dimanche 13 octobre 2019

Grande-Synthe : camps de survivalistes.



(09/10/19).



Fatima passe ses journées à arpenter les bois à la recherche des distributions de nourriture.

Plusieurs associations se relayent pour distribuer des repas tout au long de la semaine. 

....des petits-déjeuners sous une pluie battante. Jusqu’à 150 personnes se présentent à chaque fois. Sur la table : du pain, de la pâte à tartiner, du thé, du chocolat chaud et des bouteilles d’eau.

. “Dans les bois ils n’ont même pas de quoi boire, il n’y a aucun accès à l’eau potable”.

Il n’y a pas non plus de sanitaires. “Cela fait 25 jours que je n’ai pas pris une douche...... fait les cent pas sous une bâche grossièrement tendue en attendant que la pluie se calme.

Les gens sont dans l'humidité toute la journée, leurs vêtements restent mouillés, impossible de se réchauffer dans ces conditions. Il fait si froid que la plupart reste éveillé la nuit autour d’un feu. Ils font des siestes parfois la journée mais ils sont tous globalement épuisés.”

 “Il fait tellement froid la nuit qu’on se tient chaud en se collant les uns aux autres, on est obligés de se faire des câlins !”.

Beaucoup refusent de rejoindre les centres d'hébergement, par peur des autorités, surtout. “Ceux qui ne montent pas dans les bus sont souvent dublinés, ils ont peur d’être expulsés.

Source

Et là, ce n’est que le côté sympa des choses...

....alors, les climato Rébellion ? on vous attend !

C’est le moment de défricher et de planter des pommes de terre, bios bien sur ! 
Qu’attendez-vous Place du Châtelet ou Rue de Rivoli ? 

À vos bêches, à vos râteaux !

Les bois sont occupés ou le seront. Ainsi que les maisons vides en ruralité. 

Pensez à bien isoler !

Les gens ne se rebelleront que lorsque leur propriété sera menacée.

Notons que la propriété est plus importante que la sécurité des enfants.


6 commentaires:

  1. Toi tu toi être constipé aujourd'hui

    RépondreSupprimer
  2. Même pas fichus de clouer 3 planches pour faire un bidonville des sacrés survivors en effet.

    RépondreSupprimer
  3. Je t'ai piqué ton texte pour le coller sur mon mur.
    Je trouve ça tellement juste. C'est ecolos en carton me font suer.

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.