dimanche 27 octobre 2019

Soyons « Vigilants » mais en silence.

57% des personnes interrogées dans un sondage IFOP se disent d'accord avec la proposition d'une société de vigilance et adhèrent à la phrase : "Les citoyens ont un rôle à jouer dans la détection et le signalement de comportement...etc"...


(https://twitter.com/Achour_Yasmine_/status/1185995453231484930)

"Je suis scandalisée qu'en 2019 on n'interdise pas cette "oeuvre" de #DeVinci ! (L'homme de Vitruve)

Sexiste (avec ces parties génitales masculines bien en vue) et très discriminant ! (représente les proportions "parfaites" du corps humain) #grossophobie #discrimination #louvre"
 -------

Soyons donc vigilants comme Twitter ! C'est à dire : restons muets.
C'est mon conseil. 
Vigilance ou délation, la frontière est floue ce qui permettra, plus tard, des règlements de compte à l'aveugle, n'en doutez pas ! 
Beaucoup quittent ou rêvent de quitter la France et cette tendance s'accélère.
Restons vigilants pour nous, notre sécurité, nos enfants, nos familles mais gardons nos "vigilances" secrètes.
Je n'ai jamais repris cette image, c'est le moment aujourd'hui. Je n'entends rien, je ne vois rien, je ne dis rien. 

Je ne dis rien, d'autant plus qu'en 2019 "dire c'est faire". Le comble de l'absurdité. Mais aussi le signe que l'acte a remplacé le "symbolique'.

"Au pied de la lettre", nous en sommes là ! Et ceux qui suivent comprendront parfaitement d'où vient cette injonction.

Sachant que la lettre n'est a priori là que pour faciliter l'analyse de l'acte et ne peut se substituer à lui dans une société cartésienne.

Le symbolique nous quitte. Le langage est le symbolique, les écrits, la transmission par les apprentissages. Sans le symbolique c'est l'animalité.

Savez-vous comment les autorités (lesquelles c'est toute la question) ont été vigilantes dans mon quartier "populaire" après l'attaque de la préfecture ? 

-mosquée fermée pendant une semaine environ
-et depuis, plus aucun kami dans la rue aux heures de prière.

Comme quoi..."quelqu'un a bien été "vigilant".... Est-ce à dire que le kami est un signe faible ou fort de radicalisation ? non, bien sur ! C'est juste culturel. Qui ne le sait pas ? 

Vigilant auprès de qui ? De la police ? Délateur de son voisin via une main courante ? Je n'ai pas tout suivi.

Fermons-la ! Urgemment ! Taisons-nous ! Restons vigilants 😉  ! En effet, où iront donc les listes des citoyens "vigilants" ?

Les listes..."retour des heures les plus sombres"... Pour qui ?

Faisons comme nos dirigeants successifs : fermons les yeux dans un souci de vivre ensemble de paix de sécurité de partage d'assimilation d'inclusion d'amour du prochain

La communautarisation c'est du fric. Beaucoup de fric. 

C'est un marché, ce sont des mécanismes de redistribution internes, des organisations de trafics, des financements étrangers, de la corruption, du népotisme, de la remittance qui fait vivre des familles ailleurs...

Ils voudraient stopper la communautarisation qu'ils n'y arriveraient pas. 

Des municipalités entières ont croqué via la construction de logements et de transports. Elles ont vécu sur le clientélisme, les bakchichs pour l'obtention d'un appartement. Les municipalités devraient détruire des barres d'immeubles entières et disséminer les habitants ?

Elles n'en ont plus ni les moyens financiers, ni politiques, ni économiques et encore moins géographiques !

Dans le monde entier, actuellement, se sont formées des villes tentaculaires toujours avec leurs banlieues adjointes qui fournissent la main d’œuvre à bas coût. 

En Europe, nous différons des USA en cela que notre immigration est culturellement beaucoup plus éloignée des primo habitants que l'immigration us. 

Accueillir des mexicains ou boliviens n'est pas identique à accueillir des érythréens ou soudanais. La Suède est en proie aux mêmes soucis.

Accueillir, un verbe employé à tort et à travers qui n'a absolument plus aucun sens.

Au fait, c'est dimanche, je vais donc me permettre une question un peu limite :

"Combien de corps ramassés aux matins parmi les accueillis sur les périphs parisiens en 5 ans de colline du crack ?"

Tout se passe comme si personne ne mourrait jamais chez les migrants enregistrés/dublinés ou les purs clandestins.

jdcjdr...

...être vigilant, pour le moment, c'est savoir se taire. Laissons avancer les discours des politiques paumés ! Ils viennent de se rendre compte qu'ils ne géraient plus l'état dans l'état qu'ils avaient eux-mêmes mis en place dans leur propre intérêt.

Ils commencent peut-être à se rendre compte que le fric des communautés ne rentre plus dans leur poche, que le mécanisme leur a échappé et qu'au final, ils perdent maintenant du pognon au profit d'autres acteurs !

Il ne faut jamais sous-estimer l'ennemi. Chacun défend ses intérêts, il n'y a ni bien, ni mal en la matière. Seul compte le territoire perdu ou gagné sur l'ennemi.

Pour finir, je dirais que si les citoyens doivent devenir "vigilants" c'est que les services payés pour l'être sont soit gangrénés, soit dépassés, soit en danger. Rassurant !

 😉

 Rappel : quand Trump a déclaré la "guerre commerciale", tout était dit. Une guerre commerciale précède ou accompagne toujours une guerre.

L'économie actuelle globale ne survit que grâce au commerce mondial. 

Je note des guerres partout et, en l'absence de guerre ouverte, des conflits internes à chaque pays, des incendies évidemment criminels ou des catastrophes, telle celle au Brésil, qui tombent à pic !

Le commerce a besoin de sécurité pour établir des contrats. C'est la première obligation pour toute signature d'un acte commercial... et ce, depuis les phéniciens. 

Les citoyens civils ne sont pas des soldats, par définition. Ne pas confondre armées et milices.

😇