samedi 21 décembre 2019

"Les bandes de loups".

Je vous disais les avoir déjà repérés il y a au moins deux ans, à la sortie des Métros...
Je m'étais faite incendier par certains...


Pierre Sautarel (@FrDesouche)
des coupeurs de route en plein Paris 

 ------- Ce sont des "coupeurs de route", comme ceux du Mali mais à Paris.

Normal, car logique. Juste logique. "Des bandits de grand chemin".

Dans TOUS les pays du tiers monde il y a des coupeurs de route. 

Dans certains endroits déshérités c'est l'armée et la police qui rançonnent quand l'état est devenu trop corrompu ...(boule de cristal ? ;)

En région parisienne les taxis ou Uber ne passent déjà plus la nuit dans certains endroits  depuis environ un an...

38 commentaires:

  1. C'est normal la France est un pays en voie de sous développement.

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai vécu en Afrique. On en vient vite à foncer dans les types, à ne pas s'arrêter aux feux rouges et à avoir la machette toujours à portée de main. Le progrès.

    Paris a de l'avenir.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Bantoustan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En Afrique, pour dire la vérité, il y avait aussi cet etat d'esprit chez les expats qui consistait à foncer comme des tarés sur les pistes ou les "routes" sans se préocuper des locaux, quitte à faucher un gamin en traversant un village.

      Et les expats se racontaient le soir autour d'un cognac cette histoire du type qui avait été lynché par la population après s'être arrêté pour aider quelqu'un qu'il avait renversé.

      La société où je bossais m'avais même assigné un chauffeur noir pour méviter ces déboires alors que j'ai le permis. Son surnom dans la boite étant "antilope" car, comme par un fait exprès, il avait toujours la malchance de heurter une antilope quand il était envoyé en mission en brousse, dont il ramennait la dépouille à sa famille, faut pas gâcher.

      L'avant de la voiture ne ressemblait plus à rien.

      Les seuls enquiquinements que j'ai eu c'était avec les flics qui t'arretent quand t'es blanc juste dnas l'espoir d'un gros bakshish, gros en Francs CFA, c'est à dire pinuts.

      En dehors de ça je n'ai jamais eu le moindre ennui de racisme anti blanc, même dans les petits villages au fin fond de la savane, et je ne suis jamais senti en danger. Au contraire, les gens étaient chaleureux, le contact facile malgré l'accent parfois dur à comprendre. Mais bon c'était bien avant Daesh...

      Supprimer
    2. Ben oui le seul raciste c'était toi et il n'y a pas daesh en Afrique c'est juste des contrebandiers armé.

      Les terroristes c'est l'armée française.

      Supprimer
    3. C’était comme ça partout « avant ».

      Exactement comme ça. Et oui, les gens étaient ouverts, partout.

      Je ne fréquentais que très peu les expats, par choix.

      Cercle fermé sur lui-même avec les consuls qui s’ennuyaient ferme en attendant un poste d’ambassadeur...

      Je me souviens de l’assiette portée au watch man dans sa cahute...

      La lutte des classe in vivo.

      Supprimer
    4. 00:56 ma réponse est pour Géocedille.

      J’espère que l’armée française sortira d’Afrique mais on doit attendre de savoir comment ça tourne en Algérie, je suppose.

      Supprimer
    5. Je ne vois pas le rapport avec l'Algérie, sa fait 6 ans que l'armée algérienne à mis des points de passage obligatoire à ses frontières, toutes personnes qui passe à côté est systématiquement abattu.
      l'Algérie s'occupe de l'Algérie, je ne vois pas ce que tu attends tu crois que l'armée française va rentrer en Algérie elle vous laisse vous démerder.
      Il y a les accords d'Alger qui apportait une solution mais la France la torpillé, c'est pour ça que l'Algérie reste neutre dans cette affaire, elle pour une solution africaine.

      Supprimer
    6. Ah ben oui, j'étais tellemnt raciste que je suis allé construire des bâtiments pour les Camerounais.

      Supprimer
    7. Non tu es allé travailler pour une entreprise qui construisait des bâtiments au Cameroun.

      je doute que tu sois parti tout seul pour construire des bâtiments avec tes propres deniers.

      Toujours à vous donner le beau rôle.

      Supprimer
    8. J'étais bénévole.

      Supprimer
    9. Bénévole pour les jésuites, l'UNICEF où autres car eux ne le sont pas

      Supprimer
    10. Non, je me suis débrouillé tout seul. Je payais mes études en taffant comme dessinateur-projeteur dans des bureaux d'étude où je m'occupais de les faire migrer vers la CAO (Autocad mais aussi des softs que j'ai développé clef en main pour des besoins pécifiques comme n'usinage de pièces pour structure métaliques tridi).

      Ces bureaux d'études avaient des chantiers à l'étranger.

      Je leur ai proposé d'aller taffer gratuitement sur ces chantiers pendant mes congés d'été. Ils me payaient le transport et les rais de séjour et je travaillais comme chef de chantier dns la construction métalique (vu que je connaissais par coeur le système tridi en question).

      Dès le premier chantier ils ont constaté que mon organisation a divisé par deux la temps de montage de la structure métallique. Du coup ils m'ont attribué un chauffeur et j'ai pu silloner le pays.

      Puis ils ont pérénisé le deal. J'ai découvert une bonne partie du monde comme ça.

      Supprimer
    11. Donc c'était un deal donnant donnant car rien n'est gratuit dans ce monde.

      Supprimer
    12. Ah ben oui, maintneant que tu le dis. J'ai dépouillé l'Afrique... Meeeerde!

      Supprimer
    13. C'est avec l'argent du pillage que la France paye les projets en Afrique.
      Tu as vraiment cru que c'était avec l'argent des Français c'est vraiment que tu ne connais rien au système économique qui est en place en Afrique.

      C'est comme Bill Gates qui fai5 croire que l'argent sort de sa fondation alors que le capital initiale n'a jamais diminuer.

      Supprimer
    14. Je ne travaillais pas pour la France.
      Le commanditaire c'était l'état camerounais. C'etait des projets d'infrastructure.
      Et une fois l'Eglise camerounaise lors de la visite officielle de Jean Paul II.
      Mais bon, désolé que ça te chagrine que je ne corresponde pas à la caricature que tu te fais.

      Supprimer
    15. 😊

      Même l’aide ou les voyages de partage c’est du racisme...

      Supprimer
    16. Tu n'es pas au courant que dans le traité de décolonisation la France est prioritaire sur tous les projets même si un projet chinois est moins cher ils sont obligés de choisir le projet français.

      les seules fois où ils peuvent choisir un projet étrangers c'est quand la France n'est pas dans le Lot des candidats.

      Désolé mais tu m'as toujours pas convaincu que tout ça c'était du bénévolat gratuit.

      Vous n'êtes pas a l'église tous les deux ?

      Supprimer
    17. Ben non, la prière n'est pas obligatoire dans ma religion. Et encore moins 5 fois par jours. Jésus n'était pas un psychopathe.

      En quoi ça me concerne le traité de décolonisation passé entre le Cameroun et la France? Je suis Grec.

      Je suis allé taffer bénévolement pendant mes congés pour la boite de BTP camerounaise sous contrat public camerounais et pour laquelle le bureau d'étude français où je taffais le reste de l'année etait sous-traitante. Je ne suis ni diplomate, ni colon, ni esclavagiste, ni raciste, ni sodomite, ni aucun des fantasmes absurdes que tu trimbales dans ton cerveau mal réglé.

      Supprimer
    18. Maintenant si tu veux savoir si j'en ai tiré profit, oui, trois fois oui. Humainement d'abord, et puis économiquement aussi. Je taffais à mi temps pour me payer mes études à Paris. Il ne me restait pas une tune pour voyager.

      J'ai donc trouvé un moyen de me rendre utile et de me faire payer les frais de voyage contre mon labeur.

      Je suis assez étonné de l'effet que ça te fais.

      Je suis aussi allé en Bolivie et au Pérou, mais je te raconterais ça une autre fois pour bien te faire souffrir, tu sembles aimer ça, mon cochon.

      Supprimer
    19. Vu que tu as profité de ce système pour aller là-bas alors ça te concerne.
      C'est dimanche donc tu es censé être à l'église.
      Tu as déjà sodomisé ta femme donc tu es un sodomite ce mot n'est pas réservé aux hommes.

      Comme d'habitude il faut toujours que tu ramènes tout à l'Islam.

      Supprimer
    20. Ha oui je souffre il faut arrêter de te lancer des fleurs tout seul.
      Moi mes voyages je me les paye tout seul.

      Supprimer
    21. Bon ben parlons christianisme orthodoxe.

      Cites moi la loi canonique obligeant à aller le dimanche à l'église.

      Tu sais quelle est la différence entre ma femme quand je lui propose la sodomie et un systèmes d'arrosage automatique?








      Aucune.

      Les deux front tsss tsss tsss tsss tsss tsss tss en tournant la tête.

      Supprimer
    22. Hallucinant cette diatribe pour changer. Le troll est un sous-homme. Je veux dire, pas au sens génétique, mais au sens philosophique. Il nous renvoie au visage sa propre impuissance en voyant partout la main d'un grand manitou blanc mauvais contre lequel il ne pourrait rien faire et qui serait responsable de tout, un sheitan. L'esprit colonial, il l'a encore dans la tête alors qu'il n'a jamais connu ce temps, c'est pour cette raison qu'il le reproduit ici même en pensant inverser la vapeur (et la voile aussi dans son cas). Esclave un jour, esclave toujours. La liberté, il ne connait pas. L'honneur non plus. On en a des millions comme ça en France. Des colons.

      Quant à moi, je n'étais pas en Afrique pour X ou Y. J'y étais pour vivre comme tout le monde car à l'époque j'étais en mode bisounours on va dire en mode tout le monde il est égaux. (Pas vraiment un colon, j'y ai laissé du fric au bout du compte.) Ce qui n'est plus le cas en ayant vu ce que j'ai vu. Le blanc est une cible. Exactement comme dans la bouche du troll. Je ne vais pas dire plus de mal par égard pour les gens bien qu'il y avait là-bas comme partout, mais la réalité est que c'est comme les musulmans, les "gentils" se la ferment devant les "méchants". Ce ne sont pas eux qui décident. Et les vrais racistes par expérience personnelle ne sont pas ceux que l'ont croit bien souvent.

      Je donnerais juste un conseil comme ça : ne pas vivre avec des noirs si on ne veut pas que ça finisse mal un jour ou l'autre. C'est tout simple et partout pareil. Pensez Afrique du Sud et dynamiques démographiques. jdcjdr

      Supprimer
    23. Vraiment je suis très heureux de lire les commentaires de Geocedille, il pourrait écrire un livre et les trolls JALOUX qu'il ait parcourus le monde (alors que eux sont confiné à regarder leurs écrans d'ordinateur) ne l'arrêteront pas.

      Supprimer
    24. Merci à toi Lyriko.

      Supprimer
  3. En lisant les commentaires j'ai découvert la "colline du crack" qui est même sur wikipédia!
    La colline du crack est le nom donné à un campement de trafic de drogue situé près de la porte de la Chapelle dans le nord de Paris[1]. Il s'agit d'un terrain vague devenu le point de rendez-vous des dealers et des consommateurs de cette drogue hautement addictive[2]. Des centaines de toxicomanes y squattent nuit et jour[3]. La colline a été évacuée plus d’une quinzaine de fois depuis le milieu des années 2000[4]. En avril 2019, selon BFM Paris, la mairie de Paris prévoit l’ouverture d’un centre d’accueil et de repos pour les toxicomanes[5]. Certaines associations d'aide au migrants dans le passé, se sont inquiétées de la proximité de la "colline du crack" avec les campements de migrants, constatant « une porosité » entre les deux publics[6].

    Chez moi y'a plein de collines, mais les occupants sont des chèvres et des moutons, quelques hérissons, des lézards et la racailles des rocailles, les serpents.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne sois pas pressé. Ils arrivent !

      Supprimer
    2. Bah, ici on a la colline de la Coke, c'est Mykonos. Mais iles junkies ne squatent que l'été.

      Ce qui carburent au krack n'ont pas de quoi payer l'avion ou le High Speed. Les High Speed sont les ferries catamarans qui remplacent les ferries classiques quand les anciens armateurs font faillite.

      On constate dans les transports une concentration des moyens vers une clientère fortunée et pressée, qui veux faire Mikonos - Santorin en 2 jours en se contrefichant de l'empeinte carbone.

      Les High Speed se font rares dès que le touriste s'envole.

      Supprimer
  4. La vérité c'est ça la France et sa création daesh qui avance vers l'Algérie, depuis quand l'armée française aide t'elle des noirs elle ne sert que ses intérêts et jamais les africains.

    https://zupimages.net/up/19/51/tt1o.jpg

    Avant la ils n'y avait pas de daesh au Mali où en Syrie, tout comme il n'y avait pas Al-Qaïda en Afghanistan et en Irak avant l'arrivée des Américains.

    Une fois de plus vous êtes toujours là à vous donner le beau rôle.


    https://zupimages.net/up/19/51/tt1o.jpg

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arrête ! C’est pas la,France qui islamise l’Afrique ! Sois sérieux.

      Que la France ait colonisé ok mais qu’elle ait islamisé non.

      Ce n’était pas son intérêt :))

      Supprimer
    2. Si si avant ils y avait des musulmans en Afrique et maintenant ils y a des islamistes.

      Al nosra fait du boulot dixit un dixit un ancien MAE.



      Supprimer
    3. Dixit un homme, ce ministre, qui n'a pas une goutte de sang français mais du sang de levantin, tout comme toi. Ceci expliquant cela.

      Maintenant, il faut être honnête et admettre que les daeshiens peuvent être bien pratiques à instrumentaliser par ces gens, de la Syrie au Mali. Cet islamisme s'appuie néanmoins sur un terreau musulman fertile (qui l'eût cru ?) qui ne peut survivre que par la conquête. Tout comme le nazisme qui se nourrissait de ses conquêtes et s'est planté dans les steppes russes.

      J'ai envie de dire qu'entre ce genre de ministre, qui ne travaille pas pour le bien des français, et les musulmans au sens large du terme, il y a une communauté d'intérêt évidente. Il pourrait tout aussi bien dire que l'Islam fait du bon boulot en France même.

      Jacqueline et Robert --"les français"-- ont bon dos dans toutes ces affaires. Mais c'est toujours pratique pour un musulman de détourner l'attention sur eux tout en bloquant tout changement dans le système politique.

      Supprimer
  5. wiki : Les coupeurs de route sont des bandes armées agressant les automobilistes sur les routes. Leurs activités vont du simple vol, à la prise d'otage, en passant par les viols et les meurtres. Ils agissent principalement dans les pays d'Afrique subsaharienne. Les bandes de coupeurs de route sont souvent constituées de combattants démobilisés d'anciennes rébellions, se livrant à cette activité afin d'assurer leur quotidien.

    recrudescence à Mayotte. Voilà ce que c'est d'importer le tiers monde, sa criminalité et des sous civilisés ....

    Au lieu de sécuriser l'afrique sachant que la criminalité est chez nous, l'armée française devrait revenir nettoyer les no go zones et neutraliser cette racaille, et ne plus être au service de la macronie en col blanc ni des multinationales apatrides; servir la France et ne plus servir ceux qui pillent la nation et y installent la criminalité et les frontières ouvertes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Divorce total avec l'Afrique + réémigration. Point. Ils seront mignons quand ils parleront chinois.

      Supprimer
  6. Geocedille, connaissant le btp, putain pas un seul chef de chantier aimable, gentils, que des fdp ! C'était pas un mythe, des enculés de première.

    RépondreSupprimer
  7. Petite histoire vraie, une collègue de travail originaire de Mauritanie a été là bas en vacances et y a perdu toutes ses économies.
    À chaque fois arrêté par l'armée ou la police à des barrages, voulant de l'argent pour passer.
    Y'en a même qui l'ont séquestré dans leurs bureaux en appelant sa famille, demandant de l'argent pour ''payer l'amende''.
    Et pas des petites sommes.

    Le pire est arrivé quand une connaissance originaire de là bas mais vivant en France est venu enceinte visiter.
    Pendant le séjour elle a accouché et est allé en catastrophe à l'hôpital.
    Personne ne l'a jamais revu.
    Ma collègue pense qu'on a dû lui voler ses organes et revendre son bébé en esclavage.
    Car il y a beaucoup d'histoires comme ça...
    À son retour en France elle a juré de ne plus jamais poser les pieds là bas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, le pays du grand Satan selon certains hypocrites, à savoir la France qui pille l'univers ainsi que l'infinité des univers parallèles, semble plus tranquille pour y vivre sa vie. Étonnant, non ? ;)

      Supprimer

Modération.


------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.