vendredi 17 janvier 2020

Sahel : vers le départ des américains ?





Face à un possible retrait des troupes américaines par la volonté de Donald Trump, l’inquiétude grandit en France comme au Sahel. L’assistance des États-Unis, notamment en matière de renseignement dans la lutte contre le terrorisme, est considérée comme “indispensable”.

Depuis plusieurs semaines, Emmanuel Macron et la diplomatie française tentent de convaincre Donald Trump de ne pas se désengager.

Car cet appui américain est “discret mais ô combien indispensable et aurait de lourdes conséquences sur la lutte contre le terrorisme au Sahel”, souligne Le Pays“De la Corne de l’Afrique à l’Afrique de l’Ouest, plus de 6 000 soldats, notamment des forces spéciales, sont présents à Djibouti, en Somalie et au Niger, auxquels il faut ajouter la logistique et le renseignement, qui sont des éléments capitaux dans la lutte contre la nébuleuse islamiste.” L’aide des États-Unis est considérable, recense le quotidien burkinabè. “Où trouver les 45 millions de dollars annuels qu’injectent les États-Unis en soutien à l’opération française Barkhane ?

Selon la presse américaine, les États-Unis envisagent un vaste retrait de leurs forces militaires en Afrique et en particulier au Sahel. Le ministère de la Défense avait donné jusqu’à janvier 2020 à l’Africa Command pour établir un plan de retrait des troupes qui luttent contre les groupes djihadistes aux côtés des armées locales et des soldats français.
Les États-Unis envisagent une réduction majeure de leurs troupes en Afrique, peut-être même, un retrait total. D’après le New York Times, Washington pourrait l’annoncer officiellement dès janvier. Voilà, ce qui vient d’être fait. Ils viennent de déposer une demande de retrait progressif de leurs troupes.
Actuellement, jusqu’à 7 000 soldats américains stationnent sur le continent, la plupart en Afrique subsaharienne et en Somalie. Mais ce sont les troupes au Niger, au Tchad et au Mali qui sont les plus concernées par cette vaste révision. Les États-Unis pourraient même abandonner leur toute nouvelle base de drones construite près d’Agadez au Niger pour un montant de 110 millions de dollars. Source
——
 1) les américains sont moins beaucoup moins concernés que l’Europe. 
2) Trump veut être réélu 
3) la population locale ne veut plus de soldats étrangers sur son sol.
4) les russes et les chinois sont déjà présents 
5) quelles tractations invisibles ? 

14 commentaires:

  1. Je persiste à dire que les USA jouent au toutou blessé, pour que les autres se sentent forts.

    Xi s'est déjà immortalisé, Poutine c'est en cours, Erdogan c'est fait, les acteurs baissent le masque.

    Pas question de changer les acteurs la veille de la Générale !

    Pour les hallebardiers comme CRAMON, c'est une autre histoire.

    Lorenzo Ricci avait usé de la même stratégie en 1776 au moment de la création des USA, affaiblissant volontairement la papauté en façade pour illusionner la partie non encore maitrisée de la GB, qui le sera avec la prise de contrôle des Rothschild en 1815.

    Les jèzes disent merci à Georges III.

    Lorenzo avait annoncé sa stratégie en faisant publier "l'art de la guerre de Sun Tzu" en 1772, en pleine dissolution bidon.

    Les Simpsons jouent la carte Pocahontas, alias Warren, pour nov 2020.

    Un sacré jeu de dupes.

    Khomeiny avait des ascendances anglaises. Les saoud sont sous la coupe anglaise depuis la fin du XVIIIème et avec eux l'islam sunnite et donc aussi chiite.

    L'enjeu de la future bataille : l'âme des peuples, la démographie.

    Le chant du soleil :

    https://strangesounds.org/2020/01/sounds-solar-wind-spooky-space-sound.html

    On dirait le Tardis.

    Série Messiah : j'ai bien noté l'image subliminale des cartons de bouquins de Madame EVA Geller de la CIA : Georgetown !

    La clarté dans la confusion ("l'aventure, c'est l'aventure", C Denner).

    Ou le contraire, c'est selon.

    Tof

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les peuples à part attendre le messie, je vois pas trop ce qu’ils peuvent faire :))

      Supprimer
  2. A quand le départ des français ?

    RépondreSupprimer
  3. Belgique, vers le départ des marocains ?


    https://www.bladi.net/belgique-extreme-droite-mre,63570.html

    "Belgique : espionnés par l’extrême droite, des MRE sous la menace d’expulsion

    15 janvier 2020 - 19h20 - Marocains du monde

    L’Alliance néo-flamande mène une campagne contre les Marocains bénéficiant de logements sociaux dans la région flamande de la Belgique et détenant de biens immobiliers au Maroc. Ces Marocains résidant à l’étranger (MRE) sont désormais menacés d’expulsion.

    L’opération d’espionnage menée par l’extrême droite a conduit au recensement des biens des MRE au Maroc. L’Alliance néo-flamande a mis à contribution une société néerlandaise spécialisée de lui recueillir des données précises. Il s’agit des images des biens, des factures d’eau et d’électricité, des copies de certificats de propriétés des biens.

    Ces données ont été ensuite communiquées aux sociétés de logement social. À leur tour, certaines sociétés ont d’ores et déjà enclenché la procédure judiciaire, rapporte Al Ahdath Al Maghribia. Elles ont adressé deux avis aux MRE, surtout ceux résidant à Anvers, l’un portant mention d’expulsion, et l’autre relatif au paiement des amendes.

    Face à cette situation désespérante, les MRE de la région flamande ont, dans une lettre, lancé un cri de détresse aux autorités marocaines. Ils craignent de se retrouver à la rue du jour au lendemain."


    Et en France ? Combien de SDF FDS pendant que les parasites divers ont une villa au bled qu'ils pourraient habiter pour enrichir leur propre pays ?

    Bououh on peut rien faire... Ben la preuve que si.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouaip, tout ça c'est un peu donner un coup de pied dans la fourmilière. Mais comme il n'y a plus de pognon, ce sera bientôt la tendance...

      J'ai tout de même une pensée émue pour les pauvres gens touchés par cette dénonciation digne des heures sombres. Ils feront comment pour refaire la plomberie dans leurs vraies maisons chez eux ? Dur !

      :)

      Supprimer
    2. En France un décret pour ficher les locataires mauvais payeurs...

      Donc, l’idée d’économies est partout. Les états avancent vers ce genre de choses tellement qu’au départ c’est à peine sensible.

      La loi du marché va s’appliquer partout et en toute chose.

      De la santé au logement. La note de crédit chinoise c’est les RG d’autrefois. « Tu payes pas : dehors ».
      « Tu as des biens ailleurs » tu perds ton hlm.

      La loi c’est déjà ça en France mais pas étendue aux biens à l’étranger.

      Un petit décret suffira. Plus la peine de construire de logements à prix d’or.

      Malheureusement il y a une mafia au pouvoir : pots de vins.

      Supprimer
    3. Le problème est effectivement autant la mafia qui profite de tondre le peuple que tous ses crypto-complices. C'est global. Et il n'y a plus de laine à tondre en France ou presque. C'est là que ça commence à se tendre parce que l'hiver arrive... Avec une nouvelle féodalité mondiale qui se met en place tranquillement.

      La nation et les frontières nous protégeaient des appétits de tous les prédateurs extérieurs mais pas des prédateurs intérieurs. Cela pouvait favoriser les tous petits escrocs, pas dit que ça dure. Maintenant le monde devient un territoire de chasse global...

      Il ne restera rien. Ils voleront tout. Les thuriféraires de la mort des nations devraient y réfléchir avant qu'il ne soit trop tard. Et leurs petits complices sans honneur aussi.

      La mort de la France, c'est la mort de l'Iran aussi, de la Russie, de tous...

      Supprimer
    4. Oui. Le nouveau désordre mondial.

      Les puissants ont les armes en plus. Nous, on va se bouffer entre nous.

      Supprimer
  4. Les africains doivent quitter la France car les français manifestent leur mécontentement ! Ah non, ici ça ne marche pas comme au Mali...


    https://www.lepoint.fr/societe/delinquance-en-france-un-triste-bilan-en-2019--17-01-2020-2358284_23.php

    " Délinquance en France : un triste bilan en 2019
    VIDÉO. Les agressions, violences sexuelles et homicides ont nettement augmenté l'année dernière, selon les chiffres du ministère de l'Intérieur révélés par « Le Figaro ». Par LePoint.fr

    Modifié le 17/01/2020 à 12:47 - Publié le 17/01/2020 à 09:46 | Le Point.fr

    Le bilan de la délinquance en France en 2019 n'est pas loin d'être catastrophique. D'ailleurs, comme le rapporte Le Figaro, le ministère de l'Intérieur ne s'est pas épanché sur ses chiffres, publiés dans la plus grande discrétion via son service statistique, le SSMI.

    « Comme en 2018, les coups et blessures volontaires sur personnes de 15 ans ou plus enregistrent une forte hausse en 2019 (+ 8 %) », écrit notamment la place Beauvau. Un désastreux constat également pour les violences sexuelles, en « augmentation très nette (+ 12 %) », « après une année 2018 marquée au niveau national par une hausse sensible (+ 19 %) ». Selon les analystes du service statistique de l'Intérieur, « toutes les régions françaises ont connu des augmentations du nombre de viols, agressions et harcèlements sexuels enregistrés par les forces de sécurité en 2019 ». La Corse, le Centre-Val-de-Loire, l'Auvergne-Rhône-Alpes et la Nouvelle-Aquitaine font notamment parti des territoires les plus touchés.


    Une hausse significative des homicides

    Le nombre d'homicides est également en hausse. Le ministère a recensé 970 victimes en 2019, soit une augmentation de 8,5 %, « alors qu'il (le nombre) était stable les deux dernières années ». Pour le criminologue Alain Bauer, qui fonda l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), il s'agit du « pire bilan qu'on ait vu depuis des années ». « Ces chiffres sont particulièrement révélateurs. Les violences qui grimpent ne sont pas seulement celles liées au maintien de l'ordre. Tous les types de violence sont concernés, faisant effectivement craindre un retour à presque quarante années en arrière, en tout cas sur le terrain des homicides et des tentatives d'homicide », examine-t-il au Figaro.

    Le ministère de l'Intérieur estime en revanche que l'augmentation des coups et blessures volontaires s'est « limitée à + 4 % (contre + 6 % en 2018) ». La place Beauvau dévoile également une hausse « plus modérée pour les vols sans violences contre des personnes (+ 3 %) » et « très légère pour les vols dans les véhicules (+ 1 %) ». Les vols avec armes et les cambriolages de logements sont par ailleurs restés stables durant l'année 2019. À noter enfin une augmentation significative des escroqueries (+ 11 %)."


    Y'a besoin de commenter à part de dire de relire La France Orange mécanique de Laurent Obertone ou l'intervention de Pierre Brochand ?

    RépondreSupprimer
  5. mehdi mountather19 janvier 2020 à 02:45

    Bonjour et Bonne Année Wendy.La fin des guerres en Libye en Mali en Syrie en Afghanistan en Yémen en Irak le 19.1.2020 pour éviter la mort des architectes de ces guerres les franc maçons les illuminatis et les fondateurs de Daech Boko Haram Qaeda Gia par ces punitions d' ALLAH arrêt cardiaque cancer virus accident crash d'avion séisme tsunami déluge tornade fusillade incendie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Mehdi ! Merci et très bonne année à toi aussi ! Porte toi bien !

      Supprimer

Modération.


------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.