jeudi 18 juillet 2019

Ébola : urgence sanitaire mondiale.


Sans commentaire.


L'OMS a constaté une augmentation du nombre de cas (80 nouveaux cas signalés chaque semaine), notamment à cause de mouvements de population, "de moyens de prévention et de lutte contre l'infection médiocres". 75 millions de tests de dépistage ont été réalisés depuis le début de la crise sanitaire.
Le directeur de l'OMS demande désormais à la communauté internationale de "redoubler d'efforts". Une "action internationale immédiate" est nécessaire.
L'OMS n'avait jusqu'ici décrété cette "urgence" sanitaire mondiale que quatre fois en dix ans : en 2009 pour la grippe H1N1, en 2014 pour la poliomyélite, en 2014 pour l'épidémie d'Ebola (plus de 11.300 morts à l'époque dans trois pays d'Afrique de l'Ouest) et en 2016 pour le virus Zika.
Pour l'Organisation mondiale de la Santé, la situation est "grave, soudaine, inhabituelle et inattendue", avec des conséquences sanitaires "au-delà des frontières nationales de l'État touché".
Par ailleurs, l’OMS insiste sur la nécessité de ne pas stigmatiser. Non, rien...
On a quand même 1/2 chance de ne pas mourir dans d’atroces souffrances tout en contaminant les autres. 
Les Pygmées refusent de ne plus se nourrir de viande sauvage, les centres de soins les plus reculés sont attaqués et des soignants abattus, on ne sait pas qui passe les frontières, la population en a raz le bol de ces occidentaux et de leurs vaccins et certains déterrent leurs morts par Ebola afin de leur offrir des obsèques selon le rite de leurs ancêtres.
N’oublions pas de ne pas stigmatiser les responsables de cette situation immonde et hors contrôle qui perdure depuis des mois. 

3 commentaires:

  1. ça me rappelle un roman d'Emmanuelle Pirotte ou Ebola III sévit sur toute la planéte, dans un avenir proche ou chaos et désolation régnent !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Imagine une crise économique pire que 2008 qui verrait la misère s'installer, partout pendant des années, et qui verrait les gens s'affaiblir physiquement, avoir moins accès à l'hygiène. Et là, comme par hasard, un virus tapi dans l'ombre viendrait faire un petit coucou. Ce serait ballot.

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.