samedi 28 décembre 2019

L’immigration modifie les élections.



L'immigration modifiera considérablement le Collège électoral en faveur des démocrates, selon une étude.


Chaque État se voit attribuer le siège qu'il doit recevoir, et les 385 sièges restants sont attribués en fonction de la part de chaque État dans la population totale des États-Unis, à l'exclusion du district de Columbia. (Le Congrès a plafonné le nombre de membres de la Chambre à 435 en 1911.) 

Les immigrants, appelés «nés à l'étranger» par le Bureau du recensement, comprennent les citoyens naturalisés, ainsi que les non-citoyens tels que les détenteurs de la carte verte, les étudiants étrangers et travailleurs invités. 

Il comprend également les immigrants illégaux recensés dans le recensement décennal. Les immigrants ont également des enfants nés aux États-Unis. La présence de toutes ces personnes a un impact significatif sur la répartition des sièges à la Chambre des représentants et des votes au Collège électoral.

En 2020, il y aura plus de 61 millions d'immigrants et leurs enfants mineurs nés aux États-Unis aux États-Unis, ce qui représente près d'un résident américain sur cinq. 

Une forte immigration entraîne une redistribution politique.
Si les immigrants étaient répartis uniformément dans tout le pays, ils n'auraient aucun impact sur la répartition des sièges à la Chambre.

En 2020, les six premiers États représenteront 63% de tous les immigrants, mais seulement 40% de la population totale du pays.


....Comme prévu. Ce qui est valable aux USA l’est aussi en Europe. Il n’y aura pas de 2022. C’est plié depuis 2017.