mardi 18 juin 2019

Mon sourire de la semaine passée.

Mais, si Dieu existe, ayez confiance !

Hommes de peu de foi...

5 commentaires:

  1. Un homme priait chaque jour et même plusieurs fois par jour et cela depuis des années.
    Il demandait à Dieu de le faire gagner au loto. Il disait que il ferait dire des messes et ferait pénitence et plus de trucs du même genre si son voeux était exaucé.
    Un jour Dieu, excédé fini par lui répondre en ces termes :
    Homme de peu de foi arrêté de me faire chier et si tu veux gagner au loto commence par acheter un ticket.

    Commentaire un peu débile mais c'est la seule chose qui me vient à l'esprit présentement 😂😂😂

    RépondreSupprimer
  2. J'aimerais entendre ces prêtres nous donner leur avis sur cet "incendie" ainsi que les membres de la sécurité et les 2 pompiers présents.

    RépondreSupprimer
  3. Se pourrait-il qu'il y ait des complices sur cette photo... Une enquète aurait pu nous le dire.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai ri aussi pour les mêmes causes, la messe avec soutanes et casques de chantier...

    En revanche j'ai moins ri en sachant que les donateurs pour la reconstruction de Notre Dame n'ont pas donné suite, dont notamment les milliardaires français; seuls les particuliers ont versé à hauteur de 9% des engagements totaux. C'était donc une simple opération de com-spectacle jouant sur l'émotionnel lié à l'incendie.

    Cela fait penser à la fable de La Fontaine, Perette et le pot au lait, (Le lait tombe ; adieu veau, vache, cochon, couvée) ; car les médias débiles et nos élus limités se préoccupaient de savoir comment affecter le surplus des fonds avant même de les avoir reçus; la cagnotte a été coupée brutalement au bout d'un mois sans raison.

    RépondreSupprimer
  5. Pour être un peu sérieux mais pas trop, nous avons trop tendance à vouloir faire sérieux et on devient très rapidement chiant.
    Au fond ce n'est pas tant le fait que tous les fantasmes soient permis concernant ce dramatique incendie qui personnellement me trouble, mais plutôt celui qu'il y a encore 20 ans, personne en France n'aurait émis une hypothèse terroriste, tout en surveillant dans le même temps et de manière obscène, les réactions d'une partie de sa propre population. Il me semble que cette suspicion spontanée et systématique au sein d'une nation, relayee a tout va par les reseaux sociaux via des internautes paranoiaques, soit le symptôme de quelque chose : probablement le début de la fin de cette même nation...

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.