jeudi 26 septembre 2019

R.I.P. Jacque Chirac.






Abracadabrantesque  !


Sur l'Afrique :




À Jérusalem :



Chirac pour Paris 1977 :







"J'ai dissous l'Assemblée Nationale".




Sur le "bruit et l'odeur des immigrés" :







(Je ne parlerai pas des essais nucléaires dans le pacifique).











































37 commentaires:

  1. Je l'aimais beaucoup, il ressemblait à mon père..et je lui souhaite un bon retour à la Maison la haut, Condoléances à sa famille..
    R.A

    RépondreSupprimer
  2. Salut Jacquouille la fripouille, on se sera bien marré avec toi !

    RépondreSupprimer
  3. Le grand Jaques est parti manger les pommes par la racine.
    Il fut le dernier président de la RF a avoir un semblant d'indépendence nationale comme l'a montré son refus de s'aligner derrière Bush et Blair pour leur guerre illégale.

    Les suivants ne sont des laquais jouant un rôle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La pince au crabe d'or26 septembre 2019 à 06:47

      Il fut le dernier président tout court

      Supprimer
    2. Et il a tout fait pour que ce soit le cas. ;)

      Désormais les président français ne sont que des gauleiters...

      Supprimer
  4. Une ordure qui a islamisé la France et est responsable de ce qui s'en vient. Il y a peut-être une Justice de l'autre côté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. t'as oublié le referundum contre l'europe qu'il nous a offert et que sarkosy s'est dépêché d'annuler...

      Supprimer
    2. Et se remettre dans l'OTAN. Et la fin du service militaire. Et il a reconnu la responsabilité de l'Etat français dans la déportation des juifs, un sacré gaulliste, en plus il l'a fait car les loges faisaient pression sur lui en utilisant des affaires de cul. Il a refusé de débattre contre Le Pen en 2002, peur de se faire atomiser sûrement. Il avait un réel amour des noirs et de l'Afrique ceci expliquant en partie notre situation actuelle. Et c'est sans parler de ses ennuis de justice.

      A la limite, il a été bon en disant de manger des pommes et en faisant croire qu'il aimait le foot en 1998.

      On ne peut pas lui enlever qu'il était un as de la politique politicienne, capable d'être d'accord avec tout le monde pour gagner des voix. Tout comme il était très fort pour jouer son rôle de prolo à cent lieues de ce qu'il était vraiment. Et aussi il a caché fort bien son socialisme.

      Il a largement fait sa part pour détruire ce beau pays qu'était la France. Si on peut clairement détester de Gaulle pour son oeuvre, qu'en est-il de super-menteur ?

      Je me demande ce que le califat de Fronce dira quand micron crèvera...

      Supprimer
    3. A son actif aussi la transformation de la lutte contre l'insécurité venant de l'immigration en lutte contre l'insécurité routière, ce qui donne ces conneries de radars automatiques et une restriction supplémentaire de nos libertés.

      La dissolution qui a amené le trotskiste coton-tige au pouvoir, période pendant laquelle il n'y a jamais autant eu de privatisation.

      Les premiers tabassages de masse des blancs en 2005. C'est ça la multi-fracture sociale...

      Supprimer
    4. Et on peut parler aussi d'avant qu'il soit président, c'est sans fin.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Regroupement_familial#Décret_du_29_avril_1976_:_autorisation_sous_conditions

      Et oui, un homme qui avait ses contradictions. Dans un premier temps signer le regroupement familial, la fin de la France quoi, et dans un second temps parler du bruit et de l'odeur. Pas mal, pas mal !

      Il en a fait des choses ! Pleurons !

      Supprimer
    5. Oh, et un autre petit point de détail :

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_Veil

      Ce n'était pas sous un gouvernement Chirac déjà ?

      Un grand amoureux des français cet homme...

      Supprimer
  5. Les grands criminels meurent toujours dans leur lit.

    RépondreSupprimer
  6. Ce n'était qu'un laquais porteur de valises (pleines de millions). Un vrai français couillu qui a triché et menti autant comme autant.
    La France d'aujourd'hui en a encore beaucoup de ce genre dans les rouages du pouvoir.
    Grande gueule et vraiment con a ses heures il a fait autant de bêtises que la moyenne des autres.
    Les français l'aimaient parce qu'il pelotait le cul des vaches au salon de l'agriculture et qu'il savait parler normalement. Contrairement à Giscard ou à Mitterrand qui se croyaient au-dessus du petit peuple.
    On n'était pas encore à l'époque des 1/2 cerveaux Sarko-Flamby et Micronus qui se sont ridiculisés de nombreuses fois .
    A ne pas oublier que la Dame des pièces jaunes est toujours en vie et continue toujours son pillage de la monnaie.

    RépondreSupprimer
  7. Qui était la vraie mère de Chichi sachant que sa mère légale ne pouvait plus avoir d'enfants ? Cela ne le rend que plus lumineux...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. https://www.medias-presse.info/naissance-de-jacques-chirac-le-pretendu-scoop-de-gala/81123/

      "L’information avait surtout été donnée en son temps par Henri de Fersan dans son livre L’Imposture antiraciste paru en 2001 :

      « En effet, il n’est pas le fils d’Abel et Marie-Louise Chirac. Il n’est pas né le 29 novembre 1932 à Paris… La réalité a été révélée en 1975 par la Gaceta Illustrada, une revue madrilène : Jacques Chirac s’appelle en réalité Santiago Cordero Marin, il est né le 6 septembre 1934 dans le village d’Albana, dans la province des Asturies, en Espagne, ce qui explique pourquoi il a accordé la carte d’ancien combattant aux volontaires communistes des Brigades Internationales([i]). Proche du parti communiste (puisque signataire de l’Appel de Stockholm), il « passa à droite » lors de l’hyménée gaulchevique de 1962. Les trotskistes, reconnaissant l’un des leurs, firent tout leur possible pour faciliter son accession au pouvoir : les trotskistes des médiats, rassemblés par Claude Chirac, qui fut l’une des leurs (membre du PCI ainsi que son concubin, l’ancien judoka Thierry Rey), notamment Libération et Canal Plus, l’ont présenté sous un jour sympathique (souvenez-vous du « Chi » des Guignols). Selon notre confrère Pierre de Villemarest, c’est sciemment que Jacques Chirac amena la gauche au pouvoir en 1997([ii]), « au nom de l’intérêt général et parce qu’il fallait que la France unisse toutes ses forces pour entrer dans de bonnes conditions dans l’Euro([iii]) ». En effet, Chirac était certain qu’une majorité de gauche voterait en faveur de la monnaie unique (ce qui n’était pas le cas d’une majorité de droite), ce qui est conforme aux voeux de la haute finance apatride à qui Chirac doit tout et dont il se sent proche, tant sur le plan politique que sur le plan ethnique ; ce qui lui vaut le soutien sans failles de Laurent Fabius([iv]). Les liens entre Chirac et les extrémistes juifs ont encore été renforcés par la réception du 16 février 2000, organisée à l’Elysée, lors de laquelle a été reçue l’Anti-Diffamation League, organisation extrémiste juive dont nous reparlerons, et où Chirac fut décoré par celle-ci devant l’ambassadeur des Etats-Unis, Felix Rohatyn, lui-même lié à cette organisation."

      (((...)))

      Supprimer
  8. A défaut d'avoir été d'accord forcément avec lui j'ai quand même la nostalgie de ces hommes politiques qui nous ont bien fait marré quand même.
    Il faut dire que nous avions de vrais humoristes pour les mettre en scène.
    C'était autre chose que les tweets.

    Qu'il repose en paix

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Il faut dire que nous avions de vrais humoristes pour les mettre en scène."

      Très bien vu !

      Supprimer
  9. Et moi, et moi, et moi...

    RépondreSupprimer
  10. Jacques Chirac - Musique officielle de sa campagne de 1981

    https://www.youtube.com/watch?v=1DfSMZ7kGiU

    1981. Le choix entre la peste et le choléra.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @1:50 "liberté de travailler". On en parlera aux prolos...

      Et en face le socialiste médaillé de la francisque.

      La France prise dans les mâchoires du mal. Plus d'innovation. Une mort lente...

      Supprimer
    2. la génération née en 46/47 trop facile à influencer ils ont subi un lavage de cerveau,peu de notion du bien et du mal,juste ce que dit la tv,du niveau de l'insecte moins que des animaux qui eux au moins l'instinct de survie...

      Supprimer
    3. Oui. Et malheureusement, quand ils seront clamsés, nous serons ruinés et en minorité si on laisse faire. La démocratie des vieux, c'est la mort des jeunes.

      Supprimer
  11. Monsieur le cocaïnomane ( hé oui, lui aussi...) "Cinq minutes douche comprise" nous a coûté un pognon de dingues (et je suppose que ce n'est pas fini puisque Bernadette est toujours là) :

    http://www.observatoiredesgaspillages.com/2011/04/le-cout-de-chirac-pour-les-contribuables/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le dealer du Tout-Paris, prince de la cocaïne, se venge de Chirac et Johnny

      https://www.youtube.com/watch?v=jjEvNgbuptE

      :)

      Supprimer
  12. chirac 2002

    https://www.youtube.com/watch?v=_xsLo9zWJh4

    Cette victoire est une ode à la France bigarrée qui nous a apporté le bonheur et la prospérité. J'aime beaucoup le drapal marocain au premier plan et les noirs tous contents !

    C'est ça l'héritage Chirac !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Normal c'est l'argent de la France...

      Jacques Chirac : "Nous avons saigné l’Afrique pendant quatre siècles et demi"

      "On oublie seulement une chose. C’est qu’une grande partie de l’argent qui est dans notre porte-monnaie vient précisément de l’exploitation, depuis des siècles, de l’Afrique."

      Bah ui sinon c'est quoi la France , du vin et du fromage ?

      Supprimer
    2. Sinon la France, c est surtout des cerveaux....tout ce qui manque a l Afwique...

      Supprimer
    3. "Bah ui sinon c'est quoi la France , du vin et du fromage ?"

      Même s'il n'y avait que ça, ce serait toujours mieux que toute l'Afrique cumulée qui boit de la pisse de vache maigre et bouffe des bananes. Plante même pas africaine à la base. Merci les européens de les avoir amenées avec le maïs et tout ce que bouffe les noirs de nos jours. A part l'igname et je ne sais quelles autres merdes dégueu genre de la bière de jus de chicots. lol :)

      Supprimer
    4. (je retire pour les bananes en fait, mais c'est pas africain à la base, lol)

      Supprimer
  13. Jacques Chirac : "Nous avons saigné l’Afrique pendant quatre siècles et demi"
    Encore un qui ne sait pas compter sur ses dix doigts.
    Quand il a dit ça(si toutefois c'est lui qui l'a dit,ce dont je doute un peu vu que tout le monde le dit si intelligent...)nous étions au 20ième siècle -450 ans cela fait aux alentours de 1550.Il me semble qu'en ce temps là l'europe avait d'autres soucis que ses futures colonies.C'était aussi une époque où les barbaresques écumaient la méditerranée pour razzier les villes et villages proches de la mer afin d'approvisionner en esclaves le califat de l'époque.
    Certaines populations obtiennent des bienfaits d'autres ne récoltent que des misères...
    "Quand Dieu aime une personne, il appelle Gabriel et lui dit :"j'aime cette personne dis a tout les habitants du paradis de l'aimer aussi". Alors les gens du paradis aiment cette personne et elle est couverte de bienfaits.
    Quand Dieu n'aime pas une personne,il appelle Gabriel et lui dit:" je déteste cette personne dis à tout les habitants du paradis de la détester". Alors tout les gens du paradis détestent cette personne et elle ne récolte que méfaits,atteintes injures offenses,atrocités,la liste est longue.
    Pensez vous qu'il en va de même pour les populations?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Petit rappel d'un article posté ici même il y a peu. Petit rappel que la plupart des ancêtres de ceux qui postent ici et se font traiter de colonisateurs ont vécu ça ou pas mieux :

      http://echelledejacob.blogspot.com/2019/06/les-notres.html

      " C’est ainsi que la comparaison entre deux conditions inhumaines, dont l’une est l’esclavage, m’a rappelé Victor Hugo qui avait condamné dans les termes les plus définitifs l’esclavage des Nègres (à son époque on disait Nègre -- coucou Wendy c'est pas moi c'est Hugo ! :D --, respectueusement, comme on disait Chinois, comme on disait Indien, on ne disait pas encore les Noirs, les Jaunes, on était moins évolués); donc Victor Hugo avait condamné fermement le commerce du Bois d’ébène, et l’esclavage en Louisiane et aux Antilles. On connaît notre Hugo. Mais il ajoutait que la condition du Nègre des plantations était cent fois plus enviable que celle des prolétaires de Manchester, de Mulhouse....des grands centres de la révolution industrielle.

      Dans la même veine, Paul Lafargue, le gendre de Marx, écrivit dans le Droit à la paresse :

      « Les forçats des bagnes ne travaillaient que dix heures, les esclaves des Antilles neuf heures en moyenne, tandis qu’il existait dans la France qui avait fait la Révolution de 89, qui avait proclamé les pompeux Droits de l’homme, des manufactures où la journée était de seize heures, sur lesquelles on accordait aux ouvriers une heure et demie pour les repas. »

      Il notait aussi que dans les plantations de Louisiane on ne faisait pas travailler les enfants en bas âge. Qu’il valait mieux travailler au soleil, entretenu par un maître qui avait tout intérêt à vous garder en bonne santé, que dans les filatures de cotons anglaises ou françaises : là,

      « ce n’est pas là un travail, une tâche, c’est une torture, et on l’inflige à des enfants de six à huit ans. [...] C’est ce long supplice de tous les jours qui mine principalement les enfants dans les filatures de coton. » "

      "Cette horrible condition concernait des millions et millions et millions d’enfants, de femmes, d’hommes. C’est de leur labeur incessant, du martyr légal du prolétariat à Manchester, Liverpool, Mulhouse, Fourmi, Turin, Barcelone, etc...etc...etc...., que naquit l’accumulation primitive du Capital ouvrant sur la supériorité économique de l’Europe. Nous ne devons aucunement repentance à quiconque, CRIF, CRAN et autres ligues !

      Cette mémoire tragique je la porte dans mon cœur. C’est là qu’est ma gauche. Tant que j’aurais un souffle de vie je ne laisserai jamais personne prétendre que nous devrions ce que nous avions, notre industrie, notre médecine, notre sécurité sociale, toute notre pauvre « richesse » de pauvres, à d’autres qu’à nous-mêmes, à nos pères, aux nôtres ! Ces droits, cette liberté dont ces geignards victimaires profitent largement, ici, les détruisant, incapables qu’ils étaient eux-mêmes de « monter à l’assaut du ciel », depuis le fond noir de la mine, comme le Grand Prolétariat Européen.

      Je pense que rien n’égale l’outrecuidance vulgaire, la basse crasse, la tartuferie de ces gens dont la seule grandeur fut la reproduction, d’oser réclamer à notre peuple, les dividendes d’un commerce dont il n’est strictement pour rien, qui ne les a enrichi en aucune manière. Allocations, hôpitaux, métros, assoces victimaires, titres universitaires ronflants, le sport même, vous devez tout, tous autant que vous êtes, à la lutte de classe du prolétariat français. Celui que vous êtes venus remplacer, grâce aux descendants des vrais bénéficiaires de la Traite, comme de tout le reste d’ailleurs."

      ...

      Supprimer
    2. ...

      Tout est dit. On ne doit rien à des gens qui viennent à peine d'inventer la roue et nous pillent. La seule chose qu'on leur doit c'est la fraternité s'ils arrêtent de nous prendre pour des cons et une aide au développement. En l'échange express de cesser l'immigration puisqu'on sait désormais que développement rime avec immigration. Et aussi de condamner les vrais colonisateurs qui ont croqué et pas payé comme les cons de français. BHL par exemple et l'argent du bois précieux hérité de son père. La traite négrière qui était le fait de certaines personnes. Intéressez-vous aux noms de ceux qui possédaient les bateaux. Par exemple Mendès-France qui n'a de France que le nom. Un bon catho. Non ? Marre de ces mensonges et de cette escroquerie.

      Notre intérêt à court terme est tout simplement de les laisser se démerder avec les chinois. Bon courage à eux.

      Et bien évidemment Chirac est un con qui profitait des dividendes de la Françafrique. Que les africains demandent les pièces jaunes de Bernadette. Encore que non. Ce serait encore notre fric. La paix !

      Supprimer
    3. Finances publiques et conquête coloniale : le coût budgétaire de l'expansion française entre 1850 et 1913 [article]
      François Bobrie
      Annales Année 1976 31-6 pp. 1225-1244

      https://www.persee.fr/doc/ahess_0395-2649_1976_num_31_6_293784

      Il est où le bénéfice pour le gueux français qui bossait à la mine ? Celui dont les descendants devraient se repentir et payer des réparations...

      Toujours les mêmes cons qui payent...

      Supprimer
  14. Chirac le foussoyeur de la france chretienne. Responasable du regroupement familiale afriquain et de lavorvortement des blancs en masse.

    RépondreSupprimer
  15. ...De la voiture de police !

    Hihihihii

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. https://www.youtube.com/watch?v=jbAaALQNuMQ

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.