mardi 17 septembre 2019

La France et « son islam », des contes et des comptes.

Le gouvernement a remis à plus tard tout chantier lié aux cultes. 




Le volontarisme d’Emmanuel Macron a cédé la place à la prudence puis, petit à petit, à l’abandon.

Au fil des mois, en revanche, Emmanuel Macron a corsé sa parole contre l’islamisme. En avril, il dénonçait dans sa conférence de presse post-Grand débat « le communautarisme qui s’est installé dans certains quartiers ». Il exhortait à être « intraitable » face à « un islam politique qui veut faire sécession avec notre République », plaidant pour « renforcer les contrôles des financements qui viennent de l’étranger » – Arabie saoudite, Maroc, Algérie et Turquie. S’il a toujours distingué les deux sujets, Emmanuel Macron lie de plus en plus l’avenir du culte musulman et la lutte contre les dérives radicales. Source

Sauf qu’en matière de prévention, les avancées se font à vitesse d’escargot. Il n’existe toujours pas de chiffre consolidé des politiques opérationnelles préventives contre la radicalisation. Pour ces actions, l’enveloppe du Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation s’élève à 11 millions d’euros en 2019…

La France déverse plusieurs centaines de millions d’euros dans le contre-terrorisme

Selon le rapport de la délégation parlementaire au renseignement pour 2018, 62 % des actions des services spécialisés et 99 % des services du second cercle y sont consacrés. Le budget de la DGSI est passé de 290 millions d’euros en 2014 à plus de 400 en 2018

Les fonds spéciaux ont plus que triplé. Et la DGSE consacre une grande partie de son action au contre-terrorisme.

Trop peu de moyens sont alloués à la culture et à la connaissance arabo-musulmane. La Fondation pour l’islam de France (FIF), mise sur pied en 2016 par Jean-Pierre Chevènement, poursuit cette mission. Un cas d’école des contradictions françaises. « Elle est montée par l’Etat pour promouvoir l’islam libéral. Mais alors même que l’Etat peut en droit la financer, il ne le fait guère », poursuit Hakim El Karoui. Les mécènes d’entreprise ne sont pas plus généreux. Résultat, une «conférence pour la paix» co-organisée mardi à Paris par la Fondation et la Ligue islamique mondiale, considérée comme le levier d’influence religieuse du royaume saoudien, fait l’objet de vives critiques… 




6 commentaires:

  1. Les musulmans les musulmans les musulmans les musulmans Les musulmans les musulmans les musulmans les musulmans Les musulmans les musulmans les musulmans les musulmans Les musulmans les musulmans les musulmans les musulmans Les musulmans les musulmans les musulmans les musulmans Les musulmans les musulmans les musulmans les musulmans

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien Mouloud. Tu maîtrises bien le copier/coller. Félicitations.

      Supprimer
    2. https://hooktube.com/watch?v=x0ajy_K16-M

      Supprimer
    3. Bah c'est le peuple qui engendre les mohammed merah et les kouachi pas les physiciens et les mathématiciens. Meme si on sait que "toutes li scionses y sont dont li Couran"

      Supprimer
  2. EL KAROUI= personnage trouble , islamophile, banquier de chez rotschild (où il a rencontré Macron), membre de l'institut Montaigne en charge de l'islam, ancien conseiller de l'ex dictateur tunisien Ben Ali

    minute people : mariage de la jet set catalane; el blanco vient de se marier pour la 3ème fois (après sa violoniste), en faisant une sacrée affaire : la mariée n'est pas un canon de beauté mais elle est riche; c'est Suzana Gallardo, milliardaire héritière de labos pharmaceutiques : méga paella, 3 jours de mariage sur l'île de minorque, entièrement payé par madame, car notre ex 1er ministre est à sec; cérémonie dans l'intimité (100 invités); y avait-il des homards dans la paella?

    https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=eoEASa8uY2U
    https://www.vanityfair.fr/actualites/articles/paella-gipsy-kings-et-ceremonie-en-blanc-les-trois-jours-de-mariage-de-manuel-valls-et-susana-gallardo/76842

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.