jeudi 16 janvier 2020

L’infaillibilité papale, c’est fort ! .




Mignon.


Au vu de «la situation de plus en plus complexe des familles de France», l’Église a décidé de s’adapter. De nouveaux formulaires pour les actes de baptême, sans mentions de «père», de «mère», de «fils» ni de «fille», sont désormais recommandés par la Conférence des évêques de France (CEF). Loin de faire l’unanimité, ces documents «non genrés» ne semblent pas, pour l’instant, avoir convaincu nombre de diocèses.

Source

C’est mignon.