jeudi 2 janvier 2020

R.I.P la SNCF.

Ce 1er janvier 2020, la SNCF devient une S.A.

 

A partir de ce 1er janvier, en effet, la compagnie ferroviaire âgée de plus de 80 ans n'est plus un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC). Désormais, la vieille dame du rail est une société anonyme (SA) à capitaux 100 % publics. Sur le papier, il ne s'agit que d'un changement sémantique mais dans les faits, c'est une évolution majeure.

 « Résultat, aujourd'hui, c'est Bercy qui dirige la SNCF. Les marges de manœuvre sont de plus en plus étroites. Toutes les décisions sont comptables. Le service public n'existe plus. »

Les nouveaux salariés ne bénéficieront, notamment, plus de la sécurité de l'emploi. Une crainte d'autant plus importante que les négociations entre la direction et les syndicats pour écrire « un nouveau pacte social », notamment sur les salaires, la formation, ou encore la mobilité interne, ont pris beaucoup de retard.


Quel est l'intérêt de réformer ce qui va disparaître ? Nous faire croire que ça existe toujours.

Le pouvoir fera la même chose avec tous les régimes dits "spéciaux" et les autres.



 
On va lisser pour davantage de justice sociale.
 
Pas besoin de texte, suis-je sotte ! Le Journal Officiel fera l'affaire !


(la 141R 420).

Rappel :

Carte du grand CHAIX 1921
 
 
 Et maintenant nous avons les Cars M !