vendredi 13 septembre 2019

F.B suspend la page de Netanyahu.



Les Arabes veulent nous détruire tous - femmes, enfants et hommes."
Sa page est considérée comme une partie cruciale de sa campagne électorale, étant donné qu'elle compte plus de 2,4 millions d'abonnés et constitue le principal outil de sensibilisation des médias sociaux de son équipe. 
La publication xénophobe indiquant que les "Arabes" cherchaient à "détruire" tous les Israéliens avait immédiatement provoqué un tumulte et une réaction violente de la part des politiciens de l’opposition et de leurs partisans.
Le message indique également que les opposants de Netanyahu au sein du Parti bleu et blanc, de centre-droit, "permettront à l'Iran nucléarisé de nous anéantir".
Facebook a finalement convenu qu'un chatbot géré par le compte officiel du Premier ministre israélien avait produit un discours de haine. Le message en langue hébraïque est apparu, assez ironiquement, le 11 septembre. 
"Après un examen attentif des activités de la campagne du Likoud, nous avons constaté une violation de notre politique en matière de discours de haine" , a déclaré la compagnie dans un communiqué . 

"Nous avons également constaté que le bot utilisait mal la plate-forme en contactant des personnes en dehors du délai imparti. En conséquence, nous l'avons suspendu temporairement pendant 24 heures. En cas d'infraction supplémentaire, nous continuerons de prendre les mesures qui s'imposent."
Le Premier ministre n'a pas tardé à prendre ses distances, affirmant lors d'une interview à la radio locale qu'un membre du personnel l'avait écrit et que son équipe l'avait supprimé. 
La sanction de la page Facebook a immédiatement déclenché une avalanche de railleries et de commentaires sur les médias sociaux. Beaucoup ont souligné que l'incident mettait en lumière la "politique d'apartheid" d'Israël fondée sur la race et l'identité ethno-religieuse. 

LOL ! 

Source