mercredi 4 décembre 2019

Paris by night.


Des jeunes enfants, des femmes et des hommes dans les rues, sdf, dans le froid.


Autre source avec vidéo.

Et ? Rien. Hâ, si ! On nous parle de sécurité h24 ! 😂😂😂 Une source

Des milliers de gens à la rue et un discours sur la « sécurité ». Comique.

Les gens à la rue ce n’est qu’un signe de plus de la tiers-mondisation avec son pendant : peu de riches et l’écrasement de la classe moyenne paupérisée.

Les salaires n’augmentent pas quand toutes les dépenses contraintes augmentent.

Hier soir Paris lugubre, cop 25 oblige : sauvons la planète, glissons sur les trottoirs ! L’éclairage public est un souvenir.

Seule la rue Royale était éclairée correctement sur mon trajet ...même les tulipes de Koons étaient plongées dans l’obscurité.


Cette année c’est rouge. (Angle Petit Palais. Les travaux ? Je ne sais pas, c’est tous les 150 mètres...dans tous les arrondissements...:)

Rares sont les décorations de Noël quasi inexistantes sauf dans les quartiers touristiques et encore !

Noël à Paris c’est fini. Le bar du Crillon était illuminé ....ça faisait une tache féérique orpheline.

Les gens à la rue sont des bataillons en formation. Les trafics font rage et c’est logique.

C’est hors contrôle absolument partout sauf dans le « triangle d’or » où on connaît encore les vertus d’un coup le balai sur le moral de l’habitant.

——-

Nous, les parisiens, population captive, nous avons été tous pris de frénésie depuis lundi. Y compris moi-même :)

Nous avons tous fixé nos obligations avant le 5 « au cas où » ! :)


14 commentaires:

  1. Les anglosaxons appellent ça the lip service.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas de quoi il s’agit...:)

      Supprimer
    2. Le lip service, littéralement "prestation par les lèvres" décrit l'attitude qui consiste à parler d'un sujet pour dire bien fort à quel point on pense qu'il faudrait faire quelque chose et ne rien faire.

      Le sujet des morts de froid est récurent. Combien de politiciens nous ont dit que c'est innaceptable, qu'ils avaient comme objectif que personne ne meure de froid. Puis le nombre de morts augmente.

      C'est en quoi réside la tromperie du droit de l'hommisme.

      Une fois que le droit est proclammé le taf est fait.

      Peu importe si dans les actes, lesdits droits resten inaccessibles au commun des mortels.

      Vous avez le droit de libre pensée. Mais si c'est pas politiquement correct, vous serez ostracisé.
      Vous avez le droit de manifester. Mais vous pouvez perdre un oeil.
      Vous avez le droit au travail. Mais le chomage explose.
      Vous avez le droit de vote. Mais si vous votez mal on n'en tient pas compte.
      Vous avez le droit à la santé. Mais aux urgences on va vous faire poireauter jusqu'à ce que mort s'ensuive.

      Les droits de l'Homme c'est les droits des nantis. Du riche qui peut aligner une armée d'avocats et du temps à y consacrer.
      Bref c'est un systeme à la fois de domination et d'illusion des masses.

      La liberté n'est qu'un combat. Ca n'a jamais été garanti par rien d'autre que le rapport de force.

      La déclaration solennelle ne fait qu'exprimer un état d'équilibre.

      Le lip service sert à passer à autre chose sans rien faire.

      Supprimer
    3. Il faudra d'ailleurs s'accomoder de plus en plus du lip service concernant les morts de froid car c'est (et Jankovici l'a oublié) le principal vercteur de mort en masse qu'on va avoir en occident.

      La restriction de la dépense énergétique imposée par le pic oil va avoir des effets divers selon les latitudes.

      L'effet dont on parle depuis un an avec les gilets jaunes c'est la fin du transport pas cher pour tous, et donc des limitations dans la capacité d'aller travailler loin de son domicile.

      C'est un facteur de paupérisation, mais ce n'est pas la cause directe de décès.

      La faucheuse, c'est l'hiver.

      Quand on n'a pas de quoi se loger ou de quoi se chauffer bien qu'ayant un logement, on en meurt. En tous cas en Europe
      Au Cameroun, on peut survivre toute l'année en pagne.

      C'est sans doute pourquoi le blanc est plus débroullard que l'africain. Les européens les plus cons sont morts de froid. Survivre aux glaciations demande des ressources mentales.

      Supprimer
    4. Merci ! Géocedille !

      Oui, c’est ça !

      Supprimer
    5. C'est même plus vicieux que ça en fait.
      Le froid, c'est le manieur de fouet pour faire bosser les néo-esclaves qui viennent naïvement migrer en Europe par cargos entiers.
      L'Africain qui déboule de sa "Syrie" natale, il ne sait pas ce que c'est l'hiver en Europe (et je ne parle pas de ceux qui atterrissent en Scandinavie). Il arrive avec juste ses vêtements et son smartphone.

      C'est un peu léger quand novembre arrive.

      Une nuit à moins de 5° sous une tente Queshua et il accepte de taffer à n'importe quel salaire.

      C'est le nouveau modèle féodal.

      Evidemment il y a ceux qui vivent de l'allocation braguette, mais il ne faut pas croire que c'est valable pour les nouveaux venus. Ils sont trop nombreux, et le gouvernement démolit les aides les unes après les autres. Il n'y a pas non plus de vrai plan pour le logement social.

      Juste du lip service.

      Des morts de froid, il va y en avoir de plus en plus quand le système commencera à ne plus fournir les aides sociales.

      Supprimer
    6. La servitude volontaire des esclaves noirs.

      Je le vois chaque jour.

      Les gars payés 15€/jour pour faire la plonge ou pour monter des parpaings....

      1) souci d’hygiène

      2) soucis à plus long terme .... mais la vision à long terme je pense que
      C’est un vieux truc des blancs qui disparaissent peu à peu.

      Le matin (mais surtout le soir ces derniers temps, en fin de journée) les « entrepreneurs » passent au coin de certaines rues embaucher des gars qui attendent d’être choisis pour travailler le lendemain.

      Entre 8 et 15 hommes qui tentent leur chance en attendant dans le froid avec un blouson en jean par 2 degrés C...

      La « paye » c’est pour manger. Peu de cigarettes mais des 8/6.

      Il fait froid : drogue et alcool pour « tenir ».

      La police ferme les yeux.

      Vente à la sauvette de cacahuètes ou de maïs, le matin les revendeurs attendent la camionnette du fournisseur sous les caméras de la préfecture....ils ont un caddy pour cuire la marchandise...

      On a interdit la vente des marrons chaud il y a longtemps...mais je note que le maïs grillé ou bouilli fait fureur.

      Tout ça à la barbe des services fiscaux, d’hygiènes, etc...

      Ces trafics garantissent une sorte de paix sociale de surface.

      Ensuite viendra la loi du nombre et ça arrêtera d’être « paisible ».

      Saturation des marchés illicites en vue.

      Porte de La Chapelle 2 flics chaque 100 mètres pour empêcher la re-formation du camp.

      LOL ! Impossible à tenir après les élections et le même dispositif devrait être appliqué à toutes les périphéries de Paris...toutes.

      Supprimer
    7. "Le matin (mais surtout le soir ces derniers temps, en fin de journée) les « entrepreneurs » passent au coin de certaines rues embaucher des gars qui attendent d’être choisis pour travailler le lendemain."

      Il se passe la même chose aux USA où les patrons viennent chercher des journaliers illégaux mexicains pour bosser... J'y vois comme un schéma...

      Supprimer
    8. A 15 Euro jour tu peux t'attendre a des crachats ou pire dans les plats servi.
      Avec les connes comme toi qui disent hum c'était excellent.

      Supprimer
    9. Wendy5 décembre 2019 à 01:14
      Merci ! Géocedille !

      Oui, c’est ça

      Mets-toi à genoux et fait lui une grosse pipe et ensuite avale pouffiasse.

      Supprimer
    10. Tu te sens mieux après avoir eructé tes obsénités?
      T'as essayé le sport?
      Les tisanes?

      Supprimer
  2. gros chemtrails blancs et ciel plombé toute la journée du 4 décembre près de Paris, et chemtrails noirs en soirée (cendre de charbon = air glacial) ; autrement dit, ils bricolent le climat pour refroidir le temps la veille d'une manifestation générale, soit utilisation de l'arme climatique pour dissuader les manifestants à cause du froid glacial.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est fou je regarde par la fenêtre on n'y voit que dalle à 1m une espèce de brume glaciale

      Supprimer
    2. Avant hier soir seuls 2 étages de la Tour Eiffel étaient visibles. La brume englobait le reste.

      Les parisiens traînent un sale rhume depuis des semaines. Virus...

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.