mardi 4 juin 2019

Immigration, l’exception française.





Exceptions françaises : 

....les éloignements n’ont pas lieu au même rythme que les arrivées. En France, la demande d’asile progresse (+20 % depuis janvier) alors qu’elle diminue partout en Europe (de 1,2 million en 2015 à 580 000 en 2018). « Cette hausse est une exception française, détaille le directeur général de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII). Trois flux l’expliquent : les arrivées de pays sûrs comme l’Albanie et la Géorgie ( Tchétchénie, Moldavie, Roumanie,..) ; les déboutés comme les Afghans qui tentent leur chance en France ; les migrants d’Afrique francophone. » Ces flux auront leurs déboutés, qui rejoindront les quelque 90 000 de l’an dernier : pour 123 000 postulants à l’asile en 2018, seuls 33 000 ont obtenu le titre de réfugiés.

....Actuellement, un exilé (on ne dit plus réfugié ?) attend huit mois à un an avant d’obtenir une réponse de l’Etat. Un laps de temps qui nourrit la précarité, matérielle et psychologique... Ces délais n’ont pas diminué. Matignon envisage d’attribuer de nouveaux moyens en personnels à l’Ofpra, après une réunion ministérielle prévue cette semaine.

....« Nous constatons une hausse de la détresse humaine et de gestes extrêmes ». (moi aussi).

.....Si la tendance persiste alors que le parc d’hébergement a doublé en quatre ans, avec 200 à 300 places de centres d’accueil et d’orientation (CAO) créées chaque semaine, c’est aussi parce que le bout de la chaîne est enrayé. Selon l’OFII, 10 000 réfugiés ne parviennent pas à sortir de l’hébergement spécifique pour démarrer leur vie. Pis, 20 % à un tiers des migrants qui dorment sur le trottoir sont en fait des réfugiés statutaires.

Source

2 commentaires:

  1. Nous sommes réellement en phase de remplacement et en marche est un parti immigrationniste.

    Il y a très peu d'expulsions : soit 13.000/an alors qu'il rentre plus de 300.000 clandos sans compter les 3 millions d'étrangers qui obtiennent un visa de courte durée et qui ne rentrent pas dans leur pays.

    Ils annoncent vouloir pratiquer la discrimination positive pour plus de diversité dans les grandes écoles à la place de la méritocratie ; donc ils veulent placer des divers idiots à la tête de la nation.
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/vidal-veut-plus-de-diversite-geographique-et-sociale-dans-les-grandes-ecoles-20190604

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui va de pair avec le grand remplacement c'est le génocide blanc. Génocide blanc qui pour l'instant est indirect : mort par violence allogène, métissage, avortements, non-naissances, pauvreté, etc, sans compter le white-flight qui une fois enclenché est dur à arrêter. Et génocide qui deviendra direct à la première occasion. Une nouvelle nuit de cristal. Pour quoi faire ? Transformer la France en Afrique avec les performances qui seront les mêmes que l'Afrique. Le but est bien de nous détruire. Mais les gens aiment ça semble-t-il.

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.