dimanche 2 juin 2019

Raciste sans blâme.






Le collectif des Gilets Noirs pour qui "les rues du Nord de Paris ont été polies, blanchies" organise (comme c'est le cas chaque soir dans le quartier qui fait la jonction entre 18°/19°/10°) un iftar pour "rompre le monopole raciste de l'état".

Avant hier, un meurtre dans ce quartier. Un migrant poignardé par un autre, se vide de son sang sur le trottoir. La police survient pour éviter un lynchage inter-ethnique...

Porte de La Chapelle aucun bien-pensant ne vient secourir les petites filles et petits garçons  qui se prostituent pour une dose de crack.... là, la pédophilie ne pose pas problème ? Moins que sur le net, je constate. Les « mineurs marocains » ? Toujours dans les rues. Les ventes à la sauvette ? Sous contrôle, filmées H24 par les caméras de surveillance de la préfecture.

Chaque quartier est « tenu ». Ce qui est difficile pour les maîtres des trottoirs c’est de canaliser les nouveaux arrivants, ils doivent se faire reconnaître et reconstruire leur autorité constamment. 

Entre un bouillon de culture et un bouillon de 11h il n’y a qu’un cube.

Beaucoup, mais alors beaucoup, d’argent circule...

Au fait, c’est le moment de redistribuer la zakat levée pendant le ramadan.

Un sacré coup de pouce pour les plus déshérités. Combien cette année ? 




1 commentaire:

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.