mardi 10 décembre 2019

Vivre moins pour sauver le climat.

J'émets du dioxyde de carbone. En respirant bien sûr, mais aussi et surtout en roulant en voiture, en chauffant mon appartement, en mangeant un steak. Au total, chacun d'entre nous produit des dizaines de kilos de CO2 par jour, des tonnes par année. C'est beaucoup et même trop pour la planète, dont l'équilibre climatique dans lequel l'homme s'est épanoui est de plus en plus menacé...Si nous voulons réduire vraiment nos émissions de carbone, il ne suffira pas de passer à la voiture électrique. Numérique, chauffage, nourriture, avion, transports,logement : nous devrons consommer et donc vivre autrementSource
Le numérique.... gloups. Deux solutions : le suicide collectif rendu possible par l’emprise sectaire en cours ou la tuerie, avec une touche d’eugénisme. 

10 commentaires:

  1. Le CO2 est excellent pour la planète puisque la flore se nourrit avec, vive le CO2 ! Et dire que tout ce cirque provient de Al Gore à qui on a refilé le business du méchant CO2 en échange de son silence sur la magouille de l'élection présidentielle US (rappellez vous, le recompte des voix)

    RépondreSupprimer
  2. Un petit dessin vaux mieux qu'un long discours :

    https://planet-terre.ens-lyon.fr/planetterre/objets/Images/co2-depuis-4ga/co2-depuis-4ga-fig01.jpg

    On comprend pourquoi les climatoapocalyptologues souffrent d'une myopie qui les empechent de voir les carbonifère et avant.

    Le CO2 atmosphérique a disparu, fixé par les plantes et le plancton. Ces gloutons ont tant et si bien proliféré qu'elles ont épuisé le CO2 et rempli l'atmosphère d'oxygène.

    Le Carbone? Il est dans les murs des maisons en pierre de taille, les massifs montagneux, les plaines sédentaires tertiaires et, en infime quantité dans les hydrocarbures fossiles.

    Les plantes en raffolent. Ce n'est pas un polluant, c'est la base de la vie carbonée.

    Evidemment, nous, les humains, on est plutôt O2 que CO2.

    Mais bon. Sans les plantes on n'est rien.


    Par contre les déchets nucléaires, le cyanure, le plastique, les métaux lourds, les insecticides, les perturbateurs endocriniens, ce sont de vrais polluants, que personne ne songe à taxer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais, tu me diras, Wendy, "moi je ne suis pas une trilobite!"
      Et tu as raison.
      Les conditions de vie de la Terre primitive c'est pas notre tasse de thé.

      Regardons donc ce qui s'est passé les 600 dernièrs millions années.

      Ben ca a vachement baissé!
      Ca a baissé jusqu'au carbonifère car les microrganismes ne savaient pas bouffer la lignite et le carbonne finissait minéralisé, genre nappes de pétrole et charbon.

      Mais ils y sont parvenus et le CO2 a augmenté jusqu'au Crétacé jusqu'à 5 fois la valeur actuelle!

      Heureusement Gréta n'était pas dans les parages et du coup personne n'a volé ses rêves à l'époque.

      La teneur en CO2 reste ensuite très élevée pendant le Mésozoïoque et depuis cette teneur diminue, du moins jusqu'à qu'on invente la machine à vapeur. (valeur préi-ndustrielle de 300 ppmv).

      On pense que baisse phénomènale de la teneur en CO2 pendant le Dévonien et le Carbonifère en relation avec la colonisation du milieu continental par les plantes vasculaires.

      Bref, les plantes ont pompé presque tout le CO2 de l'air et l'ont minéralisé jusqu'à ce que l'Homme commence à cramer les hydrocarbures.

      Mais attention, la variation de CO2 due à l'activité humaine, c'est pinuts à coté des taux du Cétacé. Il faut zoomer à fond dans la courbe pour la voir. Astuce propagandiste usuelle d'ailleurs. N'importe quelle courbe zoomée à fond se transforme en falaise.



      https://planet-terre.ens-lyon.fr/planetterre/objets/Images/co2-depuis-4ga/co2-depuis-4ga-fig02.gif


      Supprimer
    2. Merci pour ta réponse ! J allais justement te le rétorquer...:)

      Supprimer
    3. L'homme ne pourrait pas vivre dans l'époque lointaine du Crétacé. Les fictions sur les voyages spatio-temporels oublient souvent ces paramètres.
      La composition de notre atmosphère est en train d'évoluer . Comme le dit si bien le professeur Gervais c'est un 6ème continent qui nous est offert sur un plateau. La planète reverdit à vitesse grand V.
      Le business-plan d'Al Gore est basé sur la vente des taxes CO2 et tout le monde un peu sérieux l'a bien compris. Le problème vient du lobby écolo . C'est le piège des bien pensants qui vont nous plomber l'économie et tous nos moyens d'existence. La société de consommation a besoin de limites mais l'écologie n'est pas la stratégie qui pourra résoudre les problèmes. Culpabiliser les comportements est une dérives sectaire.

      Supprimer
    4. Certes l'Homme ne pourrait pas respirer l'air du Crétacé, mais la Terre n'est pas devenue une planète morte à cause du taux élevés de CO2.

      Tous ceux qui prédisent un emballement qui va transformer la Terre en une nouvelle planète Vénus avec un effet de serre infernal à plus de 100°C sont de gros mythos.

      Supprimer
  3. L'escrologisme est le nouveau dada des partis de gauche car il permet d'imposer plus d'impôts et plus d'immigration (les migrants climatiques). C'est tout. Le socialisme soutient l'escrologisme car c'est un moyen de piller les français.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et sinon tu fais quoi pour changer le monde en paix ?
      Tu regardes tel un soumis ou tu agis ?
      Montres le héro qui sommeille en toi.

      Supprimer
  4. Même les tribunaux reconnaissent l'escroquerie mais dans le plus grand silence médiatique évidemment !

    https://www.youtube.com/watch?time_continue=5&v=w271sYL1DKk&feature=emb_logo

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.