jeudi 2 janvier 2020

France, trois actes anti-chrétiens par jour.



Le Gatestone Institute a examiné des milliers de rapports, des enquêtes parlementaires, des publications sur les réseaux sociaux et des blogs spécialisés de Grande-Bretagne, de France, d'Allemagne, d'Irlande, d'Italie et d'Espagne. La recherche montre qu'environ 3000 églises, écoles, cimetières et monuments chrétiens ont été vandalisés, pillés ou dégradés en Europe en 2019 qui est en passe de devenir une année record pour le sacrilège anti-chrétien sur le continent.


La violence contre les sites chrétiens est la plus répandue en France, où les églises, les écoles, les cimetières et les monuments sont vandalisés, profanés et brûlés à raison de trois par jour en moyenne, selon les statistiques gouvernementales. En Allemagne, des attaques contre les églises chrétiennes se produisent à un rythme moyen de deux par jour.
Les attaques contre les églises et les symboles chrétiens sont également monnaie courante en Belgique, en Grande-Bretagne, au Danemark, en Irlande, en Italie et en EspagneLes attaques impliquent massivement des sites et symboles catholiques romains, bien qu'en Allemagne, des églises protestantes soient également prises pour cible.
Les auteurs d'attaques antichrétiennes qui comprennent des incendies criminels, la défécation, la profanation, le pillage, la moquerie, la profanation, le satanisme, le vol, la miction et le vandalisme, sont rarement arrêtés
Lorsqu'ils le sont, la police et les médias censurent souvent des informations sur leur identité et leur origine ethnique. De nombreux suspects souffriraient de troubles mentaux; en conséquence, de nombreuses attaques antichrétiennes ne sont pas classées comme des crimes de haine.

source 2

Trop tard.