mercredi 18 décembre 2019

Un Label Vert pour le nucléaire.

Matt Rooney (@mattrooney11)
The ⁦‪@IMechE‬⁩'s Head Of Engineering ⁦‪@Jenifer_Baxter‬ is a signatory to this letter to the ⁦‪@FT‬⁩ arguing that nuclear be included in the EU’s new classification system for environmentally sustainable activities.
Une lettre "d'experts" adressée au FT, faisant valoir que le nucléaire devrait être inclus dans le nouveau système de classification de l'UE pour les activités respectueuses de l'environnement.


 Et Jancovici, en interview source  :


La possibilité d’une transition énergétique à 100% vers le renouvelable ?

J’y crois tout à fait: il suffit de revenir à là où on en était en 1700, un monde à 100% renouvelables, avec 500 millions d’agriculteurs. Est-ce que c’est possible? La réponse est oui. 
 Pile-Poil !

Est-ce que ce sera le monde actuel, avec 8 milliards d’habitants consommant ce qu’ils consomment? La réponse est non. 
Le nucléaire fait partie des canots de sauvetage. À partir du moment où le navire principal -les fossiles - prend l’eau, et que vous devez le saborder aussi vite que possible pour des raisons climatiques, il vous reste les canots de sauvetage: les économies d’énergie, les énergies renouvelables et le nucléaire. Les militants qui s’opposent au nucléaire disent en fait «je ne veux pas utiliser un des canots de sauvetage car le gouvernail pourrait grincer». Ça ne fait pas baisser le risque global, ça l’augmente ! (?).



Greta n'est pas contre le nucléaire. Lobbying oblige :





...quand on regarde la physique, on se rend compte que même le niveau de vie d’un smicard est trop consommateur de ressources non renouvelables pour qu’on puisse le maintenir en l’état. 








Dépopulation ou misère ?

Démocratie et ignorance ?

Ugo Bardi, de son côté, attend l'effondrement de nos systèmes complexes avec sérénité. Il pense que c'est inéluctable, que ce ne sera pas la première fois dans l'histoire de l'humanité et que nous nous en remettrons après une période un peu difficile :)

Chez lui, ici.

Lire le 1° commentaire... :) 

La grande guerre du manque civile et exogène qui vient... et Non, le nucléaire n'est pas une solution.

Le lobby du nucléaire c'est la finance verte et spoliatrice. Les banques centrales.

Le complexe militaro-industriel a fait alliance avec la finance mondiale.

Rien que ça, ça devrait tous nous faire réfléchir. Les Banques centrales s'engagent pour le climat ! :))

Et non, ce ne sont pas "les pays occidentaux" qui vont polluer les "pays pauvres" mais bien les industries privées enregistrées dans les pays "riches", avec la complicité des dirigeants corrompus des pays "en voie de développement" qui vont empoisonner les terres défavorisées.






(sans plus....)

6 commentaires:

  1. L'enfumage a commencé dès le club de Rome. Dès qu'on a compris que le modèle allait s'essoufler chacun des acteurs en a tiré les conséquences, les premiers étant les pétrol-émirs qui ont utilisé le pétrole comme arme de chantage.
    Mais il ne faut pas croire que de 'notre' coté on soit resté les bras croisés. En particulier la sphère financière qui a compris que le modèle des taux d'interets alait s'inverser et qu'il fallait donc sécuriser leurs marges autrement. Comment? Par la prédation financière. Des entreprises d'abord, puis des caisses de prévoyance et maintenant du bien public.

    Monsieur tou-le-monde, évidemment, a été enfumé, avec divers baratins, le dernier étant celui de la fin du monde, histoire qu'il ne fasse pas trop chier pendant qu'on le mène à l'abattoir.

    RépondreSupprimer
  2. Greta a la réponse :

    https://www.armstrongeconomics.com/world-news/climate/greta-thunberg-when-she-cant-read-a-script-from-greenpeace/

    On est sauvés !

    Tof

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est assez terrible que des gens supposés être maîtres du monde et intouchables ne soient pas capables d'aligner une meilleure actrice, du moins mieux coachée. Leur escroquerie ne repose vraiment que sur l'illusion de la propagande.

      Supprimer
  3. Pas sur que la finance puisse rouler sa charrette s'il n'y a plus aucun bestiaux humain pour la tirer.
    Le Club de Rome est une fantaisie , une sorte d'aménagement du territoire , qui n'a rien à voir sur notre monde d'aujourd'hui. Ce sont des farceurs qui se sont pris au sérieux comme les Bilderberg..
    Effacer les pays pour constituer un ensemble appelé Europe est un symbole , uniquement un symbole. Ces farceurs ont cru dominer Zeus en prenant en sous main les pays les uns après les autres.
    Ils se sont pris pour des dieux à la place du dieu le plus puissant.
    Ce n'est qu'une blague dont la finance est un des toutous , un petit roquet qui va bientôt se dégonfler comme une baudruche...

    RépondreSupprimer
  4. Fatma Bisounours ben couscous19 décembre 2019 à 04:22

    A force de tirer sur la corde, elle risque de casser. Si on campe sur nos positions actuelles on fonce droit dans le mur,et ça risque de faire mal.
    L'argent doit être descendu de son piédestal, et retrouver sa juste place de "papier qui permet de faire des échanges"; les valeurs humaines doivent être repensées et devenir le facteur prédominant qui doit guider une décision ( à partir du moment où elle a un effet direct ou indirect sur un groupe d'humains). Je sais c'est une utopie à l'heure d'aujourd'hui mais qui sait ,il se pourrait que notre société prise entre l'enclume et le marteau n'accélère sa maturation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maturation lol L humanité à 05 ans d'âge, la seule utopie possible, c'est un mega flash solaire pour secouer toutes ces puces qui se contorsionnent sans but, car leur but maison couple enfant SUV travail c'est ce qui tue cette planète qui devait être une jungle de vie luxuriante et tu te retrouve avec une poubelle à la place.
      Car l'humain ne se sauve point, regardes dehors, vois tu une armée de courageux se battrent contre chaque état du monde ?
      Non personne mise à part que certains honkongais ont essayé, des GJ aussi mais pas assez nombreux.

      Supprimer

Modération.


------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.