mercredi 13 novembre 2019

Twitter : « la » carte maudite ressort.

Mais qu’on me jette cette carte ! Elle a quel âge cette carte pour le moins stigmatisante ?

À quoi elle sert ? Elle est juste humiliante et ne correspond pas aux parcours individuels dans un système mondialisé.

Il est temps de la refaire, de la reprendre, de la mettre à jour.

De plus il serait bienvenu de nous transmettre le protocole employé pour construire cette image.

Ce matin sur Twitter je tombe dessus à répétition.

Pourquoi aujourd’hui dans ce climat « apaisé » ?



C’est comme si certains avaient besoin de se rassurer....😉

Restons tranquilles, vu le niveau scolaire de notre beau pays, encore deux ans et nous aurons tous le QI tout rouge ! 

Rassurés ? Tous égaux ! 
———
Ci-dessous, les meilleures universités de médecine. En ce qui concerne toutes les facs confondues la France n’est jamais dans les premières :

Best universities for medicine, 2019. (@spectatorindex).

1. Harvard
2. Oxford
3. Cambridge
4. Stanford
5. Johns Hopkins
6. Karolinska Institutet
7. UCLA
8. Yale
9. MIT (tied)
9. UCL (tied)


37 commentaires:

  1. C'est la faute de Laurent Alexandre, l'urologue transhumaniste. Il troll sur twitter en faisant de la psychologie inversée !

    https://twitter.com/dr_l_alexandre/status/1190690996960530433

    RépondreSupprimer
  2. http://echelledejacob.blogspot.com/2019/11/la-consanguinite-en-algerie-un-facteur.html

    La consanguinité en Algérie, un facteur de vulnérabilité et de sous-développement

    Par Abdelkader Harfouche* – Selon une enquête de la Fondation pour la recherche médicale (Forem, 2007), 38,30% des mariages en Algérie sont consanguins. Les résultats de cette enquête, première du genre en Algérie, montrent un taux de consanguinité variable d’une wilaya (département) à une autre. Le taux le plus élevé a été enregistré dans la wilaya de Tébessa (Est), avec 88%, tandis que le plus bas a été recensé à Oran (ouest), avec 18,50%. Le professeur Khiati et sa Fondation font un travail formidable et rendent un service inestimable à la société algérienne. Mais le travail de cette organisation bénévole et non gouvernementale restera insuffisant s’il n’est pas repris par la majorité des Algériens, quels que soient leur statut, leur instruction ou leurs convictions.

    Une cartographie précise reste à établir ainsi qu’une décomposition de la variance de la consanguinité par région et par degré de parenté des couples : mariage entre cousins germains = 1er degré ; mariage entre petits-cousins = 2e degré ; etc. Une telle approche permettrait de décomposer la variance due à la consanguinité totale en ses composantes liées au facteur géographique et au degré de parenté et d’étudier l’importance de l’effet de chaque composante dans l’effet global.

    Un taux de 88%, comme celui enregistré dans la wilaya de Tébessa, semble plus tenir du cauchemar que de la statistique et devrait nous pousser à la réaction très rapidement. Qui d’entre nous oserait nier la recrudescence des crimes de tous genres, assassinats d’enfants et d’adultes, viols, vols, infractions en tous genres dont les graves infractions au code de la route, corruption, trafic de drogue, violence dans les stades, paresse physique et intellectuelle (l’Algérien lit 8 lignes d’un livre en moyenne par an) ? Nous devons, avant d’investir dans le matériel et l’équipement, investir dans la ressource humaine, seule garante d’une prospérité durable, en rénovant notre école − une école qui apprend à réfléchir non une école qui cultive le «parcœurisme» −, notre société et nos structures culturelles.

    La consanguinité est un danger grave qui nous menace dans notre existence même en tant que peuple libre, indépendant et prospère. Comme conséquence de ce phénomène morbide, le quotient intellectuel (QI) moyen en Algérie est parmi les plus bas au monde : 82. La consanguinité est devenue non seulement un problème majeur de santé publique grevant lourdement les budgets du ministère concerné ainsi que les dépenses de Sécurité sociale, mais aussi un frein à notre développement ; c’est une question de vie ou de mort, une question existentielle. La société et l’Etat doivent conjuguer leurs efforts pour juguler ce phénomène nocif en sensibilisant la population, voire en dissuadant les mariages consanguins par l’élaboration de lois ad hoc. L’avenir de notre pays en est tributaire et il faut agir avant qu’il ne soit trop tard, sous peine de voir notre état de sous-développement s’aggraver de sorte que même un baril à 1000 dollars n’y pourrait rien faire, la ressource principale des peuples étant leur intelligence et leur aptitude à la création, à la production et à l’innovation.

    [...]

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. [...]

      A ce propos, une étude effectuée par une équipe de chercheurs de l’université d’Istanbul, portant sur la liaison entre la consanguinité et le développement économique, a conclu que les pays ayant pu se développer étaient ceux qui ont pu limiter, voire empêcher les mariages consanguins, ce qui a préservé leur capital humain, physique et intellectuel (M. Bildirici et al., 2010, Journal of family history). Dans certains pays comme l’Iran, le taux de consanguinité tend à baisser suite à des mesures prises par l’Etat. Certains gouvernements arabes, conscients du handicap de la consanguinité sur le développement de leur pays et avertis par les nombreuses études montrant une liaison directe entre consanguinité et sous-développement, commencent à prendre conscience du problème ; en Arabie Saoudite, pourtant réputée pour son rigorisme religieux, une campagne d’information et de sensibilisation a été lancée, dès 2003, auprès de la population ; au Qatar, pays également rigoriste, l’émir a imposé, en 2011, un test de consanguinité avant le mariage et lancé la constitution d’un fichier génétique national.

      Il faut savoir qu’en contractant un mariage consanguin ou en l’encourageant, nous handicapons non seulement les enfants qui en naîtront, mais aussi l’avenir de notre pays. Et, dans le monde des humains, les plus faibles, individus ou Etats, ont toujours tort. Alors, prenons nos responsabilités et engageons-nous dans la voie du bon sens avant qu’il ne soit irrémédiablement trop tard. La consanguinité massive dans notre culture est l’arme fatale qui nous conduit inexorablement à notre perte.

      A. H.

      (* généticien et améliorateur des arbres forestiers, ancien étudiant en médecine)

      Source : https://www.algeriepatriotique.com/2018/08/27/la-consanguinite-en-algerie-un-facteur-de-vulnerabilite-et-de-sous-developpement/

      Supprimer
    2. Va t'occuper de la consanguinité chez les paysans de France, toi tu es bien le fils de ta sœur qui s'est faite baisé par ton père.

      Supprimer
    3. Je te fais remarquer que c’est un article algérien.
      Je laisse ton com mais toi, lis.

      Supprimer
    4. "qui s'est faite baisé"

      "Qui s'est fait baiser", s'il te plait. Arrête d'écorcher la langue française en tentant d'accorder hasardeusement.

      L'accord du participe passé fait devant un infinitif :

      Si le participe passé fait est placé devant un infinitif, alors il reste invariable et ne s'accorde pas avec son sujet, même si celui-ci est placé devant.

      Cette règle s'applique avec l'auxiliaire avoir, et avec l'auxiliaire être dans le cadre d'une forme pronominale.

      Exemples avec l'auxiliaire avoir : Elle les a fait déjeuner. / La quiche que j'ai fait cuire.

      Exemple avec l'auxiliaire être : Les tricheuses se sont fait gronder.

      Maître ben Capello vous salue bien bas du haut du paradis d'Allah.

      Supprimer
    5. Tu viens d'entamer ta 2 ème bouteille.
      Quant à Wendy quand un article écrit par un algérien ne te plaît pas tu ne le prend pas en compte, mais seulement quand ça t'arrange.

      Parle nous de la consanguinité chez les Rothschild et compagnie en plus des inceste dans les campagnes de France.

      Sinon le bouzeux ta rien d'autre à foutre de tes soirées tu n'as pas une femme a baisé ou des momes a torché.

      Supprimer
    6. Pour les pseudos savants on est pas venu chez wendy pour lire des copiés collés sinon on irait directement chez wilkipedia, ce blog n'en a pas la vocation, ici on est habitué aux phrases simples et courtes du genre injure,insulte,blasphème ect ect

      Supprimer
  3. Le QI n'est pas si important au bonheur.
    Car en développant votre Quotient ONIRIQUE vous pouvez obtenir des choses tout aussi grande voire bien plus :
    http://leblogdelyriko.blogspot.com/2016/06/lart-de-rever-methodes-et-exemple.html?m=1

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C’est ta voix sur ton dernier article ?

      Je me souviens d’avoir posté cet escalier magique... 😉

      Supprimer
    2. @Fee de mes rêves

      Oui c'est ma voix, j'ai eu la chance de déclamer en publique

      Supprimer
    3. Tu as une belle voix...😘

      Supprimer
  4. Avant l'arrivée des français.

    https://youtu.be/u6Zhx2hbYHk

    Les analphabète était en France.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu veux quoi, faire concurrence aux juifs avec leur chouina ?

      On pourrait aussi tu sais...

      https://fr.wikisource.org/wiki/La_France_et_la_rédemption_des_esclaves_en_Algérie_à_la_fin_du_XVIIe_siècle

      La France et la rédemption des esclaves en Algérie à la fin du XVIIe siècle


      J’ai dit, ici même, il y a quelques années [1], quel était le sort affreux des chrétiens captifs en Barbarie, depuis la seconde moitié du XVe siècle, quels travaux et quelles misères ils avaient à endurer, quelles tentations à repousser, et j’ai montré le dévouement admirable avec lequel les Trinitaires, les Pères de la Mercy et les Lazaristes s’étaient tour à tour consacrés à racheter et rapatrier les uns, et à consoler et secourir les autres, qui restaient sur la terre de servitude. Je me suis efforcé de remettre en pleine lumière ces humbles moines, trop oubliés et méconnus de nos jours, qui, au prix de mille fatigues et dangers, au risque de leur liberté et parfois de leur vie, allaient porter secours à ces esclaves chrétiens, détenus dans les bagnes ou sur les galères d’Alger, de Tunis ou de Salé (Maroc) et qui, poussés au désespoir, en venaient souvent à renier le Christ. Plusieurs, entre autres les Pères Lazaristes Le Vacher et Montmasson, cueillirent, sur ce champ de travail et de lutte contre la tyrannie turque, les palmes du martyre.

      Je voudrais, aujourd’hui, à l’aide de documens conservés aux archives du ministère des Affaires étrangères et de deux livres publiés récemment [2], reprendre l’étude de ce sujet au point où je l’avais laissée, c’est-à-dire à l’année 1681 et, cette fois, montrer le rôle plus important que jouèrent les consuls ou les envoyés extraordinaires du roi de France en Alger.

      (...)

      Tels furent les premiers bénéfices que la France retira de l’alliance franco-algérienne conclue par François Ier. Mais cent ans après, à l’époque où la puissance de la Porte Ottomane commença à décliner, le naturel des corsaires barbaresques reprit le dessus et, oublieux des anciens traités, ils se mirent à courir sus à tous les navires marchands, même français, et provoquèrent les doléances des commerçons provençaux. Le cardinal de Richelieu comprit que la sécurité de notre commerce, dans la Méditerranée, ne serait assurée que lorsque ces nids de pirates seraient détruits ; malheureusement notre marine de guerre, sous son gouvernement et celui de Mazarin, était encore rudimentaire et incapable de se mesurer avec la flotte barbaresque. De là, pendant un demi-siècle (1635-1690), une politique hésitante, et par suite inefficace, consistant en alternatives de démonstrations navales et de négociations. On a vu, par notre précédent récit, que l’apparition de nos vaisseaux de guerre devant Alger avait eu pour conséquence fatale le massacre de nos consuls, aumôniers et nationaux, et un redoublement de rigueur dans le traitement des esclaves. Nous allons assister, cette fois, à une série de négociations, ayant pour objet la paix maritime et surtout le rachat des captifs.


      I

      Rappelons d’abord comment se faisait le triage des prisonniers et à quels travaux ils étaient forcés. A peine étaient-ils amenés à bord du navire ennemi, que les corsaires, par des questions adroites et flatteuses, s’enquéraient en détail de leur pays d’origine, de leur famille, de leur profession et de leurs ressources, renseignemens précieux, d’après lesquels ils évaluaient leur valeur vénale, et éventuellement leur rançon. Tout cela était noté avec soin sur un registre. Puis on enchaînait les hommes. Arrivé au port d’Alger, on les débarquait et l’on faisait un triage préliminaire.

      (...)

      Supprimer
    2. (...)

      Il fallait en finir. La présence de ce nid de pirates, à trois jours de Marseille, était une honte pour l’Europe et un reproche pour notre gouvernement. Une dernière insulte faite à notre consul par le dey Baba-Hussein, amena la rupture et décida Charles X à tirer le glaive justicier de la France. On sait le reste : la prise d’Alger le 5 juillet 1830. Aujourd’hui l’odjak des corsaires redoutables a fait place à une grande ville de commerce et de plaisance. A la place des bagnes et des marchés aux esclaves s’élèvent des hôtels somptueux et de florissantes écoles et facultés. Et sur la kasbah, cette bastille des Barberousse, flotte le drapeau tricolore, symbole de liberté, de progrès et de justice.


      GASTON BONET-MAURY.


      Bref...

      Supprimer
    3. Te fatigue pas à écrire des romans, je lis 2 lignes pas plus tu sais bien j'ai un QI d'huîtres.
      Merci de te fatiguer à répondre des trucs que je ne lis pas.
      Tu comprends vraiment pas le but d'un troll.

      Supprimer
    4. @Anonyme13 novembre 2019 à 10:06

      Très intéressant.
      C'est donc à notre bon roi Charles X que l'on doit le début de la victoire contre l'obscurantisme.

      Content d'avoir une pièce en argent à son effigie

      Supprimer
    5. @10:16 : Non, je te remercie, tu es très utile. ;)

      @Lyriko : Oui, enfin, bien loin des histoires de génocide algérien par les français, ils étaient autour de 3 millions en 1830 ; j'ai lu qu'ils pourraient être 55 millions en 2025 et quelques. Alors tant mieux pour eux, et en espérant qu'ils ne soient pas tous obscurantistes et en état de famine. M'enfin, les pires sont chez nous, ou pas... Alors je suis partagé sur la décision de Charles X. Et encore plus sur celle d'un autre Charles plus tard... :/

      Supprimer
    6. Oui utile pour déversé tes mensonges écrite par des gens comme toi, dès qu'un français écrit une chose qui ne colle pas à ta pensée abjecte tu le dénigre.

      l'Algérie était votre créanciers avant 1830 et vous avez envoyé vos pauvre s'installer là-bas tellement personne ne voulait y aller, après avoir génocidé les gens plus intelligent que vous.

      Supprimer
    7. Bon sang mais c'est bien sûr ! :)

      Supprimer
    8. On dit que Charles De Gaulle a fait ça justement pour ne pas que les algériens aient à terme la nationalité française.

      Pour ne pas qu'ils viennent en métropole.

      La faute reposerai donc sur les autres présidents.
      Le ver était déjà dans le fruit, l'idée d'ouvrir les frontières aux quatre vents et surtout à Ali baba et les quarante voleurs lol.
      (C'était de l'humour, il y a aussi des gens bien parmis les immigrés)

      Supprimer
    9. Toi le maghrébin tu es mal placé pour te plaindre, retourne dans ton pays et arrête de jouer les français de souche.
      Ta place est avec les autres au bled.

      Supprimer
    10. Je suis bien là.
      Et puis Jeanne d'Arc est contente que je sois ici dans l'Eglise.
      Comment pourrais-je partir ?

      Supprimer
    11. On te demandera pas ton avis.

      Supprimer
    12. @Lyriko : Il se dit que De Gaulle s'était vu proposer un rôle de leader du tiers-monde en l'échange d'avaler la pilule de la décolonisation. On aurait peut-être pu se passer d'un conflit aussi sanglant en Algérie, du coup, si c'était pour transformer une victoire militaire en défaite politique. Mais de Gaulle a réussi, son successeur Macron est bien devenu leader du tiers-monde... à domicile. ;)

      Quitte à avoir des millions d'algériens en France comme maintenant, il aurait été mieux de les garder au pays en les européanisant et donc en évitant la réislamisation et leur multiplication en mode crèves-la-faim élevés dans la haine de la France. C'était la façon de voir d'un Roger Holeindre. Pour lui, si l'Algérie était restée française, ce sont les européens qui auraient déboulés en masse là-bas avec les richesses du Sahara et le développement local qui aurait été avec. Aurait-ce été pire pour les algériens ? J'en doute.

      Bref, tout ça pour ça. A la place, on est partis pour un second round. C'est débile. Et je ne vois pas en quoi les algériens en sont plus heureux du haut du tas d'ordures qu'est devenu ce pays. Au sens propre.

      J'ai de la famille qui a fait de la coopération là-bas après l'indépendance. Ils avaient réellement apprécié les gens là-bas malgré les quelques promoteurs de haine. Où en est-on maintenant ?

      Et nous, nous héritons de cet état de fait ingérable avec des tarés créés à la chaine comme l'autre troll débile. Triste. Surtout pour eux.

      Supprimer
    13. Le tas d'ordures c'est toi sombre merde, toujours en train de bander sur les Algériens, ils ont dû bien t'enculer pour que tu n'arrêtes pas de penser à eux.
      Au moins ont ne trouve pas ta sale race de porc à chaque coin de rue en Algérie alors que toi tu les vois à chaque endroit de France et de Navarre.
      Le baisé c'est toi dans l'histoire et arrête de rêver il n'y aura pas de 2 ème rounds à part dans ta tête de ploucs.

      Supprimer
    14. Ne t'inquiète pas, on va bien te soigner quand tu arrivera dans la maison de retraite où je travaille.
      Je t'imprimerai de belles images en couleurs avec des enfants du monde entier qui se tiennent la main fraternellement.
      Je collerai plein de belles images d'arc en ciel avec des citations gnan gnan ventant le multiculturalisme et la bonne entente dans la diversité...
      (Si tu le souhaites bien sûr)

      Tu verras avec les autres collègues animatrices on va faire de ta chambre un véritable paradis lol
      Par contre il faudra virer ton drapeau de waffen ss,
      tu ne veux quand même pas vexer l'aide soignante chargé de laver ton kiki non ?
      lol lol

      Lyriko

      Supprimer
    15. Je parle à : Anonyme14 novembre 2019 à 10:36

      Supprimer
    16. @Anonyme14 novembre 2019 à 10:54

      Cher ami, tu devrais vraiment prendre un pseudo pour échanger car tu as une grande expérience de vie et pas mal de choses à partager.
      N'ai pas peur des trolls, ils ne font qu'aboyer, ils ne peuvent pas mordre.

      Supprimer
  5. Cette carte m'a attirée,je me suis dis tiens continuons avec les commentaires mais alors là je ne comprends plus rien que vient faire l'Algérie avec cette cartographie, soit je n'ai pas su l'interpréter ou bien les personnes qui laissent des commentaires sont obsédé par l'Algérie. Dans ce cas là je leur propose de prendre un billet d'avion et d'aller se faire leur propre opinion sur place in vivo!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais bien qu'en France pour dire maghrébins ont dit Algérien, je ne sais pas pourquoi ils ont tout le temps Algérien dans leurs bouches, il doit y avoir une maladie inconnu en France, l'Algérinite aigüe les symptômes c'est de voir des Algériens de partout.

      Supprimer
  6. Je crois que en ce moment sur les réseaux sociaux et dans les forums ,une nouvelle maladie contagieuse commence à s'installer, a t elle été créé dans un laboratoire ??? Quelle nom pourrait elle porter l'Algerite aiguë à staphylocoques haineux ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Putain on a pensé à la même chose en même temps, moi aussi j'y voyait une nouvelle maladie, en plus on a posté nos messages au même horaire.

      Les esprits se rencontrent

      Supprimer
    2. Les grands esprits, faut préciser ! xD

      Supprimer
    3. 14h48 garde grand pour toi nous seul le mot esprit nous convient xD aussi

      Supprimer
  7. Et je rajouterais comme la dame make France in blue again car avec des commentaires comme précédemment on fonce dans le rouge

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.