vendredi 18 octobre 2019

Il était un foie Lubrizol.

Selon les informations du Monde, certains viennent de recevoir les analyses biologiques réalisées après l’intervention. Et les résultats ne sont pas bons. Pour au moins une dizaine d’entre eux, dont une majorité appartient au service départemental d’incendie et de secours de Seine-Maritime (SDIS-76), les bilans sanguins font apparaître des résultats anormaux pour le foie, avec des niveaux de transaminases trois fois supérieurs à la normale, ainsi que des perturbations au niveau de la fonction rénale.

Les ordonnances prévoient de nouvelles analyses un mois et trois mois après les premiers prélèvements. Les sapeurs concernés par des résultats anormaux doivent, eux, faire des bilans tous les quinze jours pendant six mois.

« Ces résultats ne sont pas bons, commente le toxicochimiste André Picot. Le foie, comme les reins, c’est notre centre antipoison. Si les transaminases sont élevées, c’est que le foie a subi une agression. ».

Source


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.