mercredi 13 novembre 2019

Enquête dans l’affaire des bébés sans bras.

l'affaire des bébés sans bras : 

le pôle santé publique du parquet de Marseille vient d'ouvrir une enquête préliminaire pour « mise en danger de la vie d'autrui » et « blessures involontaires ».

Cette procédure émane d'une plainte déposée, cet été, de parents d'un enfant sans bras, habitant dans l'Ain.

L'objectif : connaître la vérité sur ce mystérieux phénomène qui touche aussi le Morbihan et la Loire-Atlantique, avec plusieurs cas groupés entre 2009 et 2014. La probabilité de trouver une cause est « infime » avait conclu le rapport du comité d'experts scientifiques (CES), nommé en février dernier.

Source


3 commentaires:

  1. Les bébés sans bras ce sont les nouveaux français types ... ils ne porteront pas de pancarte du style "Macron petite pute à Rothschild" et ne voteront pas .

    RépondreSupprimer
  2. Il parait que c'est le glyphosate qui attaque les foetus et cause des malformations; ce qui est surprenant, c'est que bon nombre de ces enfants vivent dans une même région, l'ain. L'hypothèse d'une pollution par des pesticides ou des rejets toxiques est une des pistes privilégiées. C'est le tribunal de Marseille qui est saisi car ils ont un pôle santé publique.

    RépondreSupprimer
  3. Bizarre que le glyphosate soit l'accusé car comment expliquer que la matrice et donc la mère ne soit pas touchée?
    Le plus bizarre de cette affaire se résume vite:
    -Pourquoi ces spots de problèmes de santé sont-ils dans des zones clairement définies (villages , quartiers, lotissements)? Question subsidiaire: Pourquoi les médias n'en citent-ils que quelques-uns alors que tout le pays est touché?
    -Comment se situe le suivi prénatal qui a pour but de trier ces problèmes dès la conceptions?

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.