jeudi 20 juin 2019

Inde, lourd stress hydrique et mousson tardive.


L’état fédéral livre par camions 525 millions de litres d’eau par jour à la ville de Chennai.

At least 21 cities in India, including capital New Delhi, Bengaluru, Chennai and Hyderabad, will run out of groundwater by 2020, affecting around 100 million peopleSource

À Chennai, la sixième plus grande ville de l'Inde, des millions de personnes manquent d'eau.

Selon un rapport de 2018 de WaterAid, plus de 12% de la population indienne, soit 163 millions de personnes sur 1,3 milliard, vivent dans des conditions «jour zéro» et n'ont pas accès à de l'eau potable à proximité de leur domicile . Avec les robinets à sec, les gens sont obligés de creuser des puits toujours plus profonds ou d'acheter de l'eau.

La pénurie d'eau a forcé la fermeture d'écoles, de bureaux et d'entreprises, et les robinets dans les maisons se sont asséchés.

 "Les pénuries d'approvisionnement poussent les citadins à dépendre des nappes phréatiques extraites de manière privée, réduisant ainsi les nappes phréatiques locales", indique le rapport. "En fait, d'ici 2020, 21 grandes villes, notamment Delhi, Bengaluru (anciennement Bangalore) et Hyderabad, devraient atteindre un niveau zéro de nappe phréatique, ce qui affectera l'accès de 100 millions de personnes." La perte d'approvisionnement en eaux souterraines obligera les habitants des villes touchées à compter sur la collecte d'eau de pluie et sur les canalisations des rivières, sources insuffisantes pour répondre à la demande. Les eaux souterraines fournissent 40% des besoins en eau de l'Inde, dont plus de 60% en agriculture irriguée et 85% en eau domestique. L'Inde représente 12% de l'utilisation mondiale des eaux souterraines.

Les gens ont commencé à se battre pour l'eau, avec des affrontements mineurs à travers Chennai. Des camions amenant de l'eau dans les villes ont même été détournés et des chauffeurs ont été attaqués.

Source 1

Source 2

Source 3

Source 4

Une carte du stress hydrique mondial.






L’Algérie devrait être pourpre, l’ASaoudite aussi. Nappes phréatiques vides ou empoisonnées. L’Iran est en stress hydrique profond depuis 2001. Nappes phréatiques vides et/ou empoisonnées.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.