dimanche 21 juillet 2019

« Devoirs de vacances ».

Pour les 10-14 ans qui ne veulent pas perdre leur niveau pendant l’été, les incontournables cahiers de vacances.



Et ensuite on me parle « pédophilie ». Sérieusement ? 

Merci le journal Julie ! Enfin une couverture non-genrée ! C’est tout à votre honneur ! 

Je ne peux pas reconnaître s’il s’agit de deux êtres nés-sexués mâles ou femelles ou mixtes ou en transition licorne.

Je vous mets une photo ou deux d’un animal mignon qui vit à 1000 mètres de profondeur et qui vient d’être découvert. 


Sa petite queue tourne comme un papillon quand il se déplace ! 



La nature c’est beau. 

Le magazine Julie aussi c’est beau. C’est la nature qui veut que les enfants de 10 ans soient prêts aux aventures de vacances ? Si oui, j’avais vraiment des troubles cognitifs quand j’étais enfant !
Triste et tardif constat.

5 commentaires:

  1. C'est de la zoophilie, pas de la pédophilie.

    RépondreSupprimer
  2. Rien de neuf, les gamines de 10 ans suçaient et baisaient déjà quand j'étais gosse, il y a + de 20 ans donc... C'était sans honte et sans taboo qu'elles demandaient à se faire défoncer ou à avaler.

    C'était à Dijon dans les années 90 donc, pas à Marseille ou à Paris.

    RépondreSupprimer
  3. https://m.youtube.com/watch?v=Kj_TcmprLNo

    diluez vous !!!!! disparaissez....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a gagné ce qu'il méritait. Ses petits enfants expatriés ne lui parlent plus, ne le calculent même plus. Il peut dire merci à sa femme pour sa "réussite" et ses idées. Quand même !

      Supprimer
  4. Vous avez un train de retard. La pédophilie, la zoophilie, l'inter-racial, le blacked, c'est fait. Qui de droit a balancé ses ignominies depuis longtemps sur les sites de porn pour le faire accepter IRL.

    Le truc à la mode en ce moment, ai-je entendu, c'est la baise entre membres de familles recomposées. Le step-sister/father/mother machin. Preuve déjà que la première étape de destruction de la famille a marché. Même le pauvre Médor est passé à la casserole.

    Maintenant, je m'interroge. Qui peut bien avoir intérêt à normaliser ce qui a toujours été considéré chez nous comme les pires des déviations, comme les viols d'enfant, et même donc, si on suit le fil logique de ces dégénérés, les viols et les violences psychologiques sur ses propres enfants ?

    Je vais aller relire Ryssen et Christine Ango. Je trouverai peut-être la réponse...

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.