mercredi 2 octobre 2019

Rouen et autre Seveso, la colline a des yeux.




La ministre de la Santé Agnès Buzyn a reconnu , à propos des substances qui se sont consumées dans l'incendie de l'usine Lubrizol, que :

« personne ne sait aujourd'hui ce que donnent ces produits mélangés quand ils brûlent ».AFP 

(Potentialisation) 

http://infoterre.brgm.fr/rapports/RP-63966-FR.pdf

Lisez !


L’eau.... est la première à être touchée en cas d’accidents chimiques. Eau de rivières, de source et de pluie.

Page 12 : méconnaissance globale des effets potentiels...

Page 49-53 : aller se pendre avant de faire face à une longue maladie.

Page résumé des précédentes : tout ceci est indétectable à l’odeur.


5 commentaires:

  1. Pour info : malaise à BFM :
    https://www.facebook.com/lavraiedemocratie/?hc_ref=ARTM2yTEMUeIRshKcLacpOs0kkHpoR1R8mLGgMJDORv6ZV4jE-_mXJLUoy81rCTGwhY&fref=nf&__xts__%5B0%5D=68.ARADlSgCbz6tBARe20q1uXHzR_lKBIxX5leBDEv_OM0vyn6FGllpdfAxvDTAW2oUnHMdvWBmPQ2yKzrwV1mGZV3iaSh6l3tNzCjrlO_jNFkDVihzDcYdM8KwUUumDf6W7ISNq1t85_sgj4zH4XuO0SJemtsPtaY97mmS6-CKdXGebhp0Q3GBKCFGQWVjf7vTc2xogAKSFwrgNiVHXFejgY-PWvyo5lPSYK0qYNpnNVe4DcTXVg1yLijxxa2s8aN2IZ80rUas3yp-XoBq1MnlcL9qq4RlH6Dp5UkkScvX-bsh2kIWS21Pdoz7ZcmjQCoc-YDxh67pAZ8QhXhYRyoEnMSAHpBV2JVnhm2zCzCVPL-6TVBovPtrTDIKA21JNu9MiIMh96SH-zC453oQGd25pipRjyel7IG3M2FNrtBgc9kWKMYDn28aqbuEf9musuSkQE88zIKRaLJH_vUXqL9knjQJhnD7niNbXabVoMGE33q_MQoIhBira5nNBAD2aVYyXw&__tn__=kCH-R
    isa

    RépondreSupprimer
  2. HS / L'ancien président de Microsoft Canada s'exprime sur la 5G - autre personne qui vit dangereusement : https://www.youtube.com/watch?v=9lzyoRBwyXA
    isa

    RépondreSupprimer
  3. Quand les produits sus-mentionnés crament et répandent leurs miasmes dans l'atmosphère, cela produit, entre autres choses des DIOXINES !

    Tout le monde le sait.

    D'où les silences gênés aux entournures !!

    https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/dioxins-and-their-effects-on-human-health

    Odeurs : prenons le cas de l'H2S, l'hydrogène sulfuré. A faibles concentrations, il dégage la fameuse odeur d'œuf pourri bien connue. Mais au-delà du seuil mortel, la concentration est telle qu'elle devient indétectable à l'odorat humain.

    C'est la raison pour laquelle on retrouve parfois des pêcheurs à pieds morts sur les estrans bretons couverts d'algues vertes. La trop forte concentration échappe au détecteur nasal humain au-dessus du seuil de létalité.

    Le seuil de létalité est de 1000ppm.

    Je le sais pour avoir bossé dès 15 ans sur le plus gros site mondial de production d'H2SO4.

    Si tu fais cramer de l'huile dans ta poêle, tu fabriques de l'acroléine, toute aussi mortelle.

    L'effet cocktail de ce qui a cramé à Rouen laisse envisager le pire en terme d'impacts à long terme.

    Quant aux pompiers qui ont pataugé dans ce cloaque à court d'air comprimé, no comment !

    La tenue correcte pour ce type de feu, c'est du NBC.

    Tof

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les rouennais sont effrayés ; ils continuent à avoir des maux de tête, des vomissements, des boutons et des odeurs pestilentielles; de nombreux enfants sont hospitalisés; ils ont réouvert les écoles mais certaines ont été refermées à cause de malaises et maux des enfants; ils les obligent à la cantine à boire de l'eau du robinet ; certaines écoles n'ont pas été nettoyées; les rouennais reçoivent des fibres d'amiante dans leur jardin à plusieurs kms y compris dans la cour de la crèche à bihorel dont des morceaux de ciment avec filaments; certains touchent les suies qui ont recouvert la ville; les quais du métro sont couverts d'une huile graisseuse et glissante; les animaux sont malades en buvant l'eau; les agriculteurs sont en colère car ils n'ont plus le droit d'écouler leur production dans près de 200 communes ; et E.Philippe refuse la déclaration de catastrophe industrielle! Par ailleurs, le préfet fait croire que l'amiante ne dépasserait pas sur site le seuil de toxicité admis selon les normes du bâtiment, avec des analyses faites en local. On court vers une catastrophe sanitaire que nos élus ne maîtrisent pas. Ils enquêtent sur l'amiante dans un pourtour de 800m de l'usine outre sur les dioxines. 40 personnes ont déposé plainte et le procureur de Rouen a fait délocaliser l'affaire sur Paris!

      Supprimer
    2. Rouen : présence de dioxines confirmées...

      Mais pas trop ! :)

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.