mercredi 20 novembre 2019

Le sous sol de Cruas est monté de 8 cm !

Voilà enfin qui explique le temps qu'ils prennent avant la réouverture. 

Ce sont les soubassements qui inquiètent du fait de cette élévation du 
terrain. 


Et voilà pourquoi cela restera également indécidable. 

Comment démontrer objectivement que cette élévation a été parfaitement homogène dans les fondations de la centrale et qu'elle n'a pas provoqué là de fractures...

Source

Un séisme inhabituel d’une magnitude de 5,4 a eu lieu le 11 novembre dans la région de Montélimar. Grâce au partage des données d’observation du programme européen Copernicus, la communauté scientifique a pu rapidement identifier un soulèvement du 8 cm, puis l’expliquer.


9 commentaires:

  1. Carte sismique de la France :

    http://www.planseisme.fr/Zonage-sismique-de-la-France.html

    On voit bien cette langue rouge en cat 4 descendre jusqu'à Cruas !

    EDF le sait TRES bien !

    Cela étant dit, il y aussi cette ENORME carrière à flanc de collines juste derrière la centrale !

    On s'interroge dans les milieux autorisés !

    Notamment à cause de la TRES faible profondeur du séisme, le genre qu'on voit sur les zones de fracking !

    Balaises les mecs : éroder et araser la montagne juste derrière une centrale atomique, c'est de la balle coco !

    L'an prochain, on commence l'exploration pétrolière par fracking sous Tricastin ?

    Des "rapports d'experts" diront que c'est possible !

    Tof

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hassan Céef : ci possible ��

      Supprimer
    2. Juste pour comparaison, le zonage sismique de la Grèce :


      https://gr.ambafrance.org/Consignes-en-cas-de-seisme-6325

      Supprimer
  2. @ tof et ano de 06.35

    J'y met les pieds souvent de par mon boulot , oui ils savent (edf) que ca peut bouger , ils ont qd même calculé sur un recul de 100 as env de relevé de séismes et ont appliqué un coef de sécu qd même . Ne soyons pas plus extrémistes que le pire des complotistes . Sinon ds ce cas que dire de CEA de Cadarache où coulent de jours heureux 11 réacteurs expérimentaux et cela depuis 1960 env et où l'on construit actuellement IPER et qui est sur la même faille . Le réacteur a fission et non fusion nucléaire qui d'après les dires pourrait créer un trou noir en cas de pb. Qd à la montagne derrière elle a juste servi a faire du beton pour la centrale , ac ou ss elle en cas de séisme c'est tout pareil .
    J'apprecie vos coms mais sur le coup là calmez vous , je contrôle les soudures de tout ces équipements à longueur de temps , depuis 35 ans . La rigueur est de rigueur ds nos centrales , sans quoi nous ne serions ..., que des pourris vendus aux bénéfices de EDF . DSL de vous contrarier .

    Pour ano , Hassan ciffef , je l'ai poster y'a pas lgts , elle est mon domaine publique , mais je suis ds le partage , KDO

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    2. 8 cm c'est la taille de la bite du troll putois. Pas de quoi en faire toute une histoire.

      Supprimer
  3. C'est surtout un cadeau des nuls.


    https://youtu.be/9En0JNrKYB0

    RépondreSupprimer
  4. 100 ans, autant dire que dalle, alors que des séismes documentés supérieurs à 6 sont bien répertoriés dans la région !

    Quant à la carrière, c'est une information officielle :

    http://www.leparisien.fr/societe/tremblement-de-terre-en-ardeche-une-origine-humaine-est-elle-en-cause-15-11-2019-8194272.php

    J'y vais jamais sans biscuit !

    Quant à l'histoire des séismes dans la région, j'ai déjà posté le lien, et OUI, EDF a bien sous estimé la dangerosité de cette faille !

    Elle résiste à combien au fait la centrale ?

    Ah oui, un 5.2 !!!

    Autant dire encore : que dalle ! Il n'y a pas les marges de sécurité minimale, une centrale devrait résister à un 7 !!

    Y'a un rapport entre la Rose des Cathédrales et la "Rose" des centrales atomiques. Le centre de la Rose est ND la cramée.

    C'est de l'ésotérisme haut perché qui se fout comme de l'an 40 des séismes, une guerre d'influences énergétiques.

    Donc, au CEA, à EDF, on considère que le risque est acceptable, et on met des cierges pour que tout se passe bien pendant l'exploitation des installations nucléaires.

    100 ans pour des études géologiques !

    Ouarf !

    Tof

    RépondreSupprimer
  5. Balaises les mecs : éroder et araser la montagne juste derrière une centrale atomique, c'est de la balle coco !

    Juste pour ton info!! L'exploitation de cette carrière était la bien avant la centrale nucléaire !!
    Qui a fait les mauvais choix ???

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.