mercredi 16 octobre 2019

Le Roi du K.O.

Cramon restera dans les mémoires comme « le roi du chaos ».


Aucun président n’avait autant mutilé de manifestants sur une aussi longue durée et à un rythme aussi effréné que lui.

De surcroît, des incendies d’entrepôts et / ou d’entreprises chaque jour. Des métiers ou des mouvements revendicatifs dans la rue chaque semaine.

Chaque samedi les foules colériques partout. Les gens abandonnés h24 sur les trottoirs. Justice nulle part.

Tout le monde se hait, la division est partout, la paix nulle part.



Quand les pompiers de Paris, l’armée donc, se retrouvent sous les jets de gaz de la police de Paris...ça ne peut être que sous Cramon !

Un vrai petit Néron.