vendredi 26 juillet 2019

« Les feux de l’Amour ».

Version Dieux grecs, c’est beaucoup plus palpitant !


C’est chaud. 

La mythologie grecque est bien plus instructive que les sites pornographiques et autres billevesées.

Sa lecture devrait devenir obligatoire dans les écoles. C’est ma première lecture d’enfant et je ne l’ai jamais oubliée. 

Tout prend un sens, tout devient limpide. Il suffit de tourner les pages. Facile !

Immortel rime avec intemporel et universel.

On ne badine pas avec l’amour.

9 commentaires:

  1. Si on en crois la mythologie grecque Chaos fut le premier dieu grec.

    Ovide en fait dans ses Métamorphoses une « masse informe et confuse qui n'était encore rien que poids inerte, amas en un même tout de germes disparates des éléments des choses, sans lien entre eux. »

    Le Chaos se caractérise dès lors par deux éléments principaux :

    le gouffre sans fond où l'on fait une chute sans fin : la Terre apparaît ensuite, offrant une assise stable, qui s'oppose radicalement au Chaos ;
    le milieu sans orientation possible où l'on chute dans tous les sens.
    (Source Wikipedia )

    Lui même se rendant compte que nous allions nula part créa Gaïa suivi par le jour, la nuit, les flots bref tout allait vachement mieux.
    Il créa l'amour et la beauté bref il avait bien bossé.

    Pourait on imaginer que vu le bordel actuel rapporte à l'échelle temporelle des dieux Chans est décidé que finalement il aurait du s'arrêter à Gaïa qui elle même engendra l'humain (après moult croisement ) et que finalement il appuis sur la touche reset pour tout reprendre à zéro ?

    Parce que fatalement tout ce boulot engendra d'autres dieux devenus incontrôlables. Dieux de l'amour de la fécondité de la guerre et tutti quanti. ...

    Je m'interroge



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans toutes les croyances au début était le chaos. Ensuite Dieu (torah ou indhouïsme) arrive et crée la Terre puis les hommes pour servir les autres dieux ou les anges, où tout ce qui peut exister...

      L’univers infini (nous ne pouvons pas nous le représenter) pour une raison, une volonté, un hasard, une erreur ;) etc... à créé terre et hommes et animaux.

      Je pense que le chaos, le début de toute chose c’est une représentation de toutes les questions existentielles : d’où viens-Je, que fais-je, dans quel état j’ere.

      Évidemment pas de réponse.

      Mais heureusement, Zeus a mis de « l’ordre » dans tout ça et a fixé les règles de vie.

      Et comme il est lié à Gaïa et aux hommes qu’il a créé pour .... les sacrifices (;) Zeus nous donne à voir toutes ses difficultés à maintenir des comportements raisonnables sur l’Olympe.

      Entre l’olympe Et la terre la seule différence c’est l’immortalité.

      Les dieux restent, nous passons.

      Ils étaient là au début et seront là à la fin. Ils sont sortis du chaos et nous de leur volonté.

      Au final je dirais que seul le chaos donne l’immortalité.

      Mais, bon...

      Supprimer
  2. Exemple du chaos actuel le correcteur automatique. Celui qui te corrige même quand tu n'as rien demandé 😡
    Pardon pour les fautes de frappe 😕

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T’inquiète Mila, parfois je laisse des commentaires qui n’ont plus aucun sens car le correcteur écrit n’importe quoi et que je n’ai pas pris le temps de vérifier. De plus le correcteur ne connaît pas tous les mots...

      C’est un truc diabolique ce correcteur :))

      Supprimer
    2. Imagines quand je veux écrire en espagnol et que ce con de correcteur veut absolument me faire parler la France 😦

      Supprimer
    3. Perso, j'ai débranché cet instrument du diable depuis longtemps. Les mauvais côtés sont plus importants que les bons côtés.

      Supprimer
  3. Bonjour,
    Rappelons que dans les premiers temps, le pouvoir gynécocratique a été attaqué en Grèce par des hommes que l'histoire appelle des Héros, mais qui en réalité ne sont que des grands bandits poursuivant et volant lâchement des femmes qui régnaient paisiblement dans leurs tribus.
    Ces hommes, Thésée, Persée, Bellérophon, Jason, etc. doivent être montrés aux jeunes générations comme des brigands qu'il faut mépriser et non comme des héros qu'il faut admirer. Ils vont disputer à la femme son hégémonie, qui, dans ces temps anciens, était la suprématie qui appartenait au sexe féminin dans les fédérations de l'antiquité grecque.
    Quand les Grecs feront leur mythologie, qui a pour but de cacher le rôle de la femme, ils diront qu'Ariane était la fille de Minos, que dans le Labyrinthe de Crète Thésée se serait égaré sans le fil d'Ariane (c'est-à-dire la Science). Ce qui prouve bien que le Labyrinthe, c'est le symbole de l'erreur, de la parole de mensonge des imposteurs qui sont venus tout embrouiller en supprimant le rôle des femmes et en substituant des Dieux mâles aux antiques Déesses.
    Lien : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/2017/07/la-grece-antique.html
    Cordialement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très vrai ! Mais vous omettez de rajouter que les femmes grecques étaient noires, tout comme l'est Dieu, et que les hommes blancs qui se disent maintenant grecs se sont accaparés leur culture comme ils l'ont toujours fait. Je me demande comment les blancs peuvent même imaginer avoir créé quelque-chose en ce bas monde. Ils ne sont que des barbares sortis de leurs grottes pour voler le dur labeur des noires. A l'époque nous avions des technologies ultra-évoluées et ils ont tout volé alors qu'ils vivaient encore à l'âge pré-historique ! Terrible !

      Supprimer
  4. Pour fomenko, les dieux grecs sont le reflet des querelles autour du Christ et de sa famille. Le vrai Christ pas celui revu par les jésuites dans le nouveau testament. J'ai plus l'impression que ces dieux nous montrent qu'un théâtre se joue au dessus de nos têtes: les planètes influent sur nous avec des influences différentes suivant leurs positions

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.