samedi 7 septembre 2019

Les combats des féministes racisées-intersectionnelles ?


1) Au Nigeria :

Dans l'extrême sud-est du Nigeria, des fillettes peuvent servir de monnaie d'échange. Une coutume de la communauté becheve veut qu'un débiteur puisse régler sa dette en vendant sa fille. Pour des sommes souvent dérisoires, des enfants – parfois dès l'âge de 3 ans – sont forcés au mariage et voués à une vie d'esclavage sexuel et de labeur forcé. Une pratique illégale, mais qui perdure. Car posséder une ou plusieurs "money wives" est vu dans cette communauté comme un signe extérieur de richesse.
source

2) à Madagascar

"Lorsque je fais le compte, il y a environ huit fœtus enterrés ici", confie cette mère de famille malgache. Ainsi qu'un bébé né à sept mois de grossesse, ajoute-t-elle aussitôt. "Il criait lorsque je l'ai mis dans un sac plastique".

 ....20.000 victimes/an de complications d'un avortement pratiqué avec de la peau de banane roulée en boule, du nifin'akanga, un cintre, voire de l'eau de javel ou des cendres froides.

"l'homme est un demi-dieu" et "la femme doit se plier à ses volontés". 

"S'il a besoin de moi (sexuellement), quelle que soit l'heure, je m'exécute", . "Si je refuse, il me frappe et me met dehors".

(Le pape va visiter les malgaches...vu ce qu'il pense de la contraception...bref...).

source

3) Au Burkina Faso :

 

le nord burkinabé en proie au militantisme djihadiste

 La Jama'at Nasr al-Islam Wal Muslimin (JNIM), une filiale d' Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), a annoncé l'attaque de jeudi contre une patrouille de l'armée dans la province du Soum, au nord du pays, prévenant que d'autres attaques suivraient. Malgré les efforts considérables déployés par les puissances régionales et les pays européens pour aider à enrayer l'insurrection djihadiste, la situation se détériore dans le nord du Burkina Faso et dans toute la région frontalière avec le Mali et le Niger.

(nous connaissons tous les aspirations des djihadistes à l'émancipation des femmes...)

source  

------Allô, quoi !?!!! 

Alors les féministes ? Quel est votre avis sur ces situations ?
Révélées avec grande pudeur, notons-le et ne vous en déplaise.

Ouverture de cagnottes ? Même pas ! ....rien... 


  

2 commentaires:

  1. Je ne vois qu'une solution : les faire toutes venir dans notre belle République et leur faire partager ses belles valeurs. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'y ai pensé en écrivant. Merci de le mentionner. :)

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.