dimanche 28 juillet 2019

Précisions sur le "Jardin Zen".

Pour répondre à certains commentaires.

Je ne quitterai pas Paris pour de longues périodes.

Cette terre m'a été "remise", je ne l'ai pas achetée. Littéralement, un cadeau venu du ciel.

Je ne vais "coloniser" personne. Le pays lointain, dont je tairai le nom, où se trouvent ces hectares cultivables n'est ni maghrébin, ni africain, ni brésilien, ni je ne sais quoi.

Ce pays tient un cadastre à jour avec tous les moyens de le faire respecter. C'est loin d'être un pays "en voie de développement", très loin. 

C'est bien pour ces raisons que je pourrai, avec de l'acharnement et à grands coups de $, envisager de "monter un projet". 

Je ne vais pas m'installer dans une cabane ou chez l'habitant, acheter une bêche, une sarclette et traire ma chèvre ! 

Je vais essayer d'élaborer une méthode de cultures adaptées à cette terre, aux ressources en eau et à l'énergie renouvelable disponible. Je ne veux pas de panneaux solaires qui produisent des déchets, ni endommager les nappes phréatiques, tout en créant un équilibre naturel, propice aux récoltes. 

J'aime construire, j'ai toujours construit. Au départ il y a une projection, un rêve, une visualisation, une conceptualisation. Puis vient la réalisation avec, à chaque étape, l'intrusion du réel et donc l'adaptation à ce dernier.

J'ai remarqué que plus le rêve était démesuré, plus fort était l'investissement affectif et plus l'achèvement du projet ressemblait aux désirs de départ.

Le fait que je me lance dans un projet sans penser en tirer profit va grandement faciliter sa réalisation. Croyez-moi ! 

Je vais tenter de réaliser un concept. Au final, la seule chose que j'aurai expérimentée c'est si mon concept était viable ou non. Point barre.

Tout ça pour ça ? Oui. Mais pour moi, c'est important. Même si vous pensez que c'est idiot et farfelu.

Sur place il y a suffisamment de scientifiques dynamiques et d'agriculteurs intelligents. Dans les faits, tous ces gens vont regarder leurs intérêts, pas moi.

Ce pays n'est ni un paradis fiscal, ni une république bananière, je vais devoir m'adapter et faire en sorte que "tout le monde soit content" pour avoir une chance de passer du concept à la réalisation. 

Là-bas, la terre agricole est plus précieuse que les diamants. Je n'aurais jamais pu l’acquérir, elle m'est arrivée directement du ciel. Je compte rendre cette terre aux cieux et, d'une quelconque façon, à ceux qui la travaillent.

Par contre, je ne la vendrai jamais. Parce que je viens de la terre et que la terre est sacrée.

Ce rêve, de surcroit, va me demander de l'écriture. Pour avancer, il faut écrire, coucher sur le papier, élaborer puis "prouver".

Nous verrons. La route sera longue et semée d'embuches, de soucis, d'échecs, de frustrations, d'adaptations au réel. 

Comme tous les "projets". 

Et c'est bien pour cela que les humains en général hésitent avant de se lancer dans le vide sur les ailes du désir.

Actuellement, j'ai la terre et les désirs, les rêves et toujours et encore et malgré tout la foi dans les humains raisonnables.

... ça ne suffira pas mais c'est un bon début. 

(Quand je me mets à rêver mes proches craignent le pire :))









 



"Mon Jardin Zen".


Merci, Merci aux âmes qui veillent !

Pour les vieux lecteurs : vous savez tous à quel point comptait pour moi la difficile création d'un "jardin zen" !

Quelques hectares de terres agricoles dans un pays lointain m'attendent. Bien sur, rien, mais alors absolument rien ne va être simple ! Personne ne souhaite a priori ma présence là-bas, je dirais même bien au contraire. 

En aout, je commence le parcours "documents officiels", traduits en quatre langues, estampillés par notaires et avoués et plus encore ...Des démarches avec embuches et frais d'enregistrements hallucinants à chaque étape.

Mais, au final de la terre agricole dans une région du monde où tout pousse, non loin d'un tropique avec de l'eau. Une région d'une beauté à couper le souffle. Une région de cultivateurs de primeurs. Une région de paysans éclairés. 

Entre paysans nous devrions nous entendre : un sou est un sou. 😉

J'accumule les handicaps pour m'implanter, le premier est que je suis une femme. Petite et fragile.

Je compte proposer un contrat qui sera 100% favorable aux agriculteurs locaux qui voudront bien me suivre dans ma démarche. Ils y ont intérêt, ce genre de production est bio +++ et se vend une fortune. Ce sont d'excellents gestionnaires, ils le savent parfaitement.

Je connais le peuple chez qui je vais me rendre, il est raisonnable et sait compter.

Je ne compte faire aucun bénéfice, mon seul souhait est la création de mon jardin zen. Je n'en attends aucun revenu. Seule la satisfaction personnelle de l'avoir créé a de l'importance à mes yeux.

Bien évidemment, contrats d'exploitation ou autre à la clef. Je connais l'âme humaine.  😊

De plus, je pourrai faire analyser la terre et compter sur les scientifiques et les agronomes du pays.

En fait, cette dernière réalisation, je la conçois davantage comme une offre que je donnerai à partager que comme une réalisation pour flatter mon ego. 

... à destin compliqué, challenge à relever ! 

"Nous ne sommes pas comptables de réussir, nous sommes comptables d'essayer".

Je ne dis pas que j'y arriverai mais je vais y travailler avec acharnement.

Hop, c'est parti ! Et pour commencer, le plus aride : les terribles paperasses pour "exister".





(Là, c'est un paysage chinois mais là où est ma terre il y a quelque chose de ça..)


samedi 27 juillet 2019

Bien Vs Mal.


bien :

pas bien :



Sibérie, le drame annuel des incendies.


Les autorités russes ne veulent pas éteindre les feux de forêt sibériens, car ce serait trop onéreux. 

Alors que ces incendies représentent une menace non seulement pour la population russe, mais également pour l’humanité dans son ensemble. 








L’est de la Russie suffoque dans la fumée des incendies

Les autorités de Sibérie ont le droit de décider de ne pas agir si elles jugent que le coût de la lutte contre les flammes est plus important que celui des potentielles destructions. Source
Comme chaque été, la Sibérie est en proie à des incendies d’une ampleur difficilement concevable. Au 26 juillet, la surface de taïga en flammes dépassait 1,5 million d’hectares, soit une progression de 200 000 hectares durant les dernières vingt-quatre heures. Plusieurs centaines de foyers étaient comptabilisés dans la région de Krasnoïarsk, la plus touchée, mais aussi dans celles d’Irkoutsk, de Bouriatie, de Transbaïkalie… Plus à l’est, en Extrême-Orient, ce sont des inondations monstres qui ont englouti des milliers de kilomètres carrés.
les incendies se déroulent dans des lieux isolés et inhabités, mais la fumée dégagée par le feu, elle, recouvre déjà des espaces gigantesques. Le 25 juillet, le site Internet Meduza titrait ainsi : « La fumée des incendies s’étend sur six fuseaux horaires ».
Les principales villes de Sibérie, mais aussi d’autres situées à des milliers de kilomètres à l’ouest, dans l’Oural et jusqu’au Tatarstan, comme Perm ou Kazan, sont englouties par une épaisse fumée. L’état d’alerte « ciel noir », qui met en garde les plus fragiles contre la pollution de l’air et recommande notamment aux entreprises de diminuer leurs activités, a été déclaré, mais la réaction des autorités est jugée largement insuffisante et provoque la colère dans les régions concernées.

Uranus en Taureau c’est aussi la censure.



Collaboration, le mot à retenir. 

vendredi 26 juillet 2019

Splendide niaiserie médiatique !




Madame Vignon, députée-voyante lrem, sur un sujet qu'elle ne maîtrise toujours pas :  « Nos retraites ».....après 18 mois de « travail »...

Je pose ça là « pour mémoire ».

Peut-être que le fait d’être dirigés en sous-main par les usa est, dans les faits, très rassurant. 

« Les feux de l’Amour ».

Version Dieux grecs, c’est beaucoup plus palpitant !


C’est chaud. 

La mythologie grecque est bien plus instructive que les sites pornographiques et autres billevesées.

Sa lecture devrait devenir obligatoire dans les écoles. C’est ma première lecture d’enfant et je ne l’ai jamais oubliée. 

Tout prend un sens, tout devient limpide. Il suffit de tourner les pages. Facile !

Immortel rime avec intemporel et universel.

On ne badine pas avec l’amour.

Amazon vs Carrefour.

Il fait trop chaud ! Pour moi et ma peau.

Donc ce matin, je passe commande d’eau minérale et d’autres produits courants à Amazon. Je ne me suis pas sentie le courage de porter les packs. Je sais, ce n’est pas « bien ».

Amazon livre en 2h et ne débite uniquement que les produits dûment livrés. Leur écran de suivi de la livraison est constamment mis à jour et Amazon délivre des SMS d’informations à chaque étape.

Il manquait exactement une bouteille de Perrier. Je le note mais je laisse couler. Je ne vais pas accuser le livreur pour une seule bouteille manquante ! Les types travaillent en pleine chaleur pour des salaires calculés au minimum. Je me suis dit : « il a eu soif », puis j’ai oublié.

Le livreur vient de me téléphoner pour s’excuser et il va repasser me livrer « ma » bouteille.

Incroyable ! Je lui ai bien dit que ce n’était pas la peine mais il y tient....

Suivi de dossier Carrefour :

Suite à mes nombreuses réclamations pour récupérer mes 50€ de produits payés mais non livrés le 04/04 sans un mot, sans une explication, j’ai été remboursée fin juillet.

Le nombre de fois qu’il manquait quelque chose dans les livraisons Carrefour ? La plupart du temps.

De plus, chez Carrefour on passe commande, chez Amazon on demande.

Comprendre : Carrefour prélève toujours la somme intégrale des produits commandés y compris les manquants. À nous de faire la preuve de leur absence.

Les plages horaires sont davantage à leur convenance qu’à la notre, leurs retards réguliers et le
« suivi » des livraisons très approximatif.

Je le leur ai dit au téléphone quand j’ai réussi à les joindre (🙄) : « ne vous étonnez pas que vos clients aillent chez Amazon ! ».

Bien sûr le pauvre employé n’y est pour rien et c’est donc profondément injuste qu’il se retrouve à gérer l’incurie de ses patrons.

Je me permets de faire la comparaison car je suis depuis toujours une ennemie d’Amazon. Mon compte n’a que 2/3 mois. Et ce sont les livraisons Carrefour et les livraisons Monoprix qui m’ont jetée dans les bras de Bezos. ( il a un nom prédestiné à t’enc ....)

Très vite Amazon va augmenter ses prix sur les populations « captives », urbaines ou rurales.
Quel est l’intérêt de faire la queue au « drive » le vendredi ?

Time is money.


Des veaux à l’isolement, puis vendus en bons rôtis bio, par les uns comme les autres.

Mangez un peu de viande, les protéines animales sont nécessaires à la santé des enfants !

Adultes, ils choisiront. Les protéines végétales comme seul apport de protéines c’est la certitude d’une croissance lacunaire. Cognitive et physique.

Je sais, je sais, c’est pas « bien ». Mais la biologie est têtue.


jeudi 25 juillet 2019

Tranche de vie à la banque.

Oui, j'ai fondu ! Excusez mon absence mais je n'en peux plus !

Réveillée à 4h le matin pour aérer, épuisée par la chaleur la Wendy ! ☺

Et parce que c'était mon destin, hier rendez-vous à la banque sous 42° ! ☺✌

Je suis comme tous les français, je ne me rends à ma banque qu'une fois par an, toujours l'été.

Une nouvelle "conseillère" bancaire, comme tous les ans ! ☺Une femme née en Afrique, absolument charmante. "Bonjour, enchantée(s) toussa...". Très sympa et vive !

 En deux mots je lui donne les raisons de ma présence, elle se met au travail, échanges entre nous très directs et sympathiques. 

Mais... parce qu'il y a un mais...Arrive la chef d'agence. My God ! Elle se pense obligée de me débiter un discours appris par cœur, tous ses placements, ses assurances, ses taux, ses trucs et ses machins... 20 minutes de rien. 

Je ne cesse de lui répéter que je n'en veux pas, que je sais pourquoi je suis là et que toutes ses offres "généreuses" ne m'intéressent en aucune façon. Chaque fois que je peux placer une phrase, bien entendu. A savoir que je ne peux ouvrir la bouche que toutes les 5 minutes.
Une logorrhée qu'il faut subir. Elle touche une commission sur chaque produit vendu.

Au bout de 20 minutes, je me tais totalement, je regarde ailleurs, le visage peu amène. 

Elle s'interrompt enfin et dit : " Vous avez rempli la mise en conformité" ? 

Quelle mise en conformité ? Celle qui a suivi le dernier G20.

Non, je ne suis pas "à jour". Elle me sort un document extrêmement simple :

- Suis-je citoyenne française ou américaine ? Deux réponses possibles.
- Quel est mon numéro NIF ? (identification fiscale).
- Suis-je résidente française à l'année, occupante de ma résidence principale ?

Je lui demande si je suis tenue de signer ce document et si, par hasard, elle ne veut pas mon groupe sanguin ? J'ajoute que je n'ai pas envie de signer sa feuille.

Réponse : "oui, c'est une obligation. C'est l’état qui l'exige".

Moi : "l'état américain ?" "Et si je refuse de signer ?"

Elle : "Nous clôturons les comptes".

Moi : " Vous allez perdre des clients". "D'autres que moi ne veulent pas signer ?"

Elle : "Nous avons déjà clôturé quelques comptes". "Changer de banque signifie signer le même document afin de pouvoir ouvrir un compte ailleurs." "C'est une directive de l'état, nous n'y pouvons rien, idem pour les autres banques".

Bref, je signe, ma CI scannée pour les USA, copie de ma feuille d'imposition pour les USA...Détail de mon "profil financier" envoyé je ne sais où. Ce matin j'ai ma note de crédit.

Note que je ne connais pas, bien sur.  Youpi ! J’existe !

Moi, pour taquiner : "Et le secret bancaire ?" "Les banques n'ont plus du tout d'obligations de réserve quant aux comptes de leurs clients ?"
 
Elle sent que ça va devenir sarcastique voire acerbe, que c'est très mal parti pour "placer" quoi que ce soit... Elle salue très poliment mais pincée et blablabla ... elle sort.

Pendant tout ce temps, la "conseillère" entrait des chiffres sur un écran en souriant selon les opérations que je lui avais demandées d'effectuer pour moi. Il y des opérations qu'on ne peut pas faire de son propre écran et c'était le but de ce rendez-vous. Nous avions mis 5 minutes à nous comprendre avant l'arrivée de la Chef !

Il faut comprendre que la conseillère est dans l'obligation de faire signer des "contrats". Elle a des obligations de résultat. La chef d'agence est notée aussi selon le montant des contrats qu'elle ramène à sa hiérarchie. 

De l'assurance vie adossée sur un support "location d'immeubles de bureaux", par exemple.
"ça rapporte". "Où sont vos bureaux ?" 

Réponse : "à la Défense et dans le 94". 

En clair, un junk-placement, un produit dans lequel on a le pire comme le meilleur. Si le pire continue à chuter, ben ...ton épargne perd de sa valeur. Pile-poile le même mécanisme qui a tué les petits propriétaires américains en 2007-8.

Moi : "Le souci, c'est que vous vendez ces produits à des personnes fragiles. Les mémés de 80 ans, les décervelés, ceux qui n'ont pas d'autre compte épargne, etc..."

La conseillère : "Non, pas moi, mais je suis mal notée". 

(Elle est tellement gentille, cette conseillère, qu'une de ses autres "clientes" est passée la saluer avant de partir en vacances, en se confondant en remerciements !!! Bien évidemment elle ne va pas rester longtemps...l'an prochain, j'aurai sans doute à faire à un sauvage sanguinaire ☺).

Je vous raconte ma vie pour que vous vous précipitiez vous "mettre à jour" et que vous bénéficiiez d'une note de crédit "internationale". 

Les data-scientists nous regroupent ensuite par "profils", l'état fait ses stats, certains ont l'assurance d'obtenir un passeport us, d'autres moins. Les mutuelles santé enrichissent tout ça.
Curieux, qu'au final de tous ces croisements de données, l'Insee soit si frileuse pour nous donner quelques chiffres.

Les USA ont racheté cette ancienne nation. Ce n'est plus un déclin, c'est une fin.

C'est aussi pourquoi nous habitons tous dans "une gare". Nous sommes le seul (ancien) pays de l'Europe à souffrir de profonds maux sociétaux à une telle hauteur et à une telle échelle.

Parce que nous devions disparaître pour laisser la place. Voilà qui est fait ! Les USA gèrent, ils délèguent simplement les affaires courantes à des zélus qui le sont par uniquement 12% de la population.

------- ensuite, toujours sous 42°, je suis allée boire un Perrier en terrasse ombragée avec une amie. Pour oublier.

C'est vrai que j'étais saoulée !














mardi 23 juillet 2019

images du passé.


La France de 1950 se rapprochait du Japon en 2019 en ce qui concerne les transports en commun.

Mais il faut vivre avec son temps et tous ses progrès. Par exemple le RER B ou D.


Greta : I want you to panic.

L'idéologie de mode adolescente au service du politique. Source



A l'heure actuelle être à peine sorti de l'enfance est une force sociale et donne une légitimité à quelque discours que ce soit.

Le fait de n'avoir rien étudié aussi. Ceci rejoint l'Idiocraty et l'engouement pour chatons. 

« En même temps » le pouvoir sur l’alimentation mondiale est donné à la Chine dont on sait à quel point cette dernière est sensible à la qualité de l’environnement. Source  

Les chatons comme les chiens domestiqués représentent un marché porteur pour les vendeurs de croquettes et autres litières. La consommation induite par les chien-chiens est un poids sur la biodiversité, son empreinte carbone est immense mais....schuttt. 

Parce que c'est "mignon" ? Je ne vois pas ce qu'il y a de si "mignon" à enfermer Toutou toute la journée ou laisser Minou dans la cuisine dès 8h le matin. Toutou et Minou ont été émasculés et/ou stérilisés. Ils ont du apprécier puisque c'est pour leur "bien".

Du moment qu'il y a "bien" dans une phrase, je fuis.

Qui décide du bien ou du mal ? Mystère. Un beau matin on apprend qu'après avoir vendu les cigarettes électroniques à tours de bras, la ville de San-Francisco les interdit dans les rues.

On se remet au tabac ? On demande le remboursement ? Sait-on enfin aujourd'hui ce que nous vapotions depuis 10 ans ? Non, on ne sait pas. Pas grave ! Le "bien" est devenu le "mal" pour ton bien.

Il y a des gens qui "savent" le bien et le mal. C'est rassurant, suivons-les aveuglement.

Greta, elle est mignonne et elle sait le bien et le mal. Parce qu'elle est toute jeune et que derrière elle, des millions d'enfants "purs" l'adulent.

Greta c'est la pureté du chaton qui ne sait pas encore ce qui va lui arriver.

Les enfants "purs" inondent nos écrans. Les ados sont les rois sur Netflix, ils font les box-office, "Avengers" et "Wakanda".

Des guerriers du "bien". Personnellement je regarde les films pour enfants-ados, parce que j'aime les contes, la SF, les films d'horreur et d'anticipation.

Je suis tenue en 2019 de m'identifier à des héros qui ont l'âge d'être mes enfants pendant qu'eux-mêmes ne s'identifient plus aux vieux héros.

En clair, pour eux il n'y a plus rien à prendre de la génération précédente qui les a menés dans le mur. Du passé, ils font table rase. Pourquoi pas ? Ceci ne me dérange pas individuellement.

Ensuite, toujours cette même vieille notion "d'échelle". Individuellement, nous pouvons tous nous identifier à Mowgli, mais quand on demande aux deux générations précédentes dans leur ensemble de s'identifier à un X-Man ça devient plus difficile.

Greta-mimi, c'est aussi le reniement de la transmission inter générationnelle. C'est le saute-mouton temporel, l'effacement de l'éducation des "enfants" par les "parents".

C'est fifille qui donne le la, pas ses géniteurs. Gretachounette "sait mieux".

Or, à son âge, même si son cerveau est alerte et ses neurones vigoureux les apprentissages sont loin d'être terminés. Enfin, en théorie, parce qu'en pratique Gretachounette est une star à connotation "scientifique". 

Tu as raison Greta, je panique un peu. 




D'où parles-tu ? Quelle est ta légitimité ? Ta starification suffit-elle pour attirer vers toi tous ces jeunes gens ? Ou sont-ce des vieux, au final qui t'ont mis tout ça dans la tête ? Tu n'auras pas d'enfant pour sauver le climat ? 

Que penses-tu du choix de tes parents de se reproduire ?

Toujours est-il que toi aussi tu génères ton empreinte carbone et elle est lourde, bien plus lourde que celle des vieux paysans ! Un détail.

Greta, la joueuse de flute. 

Focaliser sur le climat sur lequel, il faut être honnête, les leviers d'actions sont extrêmement réduits, plutôt que de lutter contre l'empoisonnement de la planète ?

C'est un peu plus difficile, certes, mais à terme plus productif.

Il faudrait "stigmatiser" quelques nations et ça, c'est mal;  investir dans l'épuration des eaux usées et donc souvent appliquer le principe d'ingérence et ça, c'est encore plus mal; dépenser des milliards de $ pour fermer les centrales nucléaires sans l'accord du complexe militaro-industriel, et ça, c'est mal aussi (pour toi surtout, les autres se tairaient, pas fous !); trouver des engrais non létaux pour nourrir 8 milliards d'humains, pas bien non plus car les tenants du complexe pétro-chimique t'enverrait ses milices y compris les fiscales à tes parents...

Bref, un enfer en perspective.

Donc, tes camarades et toi-même vous restez accrochés au concept du climat.

Pour "sauver" (bien) le climat, tu comptes faire quoi, exactement ? Ben...rien ! (mal) à part spolier les pauvres gens. Les 8 milliards d'humains et même les plus déshérités détiennent, y compris sans le savoir, quelque chose qu'ils devront remettre sur l'autel de la salvation climatique.

Tu es une Pythie, une Cassandre ! Si tu es encore vierge (ce dont je doute car à ton âge tes héros télévisuels ne le sont plus depuis longtemps) un avenir de Vestale s'ouvre sous tes pieds.

Le climat conceptuel c'est l'outil qu'ont choisi les vieux pour mettre toutes les poussières sous le tapis. Surtout celles d'UA qui ne manquent pas de se diffuser dans les tornades dans les quelles volètent les molécules chimiques utiles à la pousse des haricots.

Le climat, c'est comme le quantique, du concept à l’expérimentation validante, il manque des marches. 

Le Climat t'échappera donc toujours. Il est plus facile de gloser quantique dans les salons que d'apprendre les lois de la thermodynamique.

Mais, tu ne peux pas le savoir puisque sans avoir fait d'études, tu sais déjà tout.

_______

"Jeune fille lisant" de Lord Frederick Leighton
Quand j'étais enfant, j'apprenais de mes ancêtres qui m'élevaient, comme on disait.

On ne dit plus "élever" les enfants. Maintenant on doit les "aimer".  Dans "élever" il y avait une notion de passage initiatique, une notion spirituelle, la notion aussi qu'il fallait être "bien élevée" afin de prendre sa place dans la grande ronde de la vie.

Mes ancêtres m'ont appris des choses triviales, raccommoder, greffer un prunier, broder, repasser, tirer au fusil, cuisiner, danser mais aussi à me taire et à écouter.

On n'apprend rien dans la cacophonie qu'elle soit intérieure, médiatique, extérieure.

Ceci m'est resté. Être "élevée" signifie frustrations, savoir mettre en place des techniques d'évitements, remettre à plus tard ses envies d'aller faire un tour à vélo, différer ses désirs et accepter les jugements parfois négatifs. 

Quand mes ancêtres m'élevaient leur jugement négatif résonnait comme une punition.

L'amour était constitutif de cette longue et lente élévation vers l'âge adulte. C'était un respect du aux enfants loin de l'indifférence. Je m'en remettais à ma grand-mère et à mon arrière grand-mère comme elles ont pu s'en remettre à moi plus tard.

C'était une chaine qui nous liait sans contrainte. C'était "bien".

Les gamins ne sont plus élevés, ils sont nourris. Ils sont seuls devant leurs écrans, dans l'illusion des RS, dans l’immédiateté.

Ils vont dans des "safe-zones" tellement ils ont besoin de la sécurité qu'ils ne trouvent pas chez leurs parents. Parents occupés à leur développement personnel "parce qu'ils y ont droit".

Nous n'avons aucun droit immanent, tout ce qu'on peut faire c'est faire "au mieux" dans le jardin du bien et du mal. 

Si Greta était élevée elle poursuivrait ses études. Singe savant égaré. Elle doit se sentir bien seule.

Les adultes ne tiennent plus leur rôle, pas étonnant que les gamins fassent la loi. 

Au sens strict, l'intervention de Greta pèsera sur le projet de loi de finances voté à l'AN.

Je te reverrai bientôt, Greta, sur ma feuille d’impôts.













 

lundi 22 juillet 2019

ça va mal se passer.

Comment ça pouvait bien se passer avec 8 milliards d'humains sur un brin d'herbe ? 

La violence qui se voit, la violence qui s'exprime et la grande violence sous-jacente.

L'industrialisation des forêts, la vente des barrages, les récoltes impossibles...

Les prix de l'alimentation à la hausse, les obligations d'isolation thermique, le prix de l'essence, la faillite de l'instruction publique, les transports en commun non calibrés, les hôpitaux défaillants, la dictature de la pensée unique...

L'exemple du retour des "vieilles-vieilles" qui font leurs courses à Paris avec leur déambulateurs et leur sac à main-à la main est vraiment, de mon point de vue, typique de l'effondrement.

Comment ? pardon ? Elles refusent l'EHPAD ? Oui.

La génération précédente prenait sa retraite "à la campagne". Elle quittait Paris ou sa région pour revenir dans son village ou province de naissance.
Là où était leur "concession à perpétuité".

Elle faisait construire un pavillon et plantait des rosiers et des lilas. Du jasmin pour le Sud-Est.

La "vieille" parisienne avait disparu depuis longtemps de nos rues.

Personnellement je n'en avais pas vu autant depuis les années 2000.

L'échec total de la régionalisation. Les communautés de communes ont signifié des rond-points à 500 millions d'euros, la destruction du maillage SNCF et "cars", la fermeture des petits hôpitaux, l'accès à la culture de plus en plus difficile et des commerces de proximité en centre ville fermés ou hors de prix.
La nécessité de la voiture. La solitude.

Les familles ont explosé, l'individualisme des parents leur retombent dessus comme du plomb.

Je vous parle de "vieilles" entre 75 et 90 ans qui sortent acheter leur salade à 9h30 le matin. 

Elles restent là. Pas envie de gouter au gouter en salle commune.

La mairie de Paris a beaucoup restreint les aides aux retraités ces dernières années mais conserve un large éventail de services à domicile. Ménage ou portage des repas à domicile pour une somme souvent très modique. Je pense qu'elles en bénéficient mais cela n'est point certain.

"Aide-toi, le ciel t'aidera". Je revois en 2020 des vieilles qui marchent courbées en deux sur les trottoirs. 

"A quoi bon partir ?" 

"A quoi bon étudier ?" répondent les jeunes en écho.

"A quoi bon travailler ?" rient beaucoup d'autres.

Le délitement social c'est la face visible de l'effondrement des ressources. 

8 milliards de "gens libres" de consommer ? Sans blague ? Quelqu'un a-t-il une notion de l'échelle de la planète ramenée à l'échelle des "besoins" induits, créés ou vitaux ?

Leur solution ? Je ne la ou les connais pas. Dépopulation ? Nous allons, nous tous, nous (a)battre entre nous ? "On" va nous abattre ? 

Déjà, dans un premier temps, nous allons tous faire face à un rétrécissement contraint de nos libertés de consommer. 

Consommer des haricots comme consommer des RS.

Le retour des vieilles-vieilles dans Paris sont l'image même de l'appauvrissement généralisé.

Quant à la vie à la campagne comme "résilience" autour d'un potager, je n'y crois plus. 

Ramenons les m2 cultivables en province ou/et cultivés à la population urbaine, toutes zones confondues.

Même avant que nous ne connaissions un afflux tel de populations, au 19° siècle ou avant, les campagnes étaient gangrénées par les "chauffeurs" et autres pilleurs.

Je n'ai pas la moindre idée de ce qui est possible de faire ou sur quel levier il faut agir.

Par contre, je ne supporte plus du tout "les complotistes" ou les "survivalistes" qui n'ont existé et n'existent uniquement parce qu'ils servent le système.

Pendant qu'on s'occupent de fariboles licornesques, le monde prédateur machiavélique avance plus tranquillement.

Plus de la moitié de la population mondiale n'a plus une seule goutte d'eau potable. Elle débarque dans 10-9-8-7-6-5-4-3---

Je ne pense pas qu'on boira gratuitement encore longtemps aux peu de sources non-polluées de nos anciens villages.

Et, désolée, ceci n'est pas un complot, c'est une réalité. Nestlé fait ce qu'il veut, pourquoi pas la Chinde ?


 (banksy)

"Divisez, divisez, il en restera toujours quelque chose."

-------------
 
(J'étouffe à Paris... ;)

Levée à 4h du matin, je nettoie et je ferme les fenêtres. Hier à 5h je faisais mes carreaux de cuisine  :)

J'ouvrirai peut-être un live youtube plus tard juste pour le plaisir de vous parler.)

 

dimanche 21 juillet 2019

LDNA : appel au boycott des produits arabo-musulmans.



[« J’vous l’avais dit. » Non, je ne le dirai pas mais j’en ai bien envie... ;) ]

Lire les commentaires priceless.

Autre chose : la très jolie parenthèse au sujet des anti-sionistes ! Depuis que je le dis que le conflit palestinien n’intéresse qu’une faible partie de la population mondiale !

C’est un instrument politique en direction du Maghreb et de la gauche des politiques européennes.

L’Inde, la Chine, l’Amérique du Sud, le Japon, la Mongolie, la Sibérie, l’Afrique sub-saharienne .......n’en ont que faire. Soit, à la louche, 80 % des humains.

La question que je pose aussi depuis longtemps : pourquoi laisse-t-on parler la LDNA qui appelle toujours à ce que les autres n’ont pas le droit d’appeler ?

Parce qu’est venu le temps des noirs.

Post-thésard, Barry époux et père, traversait la rue au mauvais moment. Dans le 18° et le 10°, deux noirs morts sur l’asphalte.

Dans mon quartier, croyez-moi, deux soirées de Tam-Tam et hurlements...ni pardon, ni oubli.

À suivre... politiquement on comprend bien à quoi sert l’immigration de masse. À diviser.
L’immigration n’est qu’un autre outil politique.






« Devoirs de vacances ».

Pour les 10-14 ans qui ne veulent pas perdre leur niveau pendant l’été, les incontournables cahiers de vacances.



Et ensuite on me parle « pédophilie ». Sérieusement ? 

Merci le journal Julie ! Enfin une couverture non-genrée ! C’est tout à votre honneur ! 

Je ne peux pas reconnaître s’il s’agit de deux êtres nés-sexués mâles ou femelles ou mixtes ou en transition licorne.

Je vous mets une photo ou deux d’un animal mignon qui vit à 1000 mètres de profondeur et qui vient d’être découvert. 


Sa petite queue tourne comme un papillon quand il se déplace ! 



La nature c’est beau. 

Le magazine Julie aussi c’est beau. C’est la nature qui veut que les enfants de 10 ans soient prêts aux aventures de vacances ? Si oui, j’avais vraiment des troubles cognitifs quand j’étais enfant !
Triste et tardif constat.

samedi 20 juillet 2019

Les preuves de l’inégalité par les drones.


En Afrique du Sud.

Via : https://mobile.twitter.com/Alex_Verbeek

https://youtu.be/jc3ivk_4w2A

Il disait vouloir généraliser son travail à toutes les villes du monde. Et puis... non ...

Ces maladies bizarres et 2.0.





1) Le gars qui attrape la bactérie mangeuse de chair sans y toucher. Source

2) les « chameaux fous » algériens touchés par un prion inconnu : Source

3) la maladie de Lyme à laquelle je n’ai jamais cru et pour cause : ce sont des tiques OGM qui la transmettent et non nos bonnes vieilles tiques qu’on endormait à l'éther et qu’on arrachait à la pince à épiler :  Source : une bestiole créée possiblement par l’armée us.

Source : des vaches vidées de leur sang. Des tiques vampires...

Source : bientôt chez toi !

Source pas que les vaches us...



4) ces moustiques tigre qui propagent les infections mortelles : Une source

des moustiques peuvent inoculer à l'homme des virus responsables d'infections parfois sévères (chikungunya, dengue, maladie à virus Zika, fièvre jaune, encéphalite japonaise, fièvre du Nil occidental). Le traitement vise à soulager les symptômes. On ne guérit pas. 

Et l’ebola aussi ?  Source

——- Allez ! Bonnes vacances ! L’armée mondiale vieille sur votre sécurité ! 

L’Iran défie l’Empire.



Le Royaume-Uni a mis en garde contre de « graves conséquences » après que l'Iran, hier soir, ait saisi deux pétroliers britanniques dans le détroit d'Ormuz.
Face à une escalade des tensions, les Gardiens de la révolution iraniens ont lancé un raid (canons et d'hélicoptères) sur le Stena Impero, enregistré au Royaume-Uni, affirmant que celui-ci avait désactivé son système de suivi et ignoré les avertissements. Source

Source 2

vendredi 19 juillet 2019

Les pays les plus sûrs du monde en 2018.


cadavres surgelés sur un parking.





Montpellier :


Les cadavres sont désormais stockés dans un camion réfrigéré sur le parking de l'hôpital.

Le 10 juillet, le Procureur de la République de Montpellier a alerté sur le manque de places à la morgue du CHU.
Deux jours plus tard, un camion frigorifique transportant habituellement des produits frais et surgelés, arrivait sur le parking de l’hôpital pour servir d'annexe. A l'intérieur, aujourd'hui, il y a 13 corps en attente d'être autopsiés. C'est la capacité maximale.


La canicule n'est pas la cause principale de cet afflux de corps pour autopsie. L'augmentation constante de la population dans l'Hérault, les touristes supplémentaires en été, les morts inexpliquées et les noyades sont à l'origine de l'accroissement du travail et des interventions des légistes, soit pour des expertises légales et/ou des autopsies.

Source

L’Afrance.

N’oubliez pas de consommer bio, pensez à ceux qui vous mangeront.

Vive la France !

Cheu nou.


Spéciale dédicace au « Djinn ».

Et à R. Camus. 😂

Le grand remplacement en direct live. Et n’oubliez pas : les identitaires sont des sheytans.



LOL.



Re-LOL.


Rappel des paroles de l’hymne national de l’Algerie.



CAN : pour les bookmakers le Sénégal vainqueur.





Source 1

Les algériens ne partent pas favoris des bookmakers pour cette finale. 

Source 2

Si le Sénégal sort vainqueur, les Champs Élysées seront à eux. 

Ils choisiront peut-être de fêter ça avec les algériens, les comoriens, les tunisiens, les cap-verdiens, les congolais, les soudanais ?

(Je reprends simplement des mots historiques. Discours de M en campagne à Marseille).

jeudi 18 juillet 2019

Opiacés : on ne dit plus camés on dit patients.


Selon le Washington Post , les données de la santé publique ont démontré que de grandes sociétés pharmaceutiques avaient injecté 76 milliards de comprimés d'oxycodone et d'hydrocodone de 2006 à 2012 dans presque tous les territoires des USA.

"Les données fournissent des informations statistiques qui aident à identifier les origines et la propagation de l'épidémie d'opioïdes."

...les comprimés légaux d'opioïdes provenant des grandes sociétés pharmaceutiques ont alimenté l'épidémie de prises d'opiacés, qui a entraîné environ 100 000 décès au cours de ces quatre années

....seules six sociétés ont distribué 75% de l'ensemble des analgésiques :



Seules trois sociétés ont fabriqué 88% des opioïdes :


Au cours des deux dernières décennies, la Floride s'est transformée en la première usine de pilules du pays. Des médecins corrompus ont ouvert des cliniques de traitement de la douleur à travers tout l'État, ils collaboraient avec des trafiquants de drogue pour vendre des pilules sur le marché noir. Les gens de tout le pays affluaient en Floride pour faire le plein d'oxycodone et d'hydrocodone. On les appelait parfois «touristes sur ordonnance».
Les autoroutes allant de la Floride à la Géorgie, en passant par le Kentucky, la Virginie occidentale et l'Ohio, sont désormais connues sous le nom de "Blue Highway", car les comprimés les plus populaires chez les dealers de rue sont des comprimés d'oxycodone bleus fabriqués par Mallinckrodt. Entre 2008 et 2012, plus de 500 millions de ces pilules ont été expédiées par des fabricants de Floride.

....Une pensée émue pour les cultivateurs d'opium afghans. Ont-ils perçu leur du ? Leurs royalties ?
L'opium du triangle thaïlandais a disparu il y a déjà longtemps, il a été liquidé vraisemblablement pour laisser place aux mêmes vrais labos qui veulent ton bien.
Les derniers labos français de "la blanche marseillaise", pure à plus de 99%, ont été liquidés sous couvert de santé publique dans les années 75-80.
Les américains sont venus en France pour "aider" à détruire toute la filière chimique française. Ceci n'est pas une plaisanterie.
Je ne sais même pas si les "comprimés" d'opiacés d'aujourd'hui sont aussi "purs" que la "blanche" française de l'époque. Un doute m’étreint...
Quel a été le rôle de Ben Laden dans la construction de la Route de l'Opium devenue la merveilleuse Route de la Soie ? 
(On me dit dans l'oreillette d'arrêter de poser des questions...).