samedi 21 décembre 2019

Fin du franc CFA.


En cours  d’achèvement. 



Source

C’est acté. Y compris si ça prendra davantage de temps et de circonvolutions, plus ou moins honnêtes, que sur le papier.


Le « CFA » est mort. Il doit être remplacé à l’horizon 2020 par une nouvelle monnaie : l’Eco. (?).
Le changement ne devrait concerner à ce jour que les huit pays de l’Union économique et monétaire d’Afrique de l’Ouest (UEMOA): le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. L’Afrique centrale restant pour l’heure tenue à l’écart. (?)
- le compte d’opération à la Banque de France est supprimé, (la réserve d’argent des Etats africains à la Banque de France sera supprimée) et par ailleurs 
- les représentants français siégeant au sein des instances de la Banque centrale des Etats d’Afrique de l’Ouest (BCEAO) vont être retirés. (fonctionnaires).

——C’est une très bonne nouvelle !

Retirons maintenant les soldats français du Mali.


M a souligné l’importance du sommet du 13 janvier à Pau destiné à « reclarifier le cadre politique et stratégique de l’opération Barkhane », avec les dirigeants des pays du G5 Sahel. 

« Sans leur engagement politique, nous ne pouvons agir efficacement », a-t-il rappelé. 

Un sommet auquel des représentants de l’UE ont également été conviés.


Une source 

C'est le souci, Barkhane. 

Le Mali, l'Algérie, la ceinture sahélienne, partout les islamistes avancent. Avancent vers l'europe qui laisse la France seule.

La population refusent à juste titre la présence militaire étrangère tandis que les pouvoirs en place l'appellent de leurs vœux. 

C'est intenable, à tous points de vue. Trop de contradictions.

On doit contrer la montée du sentiment anti-français des africains alors que l'insécurité dans la région augmente malgré la présence de 5000 soldats français.

Abandonner le FCFA et rester sur un territoire sur lequel la population refuse l'ingérence ?