vendredi 20 décembre 2019

Ce sera Noël tous les jours ?


Monoprix propose de renoncer aux traditions de Noël en faisant la fête tous les jours.

Bonne idée ! Nous fêterons tous ensemble la naissance de Marcel-Abdelkrim-Zhou-David-Engolo dans un vivre ensemble enfin apaisé en dansant autour du Sapin-Totem !

Vive les Faites !


22 commentaires:

  1. Fatma Bisounours ben couscous trou à rat20 décembre 2019 à 03:26

    Tiens on dirait un truc que j'aurai pu écrire

    RépondreSupprimer
  2. Fatma Bisounours ben couscous20 décembre 2019 à 03:53

    Ceci dit après réflexion et au regard du titre c'est du racolage économique uniquement. C'est juste pour élargir leur clients potentiels.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben...en même temps... le vivre ensemble... ça ne rapporterait rien... ça n’existerait pas....

      Supprimer
    2. Racolage économique ? La belle affaire! Noël est devenu un modèle économique dans les années 70 , tout comme le réveillon de la St Sylvestre. Auparavant c'était l'un ou l'autre suivant les cultures ou les milieux sociaux. Il n'y avait pas de grosses dépenses consommateuses mais juste un repas festif amélioré. Ce qui est encore le cas dans les "basses couches gilets jaunes"...
      au cas où ceux qui lisent ceci se reconnaissent...
      Notre modèle social est devenu une grande surface où chacun consomme et communique via les réseaux pour se lamenter sur son argent (en plus ou en moins) et sur les méchants qui veulent nous en prendre (les 1/2 grands, le gouvernement, les banquiers, etc) .
      Monde virtuel?

      Supprimer
  3. Ben oui quoi. Reveillonnez tous les jours. Avec n'importe qui. C'est la grande distribution qui vous y invite.

    Et s'il n'y a pas de pain, mangez de la brioche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et s'il n'y a plus de consommateurs, ils les font venir d'ailleurs. ;)

      Supprimer
  4. monoprix = groupe grand casino/rally = dette de 2,9 milliards/mis sous sauvegarde de justice (1ère étape de la faillite)= dirigeant Naouri (séfarade de Bône, algérie)

    motivation = acte antichrétien + cupidité/surconsommation = besoin de renflouer les caisses : fêter les non noël 364 jours par an comme pour les non anniversaires dans Alice au pays des merveilles, est plus lucratif que fêter un seul réveillon de noël par an

    https://www.europe1.fr/economie/la-maison-mere-de-casino-se-place-en-procedure-de-sauvegarde-3900416

    Alice https://www.youtube.com/watch?v=0cxHfWaI_T4

    RépondreSupprimer
  5. Avant hier 3 articles achetés chez Monoprix, 16,90 € à payer...quand tu as les moyens d'aller chez Monoprix régulièrement c'est sûr tu peux faire la fête tous les jours lol
    C'était la supérette de quartier des parisiens il y a 30 ans, maintenant c'est un magasin de luxe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact. Prisunic, Monoprix c’était la misère.. aujourd’hui c’est le Fauchon du bobo perdu in translation !

      Viens faire un tour dans mon G20, tu sauras où nous allons.

      Mais je les aime bien à mon G20. :)

      Ma vieille vendeuse paki super sympa qui a appris à parler en arrivant et en bossant, sa collègue d souche obèse qui plaisante tout le temps en hurlant ses vannes, les pakis qui remplissent les rayons sans parler un mot de français et leur nouvel employé malien hyper sympa, toujours le mot gentil ou la blague.

      Le patron fait les allées, tendu.

      Dans les rayons ? Pas grand chose, des trous, des produits « belle France » qu’il ne faut pas acheter (cette marque est dangereuse si, si ). Des ruptures de stock.

      Mais à panier égal le prix c’est la moitié de chez mon Monoprix pour la même qualité.

      Supprimer
    2. Le dernier commerce tenu par un juif (quincaillier) vient de fermer le gars est parti à 75 ans au moins.

      Il reste 1 tabac FDS et une pharmacie et 1 boulangerie.

      Tabacs et pharmacie sont chinois. Boulangeries sont maghrébines, épiceries sont pakis.

      0 charcuterie, 0 boucherie non halal, 0 librairie, 0 tout le reste, 1 coiffeuse FDS sur 3 km.

      Du coup 1 marché couvert 100 d souche avec des prix ds aussi.

      Et 1 supermarché 100 halal, avec des camemberts à moins de 1€ et des yaourts en langue étrangère à 90cts.

      Si Aldi passe par là il ferme boutique. :))

      Mais c’est 100% voiles et kamis, langue arabe et produits selon arrivages. Ils n’encouragent pas les « blancs » à venir. Euphémisme.

      Je ne sais pas où se situe leur centrale d’achat. Mystère du commerce international.

      Faire les courses dans mon quartier c’est voir la France dans 18 mois.



      Supprimer
    3. Depuis 8 ans je vois les choses changer. Je vois l’islamisation, ce qu’on appelle l’islamisation.

      Il y a 8 ans il y avait une librairie, une vraie, une papeterie, une Fnac, un Darty, une quincaillerie, un toy’s-R, un Gilbert Jeune...

      Tout est parti... j’observe... d’années en années...

      Mais : c’est vivant, ouvert la nuit, h24, les gens vivent, dès 4h du matin selon le lever du soleil les hommes vont à la mosquée, le soir les gens sortent.

      La communauté « blanche » squatte deux cafés. 1 seul café intercommunautaire dépeuplé , tous les autres cafés sont blacks.
      1 café 100% kabil, a l’ancienne. Les sala cistes ouvrent des pizzerias ou des « grecs » et y passent leurs journées. Ils ferment les uns après les autres.

      Les boulangeries salafistes ont été tentées mais c’est un échec total.

      Le must de tout ça ? Tu changes de quartier et tout Paris est archi mort.

      :)

      Supprimer
    4. * Lire les salafistes ouvrent des pizzerias et non les sales racistes. :))

      Correcteur iPad qui m’a même ôté mes %...

      Supprimer
    5. Oui tu as bien vu que les commerces traditionnels disparaissent. Mais as-tu pensé pourquoi? Un commerçant ne disparait pas s'il a des clients.Tu peux voir la même histoire dans les campagnes de France et de Navarre. La commune va offrir un local pour que le boulanger s'installe . Et le péquin de base va rigoler et se caresser la panse car son monde d'avant sera encore là. Puis le boulanger va se barrer parce qu'il n'a pas vraiment de clients. Les rares vieux sans voitures continueront à venir mais ça ne fait pas une clientèle!
      Les supérettes en ville comme à la campagne sont du pipo. Les grands groupes ne gagnent rien avec ça, tout comme avec les drives. Ils sont en mode survie.
      Finalement les kebabs et autres baraques à frittes du Maghreb sont des remplaçants qui occupent les places vides. Ce sont des machines à cash , qui ferment aussi vite quelles ouvrent. C'est le modèle des groupes , des villes , de l'urbanisation. Dans les campagnes les ouvertures et les fermetures valsent au rythme de chaque mois. L'islamisation n'est que l'habillage de nos modifications de consommation.
      On ne mange plus de pain = les boulangeries disparaissent.
      On ne veut plus bouger = les boutiques ferment et les livreurs prennent le relais.
      On veut consommer du virtuel = tout le reste disparait.

      Supprimer
    6. Tu oublies que ces commerces sont souvent des officines de blanchiment d’argent. Hé oui !

      Pour les campagnes c’est l’enfer.

      Dans ma toute petite ville de naissance, la maison de la presse a fermé, le traiteur aussi et je t’en passe niveau vêtements etc...

      Tout est concentré dans un gros centre commercial (vide 10 mois /12) d’une effroyable laideur mais qui draine les vieux des campagnes à 8-10 km. Ils viennent en voiture tant qu’ils peuvent conduire et n’ont pas à se garer « en ville ».

      Ensuite ? Le mouroir.

      Plus aucune vie sociale pour certains hormis familiale pour ce qu’il en reste.

      Plus de balade en allant chez le boucher (2 fermetures en centre ville), plus de blabla entre voisins ou lointains cousins, etc...

      Plus d’église : des messes tournantes de village en village.

      L’hiver on ne prend pas la voiture quand on est vieux et qu’il gèle.

      Marché de noël ? Trop cher, désert. Je ne sais même pas s’il y en aura un cette année. Ça fait 8 ans qu’il est désert.

      Plus de sous préfecture, plus qu’une seule librairie qui s’est spécialisée dans l’ésotérisme... non...rien...

      Je crains que les octogénaires disparus les FDS suivants, les soixante ans restent en ville-ville...

      Mon cousin qui y est né comme moi et qui a 73 ans vend...il reste dans le Var.

      Les 70 ans sont la première génération à ne pas revenir...or, quand on etait né dans ce trou on y revenait mourir ... parce qu’il n’y avait qu’entre nous qu’on se comprenait... les FDS éduqués comme au 19°’...

      Par contre il y a une mosquée dynamique et un carré musulman au cimetière qui ne fait que grandir.

      En 12 mois, la toute petite CAF de cette toute petite ville a été submergée. 12 mois...HLM en veux tu en voilà...

      Le maire partira avec un bon petit magot...? ;)

      Le centre ville qui était encore très commerçant dans les années 80 n’est plus que des attrapes nigauds / touristes.

      Envie de revenir en ruralité ?

      Supprimer
    7. La ferme de mon patelin à mis en place des distributeurs de produits frais.
      Oeufs, salades, légume de saison etc....
      Ça aide si tu as de la monnaie.
      Ça dépanne mais avec un Leclerc à 5mn......
      Nouveau centre commercial en plein centre ville de Metz. Primark, Action et les boutiques pas prix du centre.
      Déplacement des commerces pour rendre la ville aux pietons.
      Sauf que les piétons il n'y en a plus. Même le marché de Noël est vide. A 4€ l'heure de stationnement les gens préfère allez ailleurs.
      Facile quand on a l'Allemagne et le Luxembourg à 1/2 heure.
      Salauds de frontaliers qu'il a dit le maire .
      Adieu les commerces du centre ville. Remplacés par des magasins de téléphonie et des cafés vides.

      Supprimer
    8. @Wendy, le sort de ta campagne n'est pas une généralité. Chez moi, c'est tout le contraire. Mais la région a toujours été dynamique. Le problème reste bien celui des périphériques cependant, des emplois qui partent dans les métropoles pour les donner à qui on sait. Et ça c'est une volonté. Je connais bien deux autres cambrousses à deux autres coins du pays et il ne se passe pas non plus ce que tu décris. Tout simplement parce que les campagnes ne se sont pas autant vidées à la base. Bon, je ne rentre pas dans les détails, pas le temps là. :p

      Supprimer
    9. Peut-être qu’il ne s’agit seulement que de la campagne.
      Je veux bien te croire.
      Nous étions arriérés à 100%, peut-être n’avons nous pas su prendre les tournants pendant que d’autres s’adaptaient.

      Fort possible.

      Supprimer
    10. Attention, hein, je ne dis pas que ce n'est pas à l'image du reste de la France. On va plus vers le bas que le haut. C'est général. Mais ça tient encore. On a une petite usine en plus qui ouvre bientôt, et je te parle de la cambrousse, pas de la ville moyenne un peu plus loin.

      Je pense que les gens se regroupent selon leurs affinités, si tu vois ce que je veux dire. Alors ça ne peut pas être partout. Ce qui joue aussi dans mon coin, c'est que les gens sont encore assez cathos. Au moins dans l'esprit, et pour l'instant.

      Et ce qui joue aussi, c'est qu'il n'y a pas de féministes pour interdire miss comice agricole et toutes les fêtes communautaires traditionnelles. Il y a même une croix celtique de plusieurs siècles sur l'église. Nauséabond ! :)

      Supprimer
  6. Moi je privegie le commerce de proximité. C'est cher pas forcément meilleur mais mon Carefour Express est le seul qui accepte de me faire crédit à partir du 10 du mois 😊
    Bon c'est un indépendant et comme il galère lui aussi il compatit
    Sinon Metz à le record obsolète du nombre de Kebab
    Même dans mon patelin, malgrès l'opposition des habitants, un Kebab s'est installé et il fait un tabac.
    Même le resto du coin à fermé boutique.
    Je souhaite bonne chance à la pizzeria qui s'installe à sa place.
    Bon un Kebab frites à 6€ et une pizza au double......
    A suivre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Partout pareil...

      Misère ...déprimant...moche...

      Il fait crédit ton épicier ? Ici les gens n’achètent qu’au jour le jour et zéro crédit...

      Supprimer
    2. Il y en a encore des bons épiciers.
      Par contre notre tabac, le seul à 10km à la ronde, m'à refusé un paquet de cloppe pour 10cts 😂😂
      Monopole quand tu nous tiens

      Supprimer

Modération.


------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.