pas).

      C'est sans doute pourquoi une bonne part des prières musulmanes se concluent sur "donne nous la victoire sur les kouffars".

      Bon. Ok. Le Coran c'est le Gault & Millau des autres livres sacrés.
      Admettons (façon de parler).

      Ca ne nous expliques toujours pas quel est le message important que Gaby est venu dire à Mahomet dans sa grotte.

      Supprimer
    14. et pour être claire, je te demandais à toi, Fatma, en tant que musulmane; ce en quoi consistait le message si important, tellement important qu'il fallait que Allah dépèche l'archange Gabriel à Mahomet.

      Pas l'avis de Geneviève Gobillot qui est une occidentale prof de civilisation musulmane à la retraite et qui n'est même pas musulmane.

      Pour une fois, je suis assez d'accord avec les SJW quand ils parlent d'appropriaton culturelle par les occidentaux.

      Toute l'histoire de l'Islam est à l'inverse de ce que raconte Geneviève Gobillot, et elle prétends débouler au bout de 1400 ans nous expliquer que l'Islam c'est en fait la religion mondialiste ou tous les religieux partouzent gaiement.

      Et là j'ai une irrésistible envie de dire, comme les musulmans : "hypocrites!"

      Supprimer
    15. Fatma Bisounours ben couscous10 janvier 2020 à 09:34

      L’islam et le christianisme ont plusieurs points communs: Dieu, le Créateur, le Jugement dernier, la vie éternelle et la mort éternelle. Certains personnages de l’Ancien Testament comme Adam, Noé, Abraham, Moïse, David et Jonas sont également présents dans le Coran. Même Jésus et le Saint-Esprit sont mentionnés dans le livre saint des musulmans. Jésus-Christ y est appelé « Parole de Dieu », « Esprit de Dieu » et « Messie ». C’est surtout à propos de la personne de Jésus-Christ que se situent les différences les plus importantes entre le Coran et la Bible.
      Selon le témoignage biblique, Jésus-Christ était non seulement un prophète mais aussi le Fils unique de Dieu, tandis que le Coran nie explicitement la filiation de Jésus.

      Supprimer
    16. N'empêche, malgré une certaine naïveté par ailleurs, Fatma s'y connait sacrément bien en Islam. :)

      Supprimer
  2. Fatma Bisounours ben couscous8 janvier 2020 à 01:56

    Manipulation quand tu deviens la seule flèche à notre arc...

    RépondreSupprimer
  3. El Khidr = l'Homme en Vert du Coran. Celui qui guide notre destin a travers ses étapes (parfois déconcertantes) vers notre accomplissement final. Etonnament, nous avons un Homme Vert ici, du côté de Mont-de-Marsan - un reste d'invasion Mauresque ? Il est le Maître des Oiseaux. Pas "maître" pour les dominer, mais "maître" pour les aimer. Deux Contes magnifiques, l'un Soufi, et l'autre français.
    Beau jour d'hui,
    Rose

    RépondreSupprimer

Modération pour un temps.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.