dimanche 15 septembre 2019

Les USA larguent 40 tonnes de bombes sur une île irakienne.





La cible est une île irakienne couverte de végétations. Et, soudain, un tapis de bombes. De part en part, 36 tonnes de munitions sont lâchées par les avions américains.  

La coalition (C'est à dire ?) visait des combattants de Daech. (Les chaînes infos me répètent que l'EI a été vaincu...Je ne comprends pas...)

L'île de Qanus, en Irak, est grande comme la ville de Strasbourg (Bas-Rhin). Elle se trouve au milieu du fleuve Tigre (Donc le Tigre va charrier tous les déchets et substances largués ? 
Un souci écologique ? un souci pour les cultures agricoles ? Non, il semblerait que non puisque personne ne soulève le "détail")

Selon les forces irakiennes, il n'y a pas d'habitants mais des combattants de Daech. (les combattants de l'EI sont donc des extra-terrestres armés de mauvaises intentions, pas des humains.) À défaut de pouvoir localiser les jihadistes précisément, l'armée américaine a opté pour le bombardement massif. (Application concrète du concept de spectre large)

"C'est une île utilisée depuis des années par des jihadistes comme une cache d'armes. Les Américains imaginent qu'il y a des plans, des documents. Mais ce n'est pas une exception. Il y a beaucoup de zones comme ça en Irak"

L'armée américaine ne dresse aucun bilan de son opération. A-t-elle tué des soldats de Daech ou détruit des caches d'armes ? (Combien pour le contribuable us et autre ? on ne sait pas. Comment se sont passés les tests des nouvelles armes ? on ne sait pas non plus. Bref, on ne sait rien. Circulez !).

Source

Source 2