vendredi 6 septembre 2019

Vive réaction en Afrique suite à la xénophobie Sud-Africaine.

Crédit Crédit Guillem Sartorio / Agence France-Presse - Getty Images




Au Sénégal Les stars de la pop ont annoncé un boycott. Air Tanzania a suspendu ses vols à destination de Johannesburg. Madagascar et la Zambie refusent d'envoyer leurs équipes de football. Le Nigéria a rappelé son ambassadeur et s'est retiré d'un important forum économique.

En Afrique du Sud, les émeutiers de Johannesburg et des environs qui ont visé cette semaine des immigrés originaires d'autres pays africains ont incendié leurs boutiques et provoqué au moins 10 morts. Maintenant, des citoyens et des gouvernements en colère à travers le continent s'en prennent à l'Afrique du Sud et à ses entreprises, dénonçant ce qu'ils appellent la «xénophobie».



Les Sud-Africains considèrent souvent les immigrants originaires de pays comme le Nigéria, le Mozambique, la Somalie et le Zimbabwe comme des concurrents pour les emplois et les services sociaux.

En Afrique du Sud, les attaques contre les étrangers sont devenues courantes et ont commencé dimanche.



Mardi et mercredi, les manifestants se sont précipités et ont parfois pillé des entreprises appartenant à l'Afrique du Sud au Nigeria et en Zambie, y compris les supermarchés Shoprite. La société a fermé des magasins. Le géant sud-africain des télécommunications, MTN, a fait de même.
Jeudi, les manifestations se sont étendues à la République démocratique du Congo, où des manifestants devant l'ambassade d'Afrique du Sud à Kinshasa portaient des pancartes indiquant «Ne tuez pas nos frères» et «Pas de xénophobie». À Lubumbashi, ils ont cassé les vitres au sud. Consulat d'Afrique.
Le Nigeria a rappelé son ambassadeur en Afrique du Sud. L'Afrique du Sud a fermé ses missions diplomatiques au Nigeria, invoquant des menaces .
Les affrontements jettent un nuage sur le Forum économique mondial en Afrique, qui a débuté mercredi au Cap. Les dirigeants devaient discuter du pacte de libre-échange, un accord signé par 54 pays qui, selon leurs partisans, pourrait modifier les relations économiques sur le continent. Source

——— c’est parti ! C’est la faute des blancs et de l’apartheid...l’apartheid, fallait quand même penser que ça laisserait des traces indélébiles et à juste titre. Mais, là, rien à voir avec l’apartheid...

Je subodore un mouvement orchestré sur les RS... algorithmé au son du clairon... attention à ce qu’il se passe en Afrique. La diaspora africaine est très nombreuse en France, c’est un poids politique et sociologique. Plus en France que dans les autres pays européens. La France n’est comparable à aucun autre pays européen en matière d’immigration.