vendredi 13 décembre 2019

Brexit, l’effondrement du camp du bien.

Le camp conservateur a remporté une victoire historique, jeudi 12 décembre, avec 361 sièges à la Chambres des communes (évaluation à 7 heures du matin), soit 35 sièges au-delà de la majorité absolue.

 « On nous a donné un mandat fort pour unir ce pays et réaliser le Brexit » a déclaré Boris Johnson.

Le parti travailliste, deuxième force politique du pays, encaisse en revanche une véritable débâcle.

Source



NB : les (fourbes et perfides) anglais quittent l’Europe, ils en ont profité jusqu’à la fin. 
Ils conservent leur commonwealth et refusent d’être davantage enrichis.

Généreusement ils nous laissent sur notre nouveau territoire, l’eurafrique.

Parce qu’en sous-jacent ce n’est rien d’autre, le Brexit, que le refus d’une immigration incontrôlée qui menace l’identité du peuple anglais. Et c’est mal.