mardi 1 octobre 2019

Des attentats légaux de Murphy ?




Un incendie s’est déclaré lundi 30 septembre 2019 dans un site classé Seveso seuil haut,  à Toulouse. Le feu a pris dans l’un des hangars de stockage de batteries de la Société de traitement chimique des métaux (STCM) qui est située avenue de Fondeyre, au nord de la Ville rose.

Les pompiers de la Haute-Garonne confirment qu’à leur arrivée sur les lieux, l’incendie avait déjà été maîtrisé. 

(Merci à « anonyme ».) 

Mais qui met le feu et où et comment ? On ne sait pas.... le flou /Lubrizol :



———
https://actu.fr/occitanie/toulouse_31555/toulouse-depart-feu-dans-batiment-dun-site-classe-seveso_28002812.html

4 commentaires:

  1. Encore un mégot.

    Salauds de fumeurs.

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme essaie de se tenir au fait de l'actualité IMPORTANTE et contribue de modeste façon.
    Merci à vous pour accepter les commentaires anonymes qui nous permettent de rester tranquillou un être lambda !

    RépondreSupprimer
  3. Omerta sur une catastrophe industrielle majeure aux portes de Paris
    28 septembre 2019 Régis Ollivier Environnement, France, Politique
    Par Marc Laimé – Le 27 septembre 2019 – Le Monde Diplomatique

    Totalement passée sous silence: « En l’espace de quelques mois, c’est le quatrième incident grave, incendie ou explosion, sur ce même site. » En lien avec la catastrophe de Rouen.

    En plein été, une installation stratégique de la plus grande station d’épuration des eaux usées d’Europe est totalement détruite par le feu à trente kilomètres de la capitale. Il faudra entre trois et cinq ans pour la reconstruire, au prix, dans l’intervalle, d’une pollution gravissime de la Seine. Ce site n’a cessé d’enregistrer des sinistres de plus en plus graves depuis plusieurs années. Sa gestion est entachée par des dévoiements sans précédent en matière de marchés publics. Un désastre absolu, qui ne suscite qu’une inquiétante indifférence.


    Le 3 juillet dernier, un incendie spectaculaire se déclenche sur le site classé « Seveso seuil haut », c’est-à-dire faisant l’objet d’une surveillance particulière en raison de la toxicité des produits qu’il abrite, au sein de l’usine « Seine Aval » (SAV) du Syndicat interdépartemental pour l’assainissement de l’agglomération parisienne (SIAAP) implantée dans la plaine d’Achères, dans les Yvelines (1).

    S’étendant sur 600 hectares, la gigantesque station d’épuration, à l’intérieur de laquelle on ne se déplace qu’en voiture ou en camion, est lovée dans une boucle de la Seine, à cheval sur les villes de Saint-Germain-en-Laye, Maisons-Laffitte et Achères. Elle traite 60 % des eaux usées de 9 millions de Franciliens, ce qui fait d’elle la plus grande station d’épuration d’Europe.

    C’est un bâtiment de 6 000 m2 servant à la « clarifloculation » des eaux usées (procédé d’élimination des particules en suspension, notamment des phosphates (2)), abritant plusieurs cuves de chlorure ferrique, substance toxique et hautement corrosive, qui a pris feu. L’unité se situe au début de la filière de traitement des eaux usées, et abrite une myriade de colonnes en plastique, dans lesquelles circule le chlorure ferrique. Un énorme panache de fumée noire se dégage aussitôt, visible à plusieurs kilomètres à la ronde.

    https://blog.mondediplo.net/omerta-sur-une-catastrophe-industrielle-majeure

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas besoin d'incendiaire avec les logiciels actuels.Une simple information incompatible met les système en cafouillage. Ce site était un monstre géré par des logiciels contradictoires. On part sur une chasse aux sorcières pour des marchés publics. Mais toute notre société est prise dans le filet informatique au niveau sécurité technologique. Les hommes sont une variable qui n'a plus grande importance.
      Là on parle de traitements des eaux usées mais la filière des incinérateurs parisiens n'est pas à oublier car elle est en grand danger.
      L'histoire de Rouen peut se répéter sur toute la région parisienne. Là on sera loin du petit feu de paille de Notre Dame de Paris!

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.