vendredi 1 novembre 2019

Les nourrissons mangent du pétrole.

Pourquoi pas ? Nous aussi et on ne dit rien !

Source  et plus.



L’association Foodwatch a révélé la contamination des laits en poudre destinés aux tout-petits. L’enquête réalisée par l’ONG porte sur 16 laits en poudre, dont ceux qui sont commercialisés en France par Danone et Nestlé, ainsi que des laits en poudre Neolac, Hero Baby et Nutrilon achetés en Allemagne et aux Pays-Bas. Sur les 16 testés, huit contenaient une 
« quantité préoccupante d’hydrocarbures aromatiques d’huiles minérales, aussi appelés MOAH », explique Foodwatch dans son communiqué.

« les recommandations de l’Anses (l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation) ainsi que son équivalent européen, l’EFSA, sont très claires : toute exposition aux hydrocarbures aromatiques par l’alimentation présente des risques pour la santé« . Ces substances toxiques peuvent être cancérogènesmutagènes (entraînant des changements durables dans l’ADN) et des perturbateurs endocriniens.

La contamination pourrait se produire « tout au long de la chaîne de production, de la récolte à l’emballage, en passant par le traitement ultérieur ». Cette contamination pourrait être due aux boîtes en métal, qui pourraient nécessiter l’utilisation de ces huiles pour être fabriquées.

Ces huiles (Dans Les laits) sont un mélange de substances obtenues après la distillation de combustibles fossiles, comme le pétrole ou le charbon. 

Celles-ci peuvent être utilisées comme lubrifiants dans des machines, dans l’industrie cosmétique ou dans des transformateurs électriques.

Lien pétition