jeudi 4 juillet 2019

Climat : tenir les accords de Paris !




L’empreinte carbone des Français en 2019 et celle qu’elle devrait être en 2030 pour conserver la trajectoire de 1,5 °C d’augmentation.


Afin de diminuer de 38 millions de tonnes de CO2 les émissions des logements d’ici à 2030, il faudrait :
  • Créer 50.000 emplois par an dans le bâtimentpendant dix ans, afin d’augmenter rapidement le nombre de logements rénovés, et rendre obligatoires les travaux à très haute performance environnementale ;
  • Passer de 200.000 à 1.000.000 de rénovations par an d’ici 2027 puis maintenir ce taux ;
  • Passer de 400.000 à 1.200.000 équipements de chauffage renouvelés par an d’ici 2026, puis maintenir ce taux. Les renouvellements ne peuvent se faire qu’en chauffage solaire, géothermique, pompe à chaleur air/eau, bois ou alimenté au biogaz. En 2026, interdire le chauffage au fioul ;
  • Proscrire l’utilisation en saison froide des résidences secondaires ;
  • Interdire la construction de maisons individuelles, sauf habitat léger. (Chalets style Abri de jardin ou Mobil Home).

  • Les constructions neuves sont exclusivement de l’habitat collectif. Favoriser la cohabitation, l’intergénérationnel, et limiter l’espace par habitant à 32 m².
  • Passer la température moyenne de 21 °C à 19 °C dans les logements. En 2025, couper 
  • les chauffages non décarbonés entre 22 h et 6 h pour atteindre une température moyenne de 17 °C dans les logements ;
  • Passer progressivement de 4 à 2 kWh d’électricité par jour et par personne. Instaurer une taxation progressive pour garantir à tous l’accès au premier kWh et décourager de consommer plus de 3-4 kWh d’électricité par jour. Source
  Vive la dictature !!!!! L’Agenda 21 c’est cool ! LOL !

Excusez moi pour la mise en page mais .... je suis pressée...

10 commentaires:

  1. "limiter l’espace par habitant à 32 m²" : sachant que je vis seule dans 50 m², il me reste donc 18 m². Pour accueillir un nain ou un pygmée ? Ce pays me dégoute de plus en plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne crois pas si bien dire, j'allais faire remarquer qu'il manquait une mesure évidente : la mixité ethnique obligatoire au sein des habitats collectifs. Pas pour les riches écolos qui luttent pour le climat, bien évidemment ! :)

      Supprimer
  2. Ça fait 15 fois que j'écris un commentaire pour l'effacer parce que j'arrive pas à bien expliquer mais je vais faire court:connaît-on la différence de CO2 entre un chômeur et un travailleur ? Parce que faire de 500.000 chômeurs 500.000 travailleurs ça doit bien consommer, et pas qu'un peu...

    RépondreSupprimer
  3. Comme si le carbone était responsable du réchauffement climatique ou comme si un taux de CO² élevé était un problème pour l'environnement ou le climat, ou la faune... LOL

    Bref.

    By the way, on parle d'enfouissement de déchets "radioactif" mais savez vous qu'il est possible de stopper la radioactivité ou de la réduire très fortement?

    Non?

    Vous ne lisez donc pas les livres qu'on vous propose régulièrement ici... dommage.

    RépondreSupprimer
  4. L'agenda 21 avait été agrémenté d'une carte pour les USA dont le principal projet consistait à regrouper tous les habitants sur la bords des autoroutes, le reste devenant reserve naturelle interdit à l'habitation.

    Bref une mutation vers univers concentrationnaire qu'il n'est possibe d'envisager qu'avec des méthodes à la Pol Pot.

    Et tout ça pour rien, le CO2 n'est pas un polluant.

    Perso, je pense que ça fait partie d'un plan de réquisition des appartement semblable à celui des bolcheviques qui ont parqué plusieurs familles par logement collectif pendant des annés, jusqu'o ce que Krouchev lance un programme de nouvaux logements.

    Apprêtez-vous à faire entrer l'enrichissement multiculturel dans votre joli 3 pièces douillet... Partager le quartier ne suffit plus bande de petits privilégiés blancs.

    Au passage... Moi j'ai un problème de surproduction énergétique. En ces temps radieux mon chauffe eau solaire a tendance à produire de la vapeur et fait sauter la soupape de sécurité. Je crois qu'il va faloir que j'installe un cache partiel sur le panneau. Le plombier me dit de mettre une bache, mais ici avec les UV elle va etre cuite en une saison. Je pense que je vais faire tailler un panneau aglo marine au port à la moitié de la surface et l'installer en amovible pour l'été.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi nous cause-t'il de ses soucis de chauffe eau solaire, me direz vous.
      Ce que je veux expliquer est ceci : Ca n'a pas de sens de parler de quotas de chauffage à l'echelle de la France. Le gars qui habite à Bastia n'a pas les mêmes besoins energétiques que celui de Lille ou de Chamonix. Et il a des ressources solaires que les autres n'ont pas.

      En Corse, le taux d'ensolleillement, les températures moyennes et le type d'habitat traditionnel réduisent nettement les besoins de chauffage par rapport à ce que peuvent vivre les gens du nord ou des Alpes.

      Appliquer à tous une même grille de lecture n'a aucun sens, a moins que le but ne soit pas dut tout celui qu'on prétend.

      Cette reflexion est également valable sur une plus grande echelle concernant le terme "réfugiés climatiques" qu'on colle aux migrants d'afrique sub-saharienne.

      Le terme ne recoupe aucune réalté tangible. Les Africains ne migrent pas à cause d'une hypothétique famine due à la sécheresse. Ils migrent pour des raisons économiques, c'est à dire qu'ils veulent devenir des européens dans le but de consommer plus.
      Sauf que l'Africain sub-saharien n'a aucune idée de ce qu'est la vie en Europe.
      L'Européen ne consomme pas du fioul pour le plaisir mais parce que l'hiver, ça caille! En Afrique Equatoriale, quand "ça caiile", tu mets une petie veste et ça va. Essaye de sortir par 5° avec ta petite veste à Paris...

      Bref, La migration comme solution à la crise energétique mon c...

      Si les autorités en avait vraiment quelque chose à faire de l'impact carbone, il renverraient tous ces candidats à l'impact carbone sous des climats moins carbonovores.

      Mais non. On les encourage à venir plus nombreux et à se serrer, sans doute pour se tenir chaud? La chaleur humaine est-elle une energie verte? Bof. J'en doute.

      Tout ceci est un narratif qui ne tient pas la route.

      Pour dire d'ailleur la réalité, la migration africaine est due a la fréquentation du "deuxième bureau" pour ceux qui parlent l'africain.

      Ceci dit l'Afrque est loin d'être surpeuplée. Le souci c'est les mégapoles. Les Africains, à leur tour, vivent l'exode rural, sauf qu'il n'y a pas de révolution industrielle pournourrir toutes ces nouvelles bouches urbaines. Et pas plus dans les bidonvilles africains que dans les quartiers périphériques de Paris.

      Supprimer
    2. Cette question de l'exode rural et son opposé, l'exode urbain sont d'ailleurs les vraies questions d'avenir.

      L'urbanité c'est un peu mal barré. Dans tous les sens du mot.
      Il y a " préalables à la vie en zone urbaine ou péri-urbaine :

      -La civilité des gens.
      -L'approvisionnement en ressources vitales et leur disponibilité.
      -La disponibilité d'emplois ou d'autres sources de revenus.

      Le premier point implique qu'il règne un climat de paix civile, de respect du droit, de bienveillance de l'Etat. C'est de moins en moins le cas.
      La violence devient endémique. Il y a la violence extreme comme quand il y a des attentats sanglants lors de spectacles ou contre des communautés religieuses. Il y a la violence quotidienne, les agressions de rue ou dans les transports, les crimes crapuleux en raison de la misère et de la drogue. Et puis il y a les incivilités banalisées, la saleté, les dégradations des biens publics ou privés,les agressions verbales, les trottoirs devenus trop étroit pour les femmes, et, summum de l'ignominie, l'usage du mauvais pronom dont sont victimes les trans, bien entendu.

      -L'approvisionnement en ressources vitales, c'est le rêve des grand groupes internationaux. Disposer d'un cheptel de consommateurs qui sont incapapabe de produire quoi que ce soit et qui raquent à tous les étages. L'idéal étant d'interdir tout produit non transformé (la viande par hazard) de sorte qu'on puisse les approvisionner en sous-produits abondants et faciles à produire pour presque rien. L'idéal serait de les convaincre qu'il faut bouffer des insectes et des algues. On a bienréussi à les gaver de soja, Y'a pas de raison que ça marche pas. Avec un peu de frix placé là dans des groupuscules activistes Vegan ça devrais faire l'affaire.

      - Alors là, il ne faut pas confondre emploi et position. IL ne s'agit pas de fournir aux urbains des carrières. Manquerait plus que ça. Non. L'idée c'est qu'on jettes un os de temps à autre à des auto-entrepreneurs, lesquels sont en même temps leur propre auto-esclave. Le gars ils se donne lui même des coups de fouets pour se motiver à aller gagner sa ration quotidienne de sauterelles grillées. Formidable, on économise le Kapo.

      Tout ceci malheureusement est encore bien trop beau pour être durable.

      Avec le rationnement energétique qui pointe le bout de son nez, ça risque de devenir un peu plus tendu. Je ne veux pas faire ma cassandre, mais si le chauffage carbonné est interdit en 2025, il reste le chauffage electrique, la pompe à chaleur (bonjour le bruit des compresseurs en ville si tout le monde s'équipe!) ou la géothermie.
      Toutes demandent de l'electricité pour fonctionner.
      Sauf que l'élèctricité disponible constemment c'est un luxe de temps prospère. La pluspart des pays d'Afrique connaissent des coupures quotidiennes. Donc pas de chauffage en ville en cas de coupure. Cool...

      Et si on produisait son energie? Bonne idée. Le souci c'est que la surface de toit exploitable doit etre réduite par le nombre d'habitants sous ledit toit. Déjà qu'en maison individuelle, quelle que soit la latitude en France, on ne boucle pas l'année (surtout en Janvier, Février) s'il faut diviser par 7 étages ou plus, c'est juste pinuts.

      Bref. Il est temps, chers amis, de réfléchir à où va vivre votre famille d'ici 2/3 ans.

      Pourquoi 2/3 ans? Parceque c'est maintenant que les ressources sont disponibles pour organiser son autonomie energétique.

      Quand ça sera la misère, ben, ça sera la misère, quoi.

      Supprimer
    3. Je pense aussi qu'il ne reste pas longtemps...

      Un tout petit bémol à ce que tu dis, c'est qu'on n'est pas tous faits pareil. Dès que la température dépasse les 25°C, je souffre, et pourtant je bosse dehors. Je suis bien plus à l'aise dans le froid. A 5°C, j'ai les manches relevées et j'arrive à avoir chaud si je bouge trop. Vivement qu'il fasse froid pour... refroidir nos amis africains ! Pour le reste, on mettra une vache dans le salon, un peu comme nos ancêtres ! :p (ce sera compliqué pour les citadins frileux certes)

      Supprimer
    4. Le temps d'acclimatation est plus long et il y a aussi les reflexes culturels que les gens éduqués dans des pays chauds ont et les autres n'ont pas.
      Mais c'est vrai, chaque ethnie est optimisée pour son climat. Un Anglais ne bronze pas, il rougit. L'armée Francaise avait tué de froid deux chasseurs alpins noirs pour avoir négligé les différence physiologiques entre races il y a de cela quelques années. Quand on est Africain on n'a pas des ancêtres ayant survécu à l'ère glacière en Europe...

      Supprimer
  5. 3ème incendie depuis mars 2018 à Achères dans les yvelines de la principale station d'épuration, installation classée SEVESO, qui traite 70% des eaux usées de Paris et région parisienne; le coupable est probablement encore un mégot pyromane, comme pour Notre Dame? Il y a quand même lieu de s'inquiéter, mais surtout pas d'amalgame. pas de surveillance ni de caméras dans des installations aussi sensibles, sans compter les risques en matière de santé publique?

    https://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/yvelines/incendie-station-epuration-acheres-pas-toxicite-population-1694800.html

    https://www.bfmtv.com/planete/yvelines-des-consequences-environnementales-probables-apres-l-incendie-d-une-station-d-epuration-1725675.html

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.