jeudi 20 juin 2019

Le XVIII°, miroir du pays ?



Mais ceci trouverait-il un début d’explication en cela ? 

Présentés à un juge d'instruction parisien, les deux policiers de la BAC du 18° se sont vu notifier de lourdes mises en examen pour des chefs de corruption passive par personne dépositaire de l'autorité publique, trafic de stupéfiants, blanchiment, vol, détournement de fichiers de police, faux en écriture publique et association de malfaiteurs.

😉

Le brigadier, âgé de 45 ans, et son collègue, un gardien de la paix de 38 ans, tout deux fonctionnaires de la brigade anticriminalité du 18e arrondissement, sont soupçonnés d'avoir «protégé des trafiquants de stupéfiants contre rémunération» et d'avoir blanchi l'argent ainsi obtenu, a expliqué à l'AFP.

«Ils revendaient des informations sur les dispositifs policiers de lutte antidrogue et rackettaient les dealers».

😂😂😂😂😂 Source

Les mots clef sont « corruption » et « prévarication ».