jeudi 4 juillet 2019

Je signale la haine.

Haine en ligne.

 «Ce que nous engageons, c’est la fin de l’impunité» : la députée LREM Laetitia Avia a donné mercredi le coup d’envoi des débats sur sa proposition de loi qui durcit la lutte contre la haine en ligne, jusqu’à la «censure» selon ses détracteurs. Mesure phare de ce texte, sur le modèle allemand: plateformes et moteurs de recherche auront l’obligation de retirer les contenus «manifestement» illicites sous 24 heures, sous peine d’être condamnés à des amendes jusqu’à 1,25 million d’euros. 


Le champ d’application du texte a été étendu à l’apologie des crimes contre l’humanité mais pas au négationnisme, ni à la haine de l’Etat d’Israël.

Source

Liste des interdictions :


  • Les injures et provocations à la discrimination, à la haine ou à la violence à raison de l’origine, de l’ethnie, de la nation, de la prétendue race, de la religion, du sexe, de l’orientation sexuelle, de l’identité de genre ou du handicap
  • L’apologie des crimes de guerre, des crimes contre l’humanité, des crimes de réduction en esclavage ou d’exploitation d’une personne réduite en esclavage, des crimes et délits de collaboration avec l’ennemi, des crimes d’atteinte volontaire à la vie ou à l’intégrité physique, d’agression sexuelle, de vol aggravé, d’extorsion ou de destruction, dégradation ou détérioration volontaire dangereuse pour les personnes
  • Le harcèlement sexuel
  • La traite des êtres humains
  • Le proxénétisme
  • La pédopornographie
  • La fabrication, le transport ou la diffusion d’un message à caractère violent, incitant au terrorisme, pornographique ou de nature à porter gravement atteinte à la dignité humaine ou à inciter des mineurs à se livrer à des jeux les mettant physiquement en danger ainsi que le commerce d’un tel message lorsqu’il est susceptible d’être vu ou perçu par un mineur
  • La provocation au terrorisme ou son apologie
  • L’atteinte à la dignité de la personne humaine Source

C’est un fourre-tout qui laisse le privé gérer les bonnes et mauvaises « postures » sociétales et idéologiques.

Ce qui est notable c’est la synchronicité de cette loi avec le début de la campagne électorale des municipales.

Le même « encadrement » de la parole sur les RS a été voté en Allemagne en 2018, ses résultats sont peu probants en terme d’apaisement. Source 4



1) Atteinte à la dignité de la personne et injures à caractères religieux et raciste.


2) Incitation au harcèlement.



3) Images à caractère pornographique.

Hop ! Je signale ces trois publications !

Dont deux issues du Daily Mail.