lundi 15 juillet 2019

le Jaune, couleur des rafles.


Les GJ ont été emmenés là, un ancien abattoir, Paris 18°. Et parqués :





La rafle , vidéo, click.


11 commentaires:

  1. Pour la rafle du vel d’hiv les juifs avaient eux-mêmes fournis la liste des juifs à embarquer, et comme le mouvement GJ est dirigé par les communistes Maxime Nicolle, Jérôme Rodrigues et Eric Drouet, lol, eric drouet, genre ou voit pas du tout que c’est un mohamed le gars.. ERIC…

    On sait déjà pourquoi tout ça tourne au fiasco total, du moins pourquoi il y a eu tant de blessés, et qu’aucune revendications n’a pour le moment été satisfaite…

    Certain disent déjà, « en septembre ça va bouger »…

    Putain mais en septembre ça fera presque un an que votre mouvement de merde existera !

    Et tout ça pour quoi ?

    A part toujours plus de lois liberticides et de blessés, vous m’expliquez putain ?

    D’ailleurs, ils n’avaient pas quitté le mouvement ces mecs ? Et toutes les autres tanches têtes d’affiches, qui se succèdent comme la rouquine ou lalanne ?

    C’est sans fin, ce mouvement ne mènera pas ou vous le voulez mais là où (((ils))) le veulent…

    http://www.histoireebook.com/index.php?post/2012/07/23/Rajsfus-Maurice-Des-juifs-dans-la-collaboration-L-UGIF-1941-1944

    Marmotte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jaune... déjà pourquoi pas rouge ou noir ? Les jaunes sont stigmatisés ou traîtres.

      La couleur qui marque mal.

      Ils me fatiguent...

      Supprimer
    2. Quand les communistes s'en mêlent, n'importe quel mouvement social crève d'inanition. Infiltrer, trahir, casser, telle est leur mission ! Des flics au service de l'État et de l'Oligarchie en somme.

      Excellente référence ce bouquin de Maurice Rajsfus : il permet de remettre certaines pendules à l'heure et de démontrer, preuves à l'appui, que beaucoup de juifs "français", dans le but de sauver leur peau et leurs privilèges ont balancé leur coreligionnaires venus d'Europe centrale et orientale.

      Anecdotique mais révélateur : peu après la publication du bouquin en question, l'entrepôt des Études et Documentation Internationales (EDI) fut incendié.

      Supprimer
    3. Bonjour à tous! Je suis revenu de vacance et j'ai changé...j'ai décider de devenir gentil... je veut m'excuser pour toutes les horreurs que j'ai dit sur les juifs et sur vous tous, ils sont sympa en fait et je vous aimes! Pareil pour Hitler, j'ai comprit qu'il était juif pour de vrai, ce qui change tous...

      LOL

      Je vais me marier avec Sarah, elle a changé ma vie en quelque jour...ses bagels sont trop bon et je vais me convertir au judaïsme! Shalom a tous!

      http://www.aryanalibris.com/index.php?post/Recettes-du-boulanger

      http://www.aryanalibris.com/index.php?post/Vigot-Lagandre-Beatrice-Legumes-secs-et-legumineuses-je-vous-aime

      Supprimer
    4. Quelqu'un signe pour moi!!!
      Désolé mais le post plus haut n'est pas de marmotte, le vrai!
      Hallucinant.
      Wendy, ce type usurpe mon ID.
      C'est un pur hasard si je me promène ici...aujourd'hui!!
      Je ne viens qu'en pointillé, je ne poste quasiment plus...

      Supprimer

  2. « Quand les nazis sont venus chercher les communistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste.

    Quand ils ont enfermé les sociaux-démocrates, je n’ai rien dit, je n’étais pas social-démocrate.

    Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste.

    Quand ils sont venus me chercher, il ne restait plus personne pour protester. »

    Source https://fr.wikipedia.org/wiki/Quand_ils_sont_venus_chercher...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui... personne ne dit rien. Le « silence est d’or » c’est faux.

      Supprimer
    2. Non, il n'y a pas de silence car la vidéo d'origine a été vue 209 000 fois sur fb et suscite l'indignation, à savoir la création d'un goulag pour des opposants politiques en macronie. Mais cette vidéo ne peut être partagée car facebook, bon petit collabo de service, bloque la fonction partage.
      https://fr-fr.facebook.com/100032951114492/videos/145379006570469/?fref=mentions

      Supprimer
  3. Où sont ces lieux de détention? d'après mes recherches, ce serait dans l'espace Hébert, qui appartient à la SNCF s'agissant de halles près des lignes de chemin de fer qui ont vocation à être urbanisées. Il y a la halle rouge côté rue cugnot et la halle grise côté rue de l'évangile.

    http://www.espacesferroviaires.fr/operation/hebert-o-32
    "Ce terrain triangulaire est délimité au sud-ouest par la rue Cugnot, au nord par la rue de l’Evangile et à l’est par le faisceau ferré Paris-Est. La pointe est en limite de la rue de Crimée. Les accès se font par le 54 rue de l’Evangile et au 20 rue Cugnot.
    Le site appartient pour partie à SNCF Mobilité (54%) et SNCF Réseau (46%). Ce terrain est actuellement occupé par plusieurs entités ayant différentes fonctions :
    -Pointe nord du site : site de stockage ferroviaire (Infra) qui va être utilisé dès 2018 pour le chantier du CDGX
    -Halle « grise » : Occupations provisoires en attendant la réalisation du projet (l’Aérosol) et Police Régionale des Transports (PRT, départ prévu en 2021)
    -Halle « rouge » : Occupations provisoires en attendant la réalisation du projet
    Le site est pour 2/3 libéré courant 2017, en dehors de la PRT et de la pointe qui va être utilisée comme base chantier pour la réalisation du Charles de Gaulle Express."

    L'association de street art "l'aérosol", a quitté les lieux fin octobre 2018 et le camp de détention de gilets jaunes occupe la halle grise y compris la police régionale des transports (devenue SDRPT La sous-direction régionale de la police des transports) qui n'a rien à voir avec la police de droit commun puisque leur compétence est limitée à la surveillance ferroviaire. Les bâtiments ne sont pas situés en annexe du commissariat mais au minimum à 500m derrière. Cela mériterait des explications tant de la part de la SNCF pour vérifier qui a conclu la convention d'occupation qu'auprès des institutions de police et de justice pour savoir quelle autorité procède au contrôle d'identité (si c'est la police des transports, cela pose problème) et savoir si une circulaire ou autre document officiel a autorisé l'installation d'un camp de détention dans ces lieux pour des gardes à vue pour des infractions de droit commun.

    Au lieu d'enquêter sur un plat de homards, mediapart devrait s'emparer d'un vrai sujet et enquêter sur ce lieu privatif de liberté et ce scandale qui ne tardera pas à éclater. Silence total des médias de la pravda, complices passifs.

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.