vendredi 6 décembre 2019

Mali : Liberté des peuples à disposer d’eux-mêmes.

Sur un ton catégorique et sévère, M a exigé des présidents mauritanien, malien, burkinabé, nigérien et tchadien, composant la coalition militaire du G5 Sahel face aux groupes terroristes, 

“qu’ils clarifient et formalisent leur demande à l’égard de la France et de la communauté internationale. Souhaitent-ils notre présence ? Ont-ils besoin de nous ? Je veux des réponses claires et assumées sur ces questions.” 



Cette sortie intervient neuf jours après la mort de treize soldats français dans la collision de leurs hélicoptères durant une opération au Mali. Et ce alors que la présence de bases militaires françaises est de plus en plus décriée par les populations locales.

La presse africaine titre sur le discours du président français prononcé à l’issue du sommet de l’Otan à Londres : 

Cette “invitation-convocation” va raviver le sentiment anti-français”.

Source



Sortons de là et abolissons le franc CFA.

La Chine et les USA se chargeront du reste ! Le Mali aux maliens ! 

Mouarffff...un doute...que l’armée française sorte de l’Afrique oui, mille fois oui, que l’Afrique sorte du CFA, mille fois oui. Que ces mouvements anti-français sortent de nulle part, non. 


4 commentaires:

  1. Comme on dit chez la reine, honi soit qui Mali pense.

    RépondreSupprimer
  2. Il faut les écouter les maliens.
    Barrons nous !

    RépondreSupprimer
  3. L'armée vient de perdre un des 5 drones Patroller qui venait de lui être livré.

    C'est un drone tactique monté sur un fuselage de planeur biplace d'entrainement qui répond à un besoin urgent de l'armée comme expliqué ici :

    https://youtu.be/l33fe6NCnLg

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.