jeudi 21 novembre 2019

La république n’aime pas les musulmans ?

Chers musulmans, la République ne vous aime pas.


Débat après débat. Non contents d’avoir tour à tour interdit le voilesur les pièces d’identité, le voile à l’école, le voile intégral, les prières de rue, et Dieu sait ce qu’ils préparent encore pour parer l’ignominie de la légalité légitime, ils ont lancé des polémiques sur le voile à l’université, le voile dans la rue, le voile au travail, le voile à côté de l’école, le voile au sport, le voile sur la plage, le voile à la piscine, les bandanas qui imitent les voiles, les jupes longues, les barbes non taillées, l’absence de barbe comme pratique de la dissimulation (taqiyya), la tâche sur le front, les mosquées radicalisées, les hommes qui ne serrent plus la main aux femmes ou qui refusent la bise, les imams du bled, les imams de France, l’islamofascime, l’islamonazisme, l’argent du Qatar, les “listes communautaristes” et tant d’autres qu’on n’arrive même plus à suivre.
Sache qu’il faut vous faire une raison : ici on ne vous aime pas et vous serez les éternels étrangers que la République aura digéré dès lors que vous aurez consenti à délaisser votre folklore culturel d’outre-Méditerranée, à vous intégrer donc. Vous êtes les anciens «bougnoules», devenus «français d’origine immigrée» pour enfin avoir le droit d’être des «français de la diversité». Divers. Vous êtes dans la case «divers», comme la dernière des cases en bas d’un questionnaire, celle qui regroupe tous les inclassables. D’ailleurs, même le français «de souche» quand il se convertit devient partie prenante de ce corps étranger.
Ce n’est pas pour autant que nous devons baisser les bras et laisser agir ceux qui rêvent de faire de nous de futurs ouïghours. Si l’islamophobie (si l’on entend par ce mot la détestation de l’islam) est un fait divinement normal, combattre les idéologues de la haine qui incitent à des lois liberticides contre nous est tout aussi normal.

Source

David Guiraud (@GuiraudInd)
« Islamo-collabos » ou « islamo-gauchistes »,
c’est tout simplement le nouveau
 « judéo-bolchéviques » des années 20.

La différence entre Valeurs Actuelles et
des journaux comme La Libre Parole fondé par 
l’antisémite Drumont, c’est qu’il y a maintenant la couleur. 




Sympa ? Face à face ? Épreuve de force ? Deux camps ? Qui fait quoi ? Article autorisé. Français d S. c’est républicain.
...on avance bien.